Bitcoin survivra aux préoccupations environnementales, selon une société de minage durable de BTC

Partager l’article
EN BREF
  • Iris Energy Pty, une société de minage durable de BTC, est convaincue que Bitcoin survivra à l'examen minutieux dont il fait l'objet actuellement en raison des préoccupations environnementales.

  • "Il joue un rôle précieux", a déclaré Daniel Roberts, PDG d'Iris Energy.

  • Iris Energy est l'une des premières entreprises australiennes à avoir été approchée par des sociétés d'acquisition à vocation spécifique (SPAC).

  • promo

    Rejoignez notre groupe telegram et recevez des analyses crypto et signaux de trading quotidiens!

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La société Iris Energy Pty, qui mine le BTC de manière durable, est convaincue que le bitcoin survivra à l’examen minutieux dont il fait l’objet actuellement en raison des préoccupations environnementales.

Sponsorisé



Sponsorisé

La société australienne Iris Energy Pty utilise des énergies renouvelables pour alimenter ses opérations de minage de bitcoins. Selon son PDG Daniel Roberts, la liquidité massive que connaît le BTC le valide en tant que cas d’utilisation. Il affirme que c’est également le cas pour le mécanisme de preuve de travail, très énergivore, que le réseau Bitcoin utilise pour produire ses pièces et vérifier les transactions.

“Il joue un rôle précieux”, a déclaré M. Roberts. “Je ne pense pas qu’il revienne à un individu de décider où l’énergie doit être utilisée. C’est une décision basée sur le marché où le bitcoin, en vertu de l’attrait et de l’adoption qu’il a acquis, commande ce niveau d’énergie pour le sécuriser, pour sécuriser les économies des gens.”

Sponsorisé



Sponsorisé

Les récentes craintes de critères sociaux, environnementaux et de gouvernance liés à Bitcoin

La quantité massive d’énergie utilisée par Bitcoin a récemment été mise en avant auprès du public. Cela est en grande partie dû au PDG de Tesla, Elon Musk, qui a déclaré que son entreprise n’accepterait plus les bitcoins comme moyen de paiement. Cette nouvelle a apparemment déclenché la récente chute du cours de Bitcoin, qui est passé de son pic d’avril situé autour de 65 000 dollars à moins de 30 000 dollars récemment.

Cette décision, à elle seule, a placé les questions environnementales, sociales et de gouvernance d’entreprise (ESG) au centre du débat sur l’adoption des cryptomonnaies. Bien que beaucoup partagent les préoccupations environnementales de M. Musk, d’autres ont fait remarquer que certains aspects de l’industrie financière sont bien plus polluants. Elon Musk lui-même a déclaré que ce débat pourrait être mieux compris si les mineurs de cryptomonnaies effectuaient des audits de leur consommation d’énergie.

À cette fin, M. Musk a participé à une récente discussion entre les principales société de minage de cryptomonnaies d’Amérique du Nord, et organisée par Michael Saylor, PDG de MicroStrategy. Au cours de ce sommet, les participants ont décidé de créer un conseil des mineurs de bitcoins afin de promouvoir la transparence de l’utilisation de l’énergie et de normaliser les rapports.

Le programme d’Iris Energy

De son côté, la société Iris Energy a elle-même un certain nombre de projets, notamment des centres de données et des infrastructures. Selon M. Roberts, l’entreprise continue à “explorer les options de SPAC [sociétés d’acquisition à vocation spéciale]” pour aider à financer ces ambitions.

Plusieurs de ces sociétés d’acquisition à vocation spéciale ont en effet approché la société, ce qui en ferait l’une des premières entreprises australiennes à en bénéficier. Les SPAC sont des sociétés sans activités opérationnelles, qui vendent des actions pour être cotées sur des bourses publiques afin de rechercher et d’acquérir des entreprises privées. Une éventuelle cotation aux États-Unis de la société basée à Sydney pourrait permettre de lever entre 300 et 500 millions de dollars.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Nick is an Oral Communication Skills Professor and Data Science Specialist in Budapest, Hungary with an MSc in Business Analytics. He is a relative latecomer to the field of cryptocurrency and blockchain technology, but is intrigued by its potential economic and political usage. He can best be described as an optimistic center-left skeptic.<a href="mailto:editorinchief@beincrypto.com">Email him!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous