Des bons en cryptomonnaies seront offerts dans les bureaux de poste du Royaume-Uni

Partager l’article
EN BREF
  • La société The Post Office, devanture officielle du service postal du Royaume-Uni, a signé un accord avec l'exchange de cryptomonnaies Swarm Markets.

  • Des "bons" en cryptomonnaies seront émis dans les 11 638 bureaux de poste du pays.

  • Ces bons peuvent être échangés en utilisant l'application officielle de vérification KYC de la poste, EasyID.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le service de poste britannique, The Post Office, a signé un accord avec une bourse relativement peu connue du nom de Swarm Markets.

Sponsorisé



Sponsorisé

Dans le cadre de cet accord, le service de poste britannique commencera à émettre et à vendre des “bons” en cryptomonnaies dans toutes ses agences du pays. Ces bons pourront ensuite être échangés contre du Bitcoin ou de l’Ethereum sur la bourse Swarm Markets.

Les clients devront échanger leurs bons en remplissant le formulaire de connaissance client (KYC) par le biais d’une application propriétaire de vérification d’identité développée par la poste, appelée “EasyID”.

Sponsorisé



Sponsorisé

Selon un porte-parole officiel de The Post Office, “l’accès aux produits et aux services se fait de plus en plus au moyen d’Internet et nous avons réagi à cette évolution en lançant notre application gratuite, Post Office EasyID, qui permet aux gens de créer leur propre identité numérique sécurisée sur leur smartphone et leur permet de contrôler et de prouver facilement leur identité à toute entreprise avec laquelle ils veulent interagir.”

The Post Office est une entité privée au Royaume-Uni, mais il s’agit d’une propriété du gouvernement. La société est surtout connue pour ses liens avec le Royal Mail, le service postal national, et à ce titre, est principalement réputée pour ses 11 638 bureaux de poste à échelle nationale. Ces succursales servent de point de vente pour un large éventail de services et de produits allant de la poste à la banque et à l’assurance.

Swarm Markets prétend être “le premier protocole DeFi à haute liquidité autorisé*”, mais son token reste relativement discret à l’heure actuelle et occupe la place n° 1504 dans le classement de CoinMarketCap (par capitalisation boursière globale).

S’agit-il d’une bonne ou d’une mauvaise nouvelle pour la crypto au Royaume-Uni ?

Bien qu’inattendu, ce nouvel ajout au portefeuille de The Post Office pourrait constituer un pas dans la bonne direction afin de catalyser l’adoption des cryptomonnaies au Royaume-Uni, laquelle, à l’heure actuelle, reste à la traîne par rapport aux autres nations anglophones.

Une récente étude de Finder, un groupe de recherche indépendant, a révélé qu’un Australien sur trois possède des cryptomonnaies, tandis qu’une étude de Statista indique que le pays du monde à la plus forte adoption crypto est le Nigeria, où 31,9 % de tous les citoyens interrogés ont déclaré en posséder. Le Royaume-Uni se situe bien plus bas dans cette liste, seulement 4,7 % des personnes interrogées déclarant posséder des cryptomonnaies.

D’autre part, le média Telegraph rapporte que des critiques ont “accusé” The Post Office, qui est une propriété du gouvernement, de “donner une légitimité aux investissements à haut risque après s’être associée à une entreprise de commerce de cryptomonnaies”. L’article cite des critiques tels que l’ancien président du comité restreint du Trésor, la baronne Nicky Morgan, qui a déclaré : “Cela semble vraiment être une chose très étrange pour The Post Office que de s’impliquer.”

Depuis mars 2020, le gouvernement britannique étudie le concept de lancement de sa propre monnaie numérique de banque centrale (CBDC). Il a ainsi mis en place un “groupe de travail” dévoué à cette fin qui, jusqu’à présent, a agi comme un “groupe de réflexion” interne pour la recherche et la définition de ce à quoi cette CBDC pourrait ressembler à l’avenir.

De son côté, le Salvador, un pays dont le PIB se trouve relativement faible par rapport à celui du Royaume-Uni, a récemment fait un pas audacieux vers sa propre adoption des cryptomonnaies, ce en introduisant Bitcoin comme monnaie nationale.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Ryan est spécialiste en Fintech et passionné par la cryptomonnaie et l'adoption des blockchains. Il a découvert Bitcoin en 2016, en investissant dans une chaîne de Ponzi. Ce fut la meilleure décision qu'il ait jamais prise.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous