Un rapport récent s’est penché sur l’hypothèse selon laquelle Uniswap pourrait dévaluer par inadvertance les jetons en forçant les transactions à passer par des pools privilégiés de liquidités.

L’enquête de DFOhub avance qu’Uniswap est centralisé de par sa conception et permet à des “robots d’arbitrage vampiriques” d’épuiser les cours de certains jetons.  Les robots de trading automatisés qui effectuent des arbitrages entre les jetons pourraient être à l’origine du problème, a-t-il ajouté.

Le routage d’Uniswap empêche – involontairement – non seulement la croissance de certains projets, mais les dépouille en fait de leur valeur.

Des “bots vampires”

Le rapport poursuit en expliquant que le routage des jetons d’Uniswap n’est pas centralisé, car il donne la priorité aux paires liées à seulement six jetons, au lieu de parcourir tout l’éventail des pools de liquidités. Les jetons, qu’il nomme les six arbitres d’Uniswap, sont WETH, DAI, USDC, USDT, COMP et MKR.

Dans l’analyse, il est ajouté que le fonctionnement du système Uniswap a été codé en dur pour garantir que les cours de ces jetons sont synchronisés entre eux, mais qu’ils ne le sont pas avec chaque autre paire.

En résumé, le routeur contournera les paires à forte liquidité qui excluent ces six jetons privilégiés, même si les traverser serait la voie la plus rentable.

Les recherches ont montré que les échanges normaux ne se font qu’entre les paires liées à ces six jetons, et que les cours ne changent qu’au sein de ces paires et non des autres, ce qui entraîne des disparités de prix entre elles.

Les bots d’arbritrage entrent en jeu, profitant de la différence, les dépouillant de leur valeur pour s’envoler avec des ETH gratuits.

Le rapport utilise un exemple de la manière dont les robots d’arbitrage peuvent vider l’ETH des pools en dehors de ces six paires, ajoutant qu’il s’agit d’une perte de valeur irrévocable.

Que faire ?

Le co-inventeur du DFOhub et auteur du rapport, Alessandro Mario Lagana Toschi, a déclaré que l’équipe d’Uniswap doit prendre ce problème au sérieux.

Une suggestion, qui risque de ne pas être populaire, serait de revenir à Uniswap v1 où le routage se fait uniquement par ETH. Une autre option serait de contrer l’arbitrage par le biais d’un autre bot dans un système sur lequel DFOhub travaille, appelé QuickScope.

La première version s’est avérée infructueuse, car les robots vampires gagnent de l’argent sur des micro-transactions, en dépensant par exemple 5$ en ETH pour gagner 8$, et en utilisant une fonction Solidity appelée “Delegate Call” qui réduit les frais de gaz. Un robot QuickScope v2 est actuellement en cours de développement et testé par l’équipe.

DFOhub espère travailler en étroite collaboration avec Uniswap afin de résoudre ce problème qui épuise ETH et dévalorise les jetons sur le DEX le plus populaire au monde.