Voir plus

Minage Bitcoin : les mineurs du Kazakhstan ont restauré 90% de leurs activités mais le taux de hachage reste en baisse

3 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Les grandes entreprises de minage Bitcoin au Kazakhstan ont restauré entre 80% et 90% de leurs activités de production après plusieurs jours d’arrêt, selon un spécialiste de l'industrie.
  • Le responsable de l'Association s'attend à ce que “la situation se stabilise complètement d'ici une semaine”, mais le taux de hachage mondial de Bitcoin reste inférieur de 17% à son dernier sommet historique.
  • Plusieurs analystes ont prédit que les mineurs déplaceront leurs activités à l'étranger en raison de la situation politique tendue du pays.
  • promo

Après plusieurs jours d’arrêt, les entreprises de minage Bitcoin au Kazakhstan ont restauré entre 80% et 90% de leurs activités de production, selon Alan Dordjiev, chef de l’Association nationale kazakhe de la blockchain et des centres de données.

Malgré cette reprise des activités de minage, le taux de hachage mondial de Bitcoin, qui a chuté de plus de 10 % lors de la panne d’Internet survenue le 5 janvier au Kazakhstan, met du temps à se rétablir. Aujourd’hui, il est inférieur de 17% à son sommet historique d’environ 205 000 petahash par seconde (PH/s).

M. Dordjiev a déclaré à BeInCrypto que les mineurs tentent de restaurer rapidement la capacité de production à 100%. “Nous estimons que la situation se stabilisera complètement d’ici une semaine”, a-t-il précisé lors de notre interview du 11 janvier.

Pour rappel, le Kazakhstan représente environ 18% de l’activité de minage Bitcoin. Il s’agit donc du deuxième pays au monde après les États-Unis en terme de minage crypto. Cependant, le pays d’Asie centrale a été touché par des manifestations meurtrières au cours de la semaine dernière, déclenchées par la flambée des prix des carburants.

Après la suspension d’Internet par le fournisseur de réseau Kazakhtelecom pendant les émeutes, le taux de hachage, une mesure de la puissance de calcul mondiale dédiée au minage Bitcoin, a fortement chuté.

Dordjiev, dont l’association représente 25 mineurs inscrits, soit 70% de l’ensemble des mineurs du pays, et 600 MW d’électricité, a souligné que la panne était “temporaire”. Elle n’a pas affecté les régions où opèrent les sociétés professionnelles de minage crypto, a-t-il ajouté.

Les services Internet sont maintenant opérationnels dans la plupart des régions, a poursuivi Dordjiev. Les mineurs basés au Kazakhstan comme Energix et KZ Systems ont également réintégré le réseau. Cependant, la puissance de hachage totale de Bitcoin n’a augmenté que de 2,4% à 172 000 PH contre environ 168 000 PH il y a quelques jours, selon les données de YCharts.

Les unités de minage Bitcoin pourraient quitter le Kazakhstan en raison des troubles civils

La hausse du taux de hachage révèle que les mineurs s’attendent à réaliser des bénéfices. Chose qui pourrait entraîner une hausse du prix du BTC. La relation n’est cependant pas aussi linéaire, car il est difficile d’évaluer les changements de prix futurs en se basant uniquement sur le taux de hachage.

L’avantage est que lorsque les mineurs consomment plus de puissance de calcul pour traiter les transactions Bitcoin, ils sécurisent le réseau contre les attaques des 51%, une situation qui pourrait permettre aux mineurs malveillants de détourner le système et de dépenser deux fois les mêmes pièces.

“D’un point de vue stratégique, le Kazakhstan restera l’une des meilleures destinations pour les activités de minage crypto”, a dit Dordjiev dans une déclaration précédente parvenue à BeInCrypto.

“Actuellement, il y a un dialogue constructif sur la réglementation du secteur avec les organes étatiques concernés. Les restrictions précédemment introduites sur l’approvisionnement en électricité des mineurs “blancs” ont été considérablement assouplies”, a-t-il souligné.

Pour sa part, le PDG de Matrix Exchange, Vasja Zupan, pense que les activités de minage Bitcoin au sein du pays auront du mal à se redresser. “En raison de la situation politique tendue du pays, je m’attends à ce que davantage de mineurs déplacent leurs opérations à l’étranger”, a-t-il précisé.

“Cela semble d’autant plus probable lorsque que l’on se rend compte que le Kazakhstan était, dès le départ, un refuge temporaire pour les mineurs à la recherche d’un environnement plus stable et prévisible avant que les troubles actuels n’éclatent. De plus, je m’attends également à ce que la baisse actuelle du prix incite certains des mineurs à suspendre leurs activités, réduisant ainsi le taux de hachage”, a conclu M. Zupan.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

6af87aff787ebed855a0c40745069e22?s=120&d=wp_user_avatar&r=g
Jeffrey Gogo is a versatile financial journalist based in Harare, Zimbabwe. He has more than 17 years experience covering local and global financial markets; economic and company news. Gogo first encountered bitcoin in 2014, and began covering cryptocurrency markets in 2017.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé