Ethereum : VanEck et ProShares retirent leurs candidatures pour les ETF de contrats à terme sur ETH

Partager l’article
EN BREF
  • VanEck et ProShares ont tous les deux retiré leurs candidatures deux jours seulement après leur dépôt.

  • VanEck a d'autres ETF en cours d'examen par la SEC.

  • La SEC a désormais plus d'une douzaine d'ETF BTC à examiner. A ce jour, aucun ETF n’a été approuvé.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les sociétés de gestion d’actifs VanEck et ProShares ont retiré leurs candidatures pour les fonds négociés en bourse (ETF) de contrats à terme (Futures) sur Ethereum.

Sponsorisé



Sponsorisé

Les deux entreprises ont retiré leurs candidatures auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis quelques jours seulement après les avoir déposées. Ces demandes qui ont été soumises le 18 août, concernaient la création d’ETF sur Ethereum. Cependant, le 20 août, les sociétés ont demandé à se retirer. A l’heure où nous écrivons ces lignes, aucune des deux entreprises n’a donné les raisons de son retrait.

Les sociétés indiquent qu’aucun titre n’a été vendu en rapport avec les demandes retirées. La déclaration de VanEck soulignait également que “la Fiducie a décidé de ne pas procéder à l’offre de cette série pour le moment”.

Sponsorisé



Sponsorisé

Dans le cas de VanEck, son ETF sur l’ETH, officiellement nommé VanEck Ethereum Strategy ETF, n’est pas le seul Fonds soumis à l’examen de la SEC. Cette année, l’entreprise a déposé une demande auprès du régulateur pour des ETF Bitcoin (BTC) et ETH. En juin, elle avait déposé un prospectus de stratégie de contrats à terme BTC à la SEC afin que cette dernière approuve un Fonds stratégique BTC. La SEC n’a pas encore approuvé quoi que ce soit et continue à reporter les deadlines depuis plusieurs mois.

L’ETH n’est plus une option viable ?

Les décisions de VanEck et ProShares ont suscité des commentaires sur la viabilité d’Ethereum en tant qu’option d’ETF. Eric Balchunas, analyste senior des ETF chez Bloomberg, a commenté la décision de VanEck sur Twitter, soulignant : 

“Il semble que VanEck ait retiré ses ETF de contrats à termes sur l’ETH, déposés il y a seulement deux jours. Je pense que la SEC leur a demandé explicitement de ficher le camp”.

Après l’annonce du retrait de ProShares, Balchunas a tweeté :

“Maintenant, c’est ProShares qui retire sa demande d’ETF sur Ethereum. La SEC a probablement organisé une visioconférence, à la façon du Parrain. Ether : dehors”.

“Tant que nous voyons UNIQUEMENT les demandes Ethereum éjectées, je dirais que c’est une bonne nouvelle pour les ETF Bitcoin” a poursuivi l’analyste. “C’est comme si la SEC disait : allons-y doucement, commençons d’abord par Bitcoin”.

Les ETF BTC ne sont pas ce qui manque actuellement chez la SEC, car plus de 12 demandes ont été déposées, même si le régulateur n’en a pas encore approuvé une seule. Le président de la SEC, Gary Gensler, a précédemment déclaré qu’il attendait avec impatience les demandes d’ETF et les évaluations des responsables de la SEC. “En particulier si ces demandes sont limitées aux contrats à termes Bitcoin basés sur le CME”.

Par ailleurs, Neuberger Berman, une autre société de gestion d’actifs, a écarté les contrats à terme sur l’ETH pour laisser place à ceux du BTC dans les options d’investissement de son dernier dossier réglementaire. Le 21 août, plusieurs sources ont indiqué que la société avait autorisé son fonds commun de placement de matières premières à investir jusqu’à 5 % de ses actifs dans des contrats à terme BTC et d’autres ETF basés au Canada. Ce document remplace celui du 11 août qui répertoriait les dérivés ETH parmi les stratégies d’investissement autorisées. Ces dérivés n’étaient pas listés dans le nouveau document.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Dale Hurst is a journalist, presenter, and novelist. Before joining the Be In Crypto team, he was an editor and senior journalist at a news, lifestyle and human-interest magazine in the UK.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant