Les États-Unis deviennent le nouveau roi du minage après l’interdiction de la crypto en Chine

Partager l’article
EN BREF
  • Selon les données publiées par le Cambridge Center for Alternative Finance, les États-Unis ont enregistré une augmentation de 42 % du taux de hachage par rapport à septembre 2020.

  • Lorsque Pékin a interdit aux mineurs d’exercer leurs activités sur son territoire, elle a renoncé à sa position de capitale mondiale du minage crypto.

  • Les grands investissements dans les infrastructures et l’abondance des énergies renouvelables ont incité les mineurs de cryptomonnaies à quitter la Chine pour s’installer en Amérique.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

En raison de la stabilité politique, géographique et juridictionnelle, combinée à la disponibilité de l’énergie à faible coût au sein des États-Unis, le minage de Bitcoin est actuellement en plein essor dans le pays de l’Oncle Sam après l’interdiction des cryptos en Chine.

Sponsorisé Sponsorisé

Alors que le monde assistait à l’interdiction abrupte du minage crypto en Chine, la disponibilité des énergies à moindre coût, les infrastructures de minage et la réglementation de certains États américains, a permis aux États-Unis de devenir le nouveau roi mondial du taux de hachage. Selon les données publiées par le Cambridge Center for Alternative Finance, en juillet 2021, 35,4% du hashrate (appelé également taux de hachage, une unité de mesure de la vitesse de calcul des machines de minage de cryptomonnaies) mondial provenait des États-Unis. Récemment, Bitmain, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de matériel de minage de Bitcoin, a cessé d’expédier vers les clients de Chine continentale.

Les mineurs crypto s’installent aux États-Unis et utilisent les énergies renouvelables

Le minage est une activité dont les marges sont très faibles. L’énergie bon marché et la flexibilité des sources d’énergie sont donc essentielles à sa rentabilité. La capacité d’hébergement des mineurs a augmenté au cours des années d’hiver crypto après le crash de 2017. Les fournisseurs d’infrastructures, anticipant l’afflux des mineurs, ont pu acheter des équipements à des prix relativement bas pendant cette période pour s’installer aux États-Unis. 

Ce qui est encourageant pour les mineurs crypto dans leur quête de sources d’énergie moins chères, est la prolifération des énergies renouvelables.Celles-ci, en raison des coûts d’extraction, de raffinage et de transport impliqués dans la production et la distribution de combustibles fossiles, s’avèrent moins coûteuses.  

Sponsorisé Sponsorisé

L’État de New York produit plus d’énergie hydroélectrique que n’importe quel autre État à l’est des montagnes Rocheuses, le Texas tire 20% de son énergie de l’énergie éolienne, tandis que l’État de Washington fournit de l’énergie hydroélectrique aux mineurs crypto et abrite la septième plus grande centrale hydroélectrique du monde. Les mineurs de Bitcoin utilisent également l’énergie nucléaire, ainsi que le gaz naturel échappé des champs pétroliers texans, ce qui est infaisable pour le pipeline.

Pendant la pandémie du covid-19, les paiements offerts dans le cadre de la relance ont alimenté la montée en puissance des sociétés de minage de cryptomonnaies basées aux États-Unis. Les gens avaient soudainement de l’argent qu’ils étaient prêts à investir, et il est probable qu’une grande partie de cet argent ait été investie dans des activités de minage crypto en dehors de la Chine.

Une énergie bon marché, mais non renouvelable

Après les États-Unis, le Kazakhstan est le deuxième pays au monde en termes de hashrate avec un taux de 18,1%. L’énergie y est abondante et peu chère, mais elle ne provient pas de sources renouvelables. Selon Alex Brammer de Luxor Mining, le Kazakhstan est une bonne destination pour les mineurs crypto qui possèdent du matériel plus ancien, et constitue pour eux, une escale temporaire jusqu’à ce que leurs machines deviennent obsolètes, après quoi ils devront se déplacer vers des zones avec des sources d’énergie plus renouvelables et plus économiques. La législation du pays, qui a été récemment modifiée, imposera des taxes supplémentaires aux mineurs crypto au Kazakhstan, à partir de 2022.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.

Sponsorisé
Share Article

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous