Le minage de Bitcoin ne représentera que 0,9% des émissions mondiales de carbone d’ici 2030

Partager l’article
EN BREF
  • Les émissions de gaz produisent par le BTC ne représenteraient que 0,9% du total mondial en 2030.

  • Le minage de Bitcoin produit actuellement moins d'émissions de carbone que l'aviation ou la climatisation.

  • En 2019, Bitcoin consommait déjà autant d'énergie que les Philippines.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le minage de Bitcoin ne contribuera qu’à 0,9% des émissions mondiales de carbone, selon un rapport de la société de technologie cryptog New York Digital Investment Group (NYDIG) plus tôt cette semaine.

Sponsorisé



Sponsorisé

Les émissions de Bitcoin sont principalement dues à l’intensité carbone des sources d’énergie et à la consommation des mineurs qui parcourent le réseau. Cette procédure pour créer du BTC est aujourd’hui largement critiquée, puisque bon nombre de détracteurs affirment que Bitcoin pollue beaucoup trop pour devenir un monnaie viable dans un monde enclin à adopter le développement durable.

La création de Bitcoin dépend d’un système de « preuve de travail », où les mineurs se font concurrence pour assembler des transactions sur la blockchain. Cela nécessite de grandes quantités d’énergie, dont une grande partie provient actuellement de combustibles fossiles et rejette donc une grosse quantité de gaz à effet de serre.

Sponsorisé



Sponsorisé

Comme BeInCrypto l’a déjà évoqué, par le passé, Bitcoin a fait l’objet de nombreuses critiques en raison de sa consommation d’énergie. En 2019, le BTC consommait déjà autant d’énergie que les Philippines, selon les données de l’Université de Cambridge.

En mai, Elon Musk a également déclaré sur Twitter que son constructeur de véhicules électriques Tesla n’accepterait plus aucun paiement en bitcoins, craignant que sa consommation de combustibles fossiles n’augmente rapidement.

Une situation moins grave qu’on pourrait le croire pour Bitcoin

Malgré toutes les critiques que reçoit Bitcoin quant à sa qualité de pollueur, un rapport NYDIG a montré que la situation n’est pas aussi grave que beaucoup pourraient le craindre. En effet, la consommation d’électricité et les émissions de carbone totales de Bitcoin ne sont pour l’heure pas significatives au niveau mondial

Le minage du BTC ne représente en réalité que 0,1% des émissions mondiales de carbone, soit 33 millions de tonnes de dioxyde de carbone (MtCO2) en 2020, moins que ce que produit l’aviation ou la climatisation.

La répression chinoise du minage de BTC a largement participé à cette baisse d’émission de MtCO2. Depuis la fuite des mineurs de Chine, le minage de BTC est passé de 92 térawattheures (TWh) en mars de cette année à seulement 49 TWh en juillet. Avant la répression de la Chine, la plupart des mineurs de bitcoins du monde se trouvaient là-bas. Depuis, beaucoup ont déménagé dans des pays qui offrent des options de sources d’énergie plus respectueuses de l’environnement, comme les États-Unis.

Ainsi, revues à la baisse, à plus long terme, l’intensité des émissions de carbone de Bitcoin (et avec elle les émissions de carbone absolues du BTC) devrait diminuer à mesure que le développement des énergies renouvelables se poursuit, et que les pays s’efforcent de “décarboniser” leurs réseaux électriques.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Noé est de formation rédacteur publicitaire. Après des années d'expériences dans des groupes tels que Publicis ou DDB, son intérêt pour la crypto-monnaie l'a conduit à intégrer l'équipe BeInCrypto où il rédige maintenant des articles sur des sujets qui le passionnent allant des NFT à la blockchain dans sa globalité.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous