Voir plus

Huobi : les régulateurs thaïlandais cherchent à révoquer la licence de l’exchange crypto

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • La Commission thaïlandaise des marchés financiers a suggéré au ministre des Finances de révoquer la licence d'exploitation de l'exchange Huobi.
  • Les opérations commerciales et les structures de gestion de Huobi seraient inadéquates dans le pays.
  • La Thaïlande continue de resserrer l'écrou quant à sa réglementation des activités liées aux cryptomonnaies.
  • promo

La Commission des marchés financiers de Thaïlande recommande au ministre des Finances du pays d’envisager de révoquer la licence d’exploitation de Huobi.

Dans une annonce officielle du week-end dernier, la commission thaïlandaise a adressé au ministre des Finances une recommandation sur la réglementation à l’encontre de Huobi. Selon la déclaration, le ministre devrait envisager de révoquer la licence d’exploitation de l’exchange crypto.

D’ici là, la Commission des marchés financiers prévoit l’arrêt de tous les services de Huobi. Dans le cadre de cette mesure, l’exchange doit restituer tous les actifs à ses clients dans les trois mois suivant l’ordre de la commission. Ces mesures font suite à une enquête menée sur l’exchange plus tôt cette année.

Entre février 2021 et mars 2021, les régulateurs locaux ont constaté que l’exchange présentait une structure de gestion et d’opérations inadéquates. Ces conclusions sont conformes aux annonces et aux règles correspondantes établies précédemment par ces régulateurs.

Selon la loi thaïlandaise, Huobi avait dans un premier temps jusqu’au 1er avril de cette année pour effectuer les changements requis. N’ayant pas respecté la date fixée, l’exchange a demandé une prolongation. Il a alors eu jusqu’au 31 août pour se conformer, une date qu’il n’a pas non plus respectée.

La Thaïlande continue sur sa lancée de contrôle des activitées liées aux cryptomonnaies

Les régulateurs financiers fédéraux de Thaïlande surveillent de près l’espace crypto. Plus tôt cet été, la Commission thaïlandaise des marchés financiers a déposé une plainte pénale contre Binance, laquelle portait sur ses opérations dans le pays sans la licence appropriée. Cependant, il ne s’agit pas vraiment d’un cas unique pour Binance.

Dans le monde entier, Binance a connu un été difficile. En effet, afin de mieux se conformer aux réglementations locales, la plateforme d’échange a dû cesser ses activités dans plusieurs pays.

Cependant, Binance n’est pas la seule entreprise liée aux cryptomonnaies à être touchée par le régime de surveillance de Thaïlande. En mai de cette année, les régulateurs thaïlandais ont imposé le processus de connaisance client (KYC) en personne. Selon les représentants du gouvernement, il s’agissait d’une mesure de lutte contre le blanchiment d’argent.

Néanmoins, la communauté mondiale des cryptomonnaies observe elle aussi de près les gouvernements qui s’intéressent à cet espace.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

4651b07415a7685f1649d2f29bcda9c3.jpg
Savannah Fortis
Savannah Fortis is a multimedia journalist covering stories at the intersection culture, international relations, and technology. Through her travels she was introduced to the crypto-community back in 2017 and has been interacting with the space since.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé