Minage de Bitcoin : Sam Bankman-Fried et Michael Saylor font leur plaidoyer sur Twitter

Partager l’article
EN BREF
  • Un duo de PDG du secteur crypto a défendu le minage de Bitcoin après un récent tweet de la sénatrice américaine Elizabeth Warren.

  • Le tweet en question appelait à la répression du minage de cryptomonnaies en raison de son impact négatif sur l'environnement.

  • Sam Bankman-Fried et Michael Saylor ont tous les deux répondu à la sénatrice par le biais de tweets.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les PDG de FTX et de MicroStrategy ont commenté un tweet de la sénatrice américaine Elizabeth Warren, dans lequel elle déclarait que le minage de cryptomonnaies serait en train de tuer la planète.

Sponsorisé



Sponsorisé

Sur Twitter, une petite querelle a éclaté entre la sénatrice Elizabeth Warren et deux PDG d’entreprises crypto. Sam Bankman-Fried et Michael Saylor ont tous les deux répondu à un tweet de la sénatrice dans lequel elle appelait à la répression du minage de cryptomonnaies. Les deux PDG ont été interpellés par les commentaires de la politicienne au sujet de l’impact environnemental du minage de Bitcoin et de sa contribution à la destruction de la planète.

La sénatrice démocrate a tweeté un lien vers un article du New York Times sur le minage de cryptomonnaies, accompagné du message suivant : “Le minage de bitcoins consomme à peu près la même quantité d’électricité que l’État de Washington, ce qui exerce une pression sur nos réseaux électriques et aggrave la #CriseClimatique. Nous devons protéger notre planète et lutter contre les activités de minage de cryptomonnaies nuisibles à l’environnement”.

Sponsorisé



Sponsorisé

En réponse à ce message, Bankman-Fried a tweeté : “C’est vraiment très logique de s’y attaquer !”, avant d’ajouter : “La compensation peut y faire quelque chose, l’utilisation d’autres chaînes, de l’énergie de la foudre, de l’électricité L2, etc peut aussi aider à réduire les charges et les coûts”. Selon le PDG de FTX, l’énergie utilisée dans le minage de bitcoins est “en corrélation avec son impact économique”. Le jeune entrepreneur a enfin souligné  qu’il est convaincu que le minage peut être amélioré comme n’importe quel autre système, mais qu’il ne doit pas être considéré comme un intrus.

De son côté, Michael Saylor, PDG de Microstrategy, a affirmé dans un tweet que “ le minage du #Bitcoin convertit l’énergie gaspillée et les déchets énergétiques en énergie numérique, le successeur naturel de l’énergie chimique et électrique. Cette énergie peut être gérée par n’importe quel ordinateur, transférée n’importe où à la vitesse de la lumière et dure éternellement, améliorant ainsi notre climat, notre économie et notre réseau électrique”.

Le minage de Bitcoin : un sujet bouillant

Le débat au sujet de l’impact du minage de cryptomonnaies sur notre environnement a été houleux au cours des derniers mois. La controverse fait rage entre les écologistes et les responsables gouvernementaux comme Elizabeth Warren, qui se heurtent à des défenseurs de la crypto comme Michael Saylor et bien d’autres.

L’une des figures les plus marquantes de ce débat est Elon Musk. En début d’année, le patron de Tesla a bouleversé le marché lorsqu’il a annoncé que les voitures de la marque pouvaient être payées en cryptomonnaies. L’annonce a non seulement déclenché une flambée des prix, mais a également placé Musk sous le feu des critiques. Les écologistes ont réussi à convaincre le PDG de revoir sa décision, et ce dernier a fait marche arrière peu de temps après. Plus tard, Musk a annoncé qu’il n’accepterait plus les paiements crypto sur les voitures Tesla jusqu’à ce qu’au moins 50% des activités de minage utilisent de l’énergie verte. Jusqu’à présent, ce changement n’a pas eu lieu et les clients ne peuvent toujours pas acheter des Tesla avec de la cryptomonnaie.

Kevin O’Leary fait partie des détracteurs du minage basé sur les sources traditionnelles d’énergie. Le co-hôte de Shark Tank avait précédemment déclaré qu’il cesserait d’acheter tout Bitcoin créé en Chine, car selon lui, les mineurs du pays utilisent de l’énergie non verte pour miner des BTC.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Matthew De Saro est un journaliste et une personnalité médiatique spécialisée dans le sport, les jeux d'argent et les statistiques. Avant de rejoindre BeInCrypto, son travail a été présenté sur Fansided, Forbes et OutKick. Grâce à sa formation en analyse statistique et à sa passion pour l'écriture, il adopte une approche originale pour rendre compte de l'actualité.

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous