Face à la prise de contrôle des Talibans, l’usage de la crypto s’accroît en Afghanistan

Partager l’article
EN BREF
  • L'utilisation des cryptomonnaies s'est considérablement développée en Afghanistan, alors que les systèmes financiers traditionnels se trouvent malmenés face à la prise de contrôle du pays par les Talibans.

  • Les premiers Afghans à avoir investi dans les cryptomonnaies ont ainsi pu en utiliser les bénéfices pour évacuer leur famille et leurs amis en toute sécurité.

  • Cependant, il existe également le risque que les Talibans adoptent eux aussi la cryptomonnaie dans le cadre d'une politique économique nationale, ce dans le but de contourner les sanctions occidentales.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

L’usage des cryptomonnaies est monté en flèche en Afghanistan, les systèmes financiers traditionnels se trouvant malmenés par la prise de contrôle du pays par les Talibans.

Sponsorisé Sponsorisé

Alors que la prise par les Talibans de Kaboul, capitale du pays, se faisait de plus en plus probable au cours de l’été, la banque centrale afghane a retiré les réserves de devises fiats et d’argent dur de ses coffres. Par la suite, les États-Unis ont interrompu les livraisons de billets de banque en dollars, tandis que les banques locales ont imposé un contrôle des capitaux. Les gouvernements, les banques et les sociétés de services monétaires occidentaux ayant coupé l’accès à d’autres formes de financement, les Afghans considèrent de plus en plus les cryptomonnaies comme un moyen sûr de stocker leurs fonds, ce qui leur offre une bouée de sauvetage financière modeste mais cruciale.

Cette hausse de l’usage des cryptomonnaies au cours des derniers mois a propulsé l’Afghanistan dans le top 20 des 154 pays classés dans le Global Crypto Adoption Index de 2021. L’année dernière, l’Afghanistan se classait parmi les plus bas de l’indice publié en août par Chainalysis, une société d’analyse de la crypto. Chainalysis classe les pays en fonction de la croissance du volume d’échange de cryptomonnaies, tout en tenant compte du pouvoir d’achat de la population.

Les bénéfices de la crypto

En plus de la récente flambée de l’usage crypto, certains Afghans qui ont été parmi les premiers à investir dans les cryptomonnaies ont pu en utiliser les bénéfices pour évacuer leur famille et leurs amis en toute sécurité. Au cours des dix dernières années, Roya Mahboob, fondatrice de l’association à but non lucratif Digital Citizen Fund, a enseigné avec l’aide de sa sœur à des milliers de jeunes filles et de femmes les bases de l’informatique dans ses centres de Herat et de Kaboul. Elles ont également facilité la mise en place de services financiers, car la plupart des jeunes filles et femmes du pays n’ont pas de compte bancaire du fait que cela leur est interdit, ou qu’elles ne bénéficient pas des documents nécessaires.

Sponsorisé Sponsorisé

Sur les environ 16 000 filles et femmes à avoir acquis ces connaissances informatiques dans les centres de Digital Citizen Fund, près d’un tiers ont également appris à ouvrir un portefeuille crypto et à recevoir des fonds. Certaines des plus enthousiastes ont aussi appris à se lancer dans le trading et à investir dans Bitcoin et Ethereum. Grâce à cela, plusieurs de ces femmes ont réussi à quitter le pays après la prise de Kaboul par les Talibans lors du 15 août. En effet, elles ont alors pu utiliser leurs portefeuilles crypto pour transférer de l’argent hors du pays, et aider à évacuer leurs familles pour se relocaliser.

Cela démontre que, même si les grands investisseurs institutionnels se sont rués sur le BTC et les cryptomonnaies en général, ces actifs sont de plus en plus adoptés par ceux qui souffrent d’un accès limité au système bancaire traditionnel, ou par les personnes se trouvant dans des zones de conflit ou des nations instables. Par exemple, après la chute libre de la monnaie locale, le Venezuela a entre autres utilisé Dogecoin pour acheter des biens de première nécessité.

“Dans les États défaillants ou en difficulté, cela permet aux gens de soutenir les membres de leur famille”, a déclaré Keith Carter, professeur associé à l’école d’informatique de l’université nationale de Singapour. “Les cryptomonnaies, au moins, se retrouvent là où il y a un manque d’infrastructure numérique, et encouragent le développement de celle-ci en augmentant la demande de services numériques”, a-t-il ajouté.

Les risques d’adoption par des acteurs malveillants

Cependant, alors que les Afghans utilisent les cryptomonnaies pour transférer leurs fonds hors du pays, il existe un risque supplémentaire que les Talibans les adoptent également dans le cadre d’une politique économique nationale, ce dans le but de contourner les sanctions occidentales.

Bien que les Talibans n’aient pas encore pris position sur l’utilisation des monnaies numériques, les cryptomonnaies ne manquent pas de défenseurs parmi leurs partisans. Par exemple, une femme américaine d’origine afghane, utilisant le pseudonyme “Bibi Janey” sur Twitter, a suggéré que les dirigeants talibans apprennent à échanger des cryptomonnaies. En effet, elle estime que la possibilité d’envoyer des transactions anonymes tout en évitant le système financier occidental fait des devises crypto un outil monétaire parfait pour les Talibans.

Malgré son potentiel en termes d’aide aux personnes dans le besoin, la menace que les cryptomonnaies facilitent un nouveau régime condamné par la communauté internationale pourrait également avoir pour conséquence d’attirer davantage de critiques de la part des sceptiques occidentaux.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.

Sponsorisé
Share Article

Nick is an Oral Communication Skills Professor and Data Science Specialist in Budapest, Hungary with an MSc in Business Analytics. He is a relative latecomer to the field of cryptocurrency and blockchain technology, but is intrigued by its potential economic and political usage. He can best be described as an optimistic center-left skeptic.<a href="mailto:[email protected]">Email him!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant