Le modèle “VeNomics” envahit la DeFi et Curve Finance avec un nouveau système de récompenses

Partager l’article
EN BREF
  • Les tokens sous séquestre, ou verrouillés, sont en train de devenir un modèle économique populaire pour gagner le double de récompenses tout en obtenant plus de droits de vote dans l'industrie de la DeFi, affirme l'analyste de recherche Juan Pellicer.

  • Le modèle garantit les fonds et les droits de vote des investisseurs en bloquant les tokens CRV sur une période pouvant aller jusqu'à quatre ans.

  • Les protocoles DeFi qui émettent des stablecoins ont été en concurrence pour obtenir le droit de vote au sein de l'écosystème de Curve Finance, ce qui a donné lieu à des "guerres de Curve".

  • promo

    BeInCrypto France – Trading et actualités S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Selon Juan Pellicer, un analyste de recherche de la société de données blockchain IntoTheBlock, les tokens de vote sous séquestre (VeTKN) deviennent rapidement un modèle économique populaire pour gagner le double de récompenses tout en obtenant plus de droits de vote au sein de la finance décentralisée (DeFi).

Lancé par l’exchange décentralisée (DEX) Curve Finance, le modèle, également appelé VeNomics, a donné lieu aux “guerres de Curve” ou “Curve wars“. Le modèle garantit ainsi les fonds et les droits de vote des investisseurs en bloquant l’argent sous forme de tokens pour une période pouvant aller jusqu’à quatre ans.

En général, le CRV, le token de gouvernance de Curve est bloqué puis converti en veCRV ; soit le token de vote bloqué. Et sachant que Curve Finance est une plateforme d’échange de stablecoins dirigée par la communauté, seuls les détenteurs de CRV peuvent prendre les décisions sur la chaîne.

En verrouillant leurs tokens, les détenteurs obtiennent le droit de voter sur ces décisions, ce qui signifie que plus le CRV est verrouillé longtemps, plus les détenteurs ont le droit de vote. Le veCRV est utilisé pour gagner des frais de trading, voter au sein de la gouvernance, augmenter les récompenses de gouvernance ainsi que recevoir des aidrops.

L’efficacité de Curve Finance

Les protocoles DeFi qui émettent des stablecoins se sont disputés le droit de vote au sein de l’écosystème de Curve, lequel affiche désormais 23,42 milliards de dollars en valeur totale bloquée (TVL), soit la somme totale des actifs actuellement gérés par le protocole.

M. Pellicer a déclaré que la principale raison de ce succès est due au fait que la technologie utilisée par Curve Finance est beaucoup plus efficace, limitant le glissement lors de l’échange entre les stablecoins, ce qui rend les transactions moins coûteuses.

“Le fait de pouvoir redistribuer les émissions de tokens CRV vers un pool signifie que les fournisseurs de liquidités de ces pools recevront des récompenses plus importantes et attireront ainsi plus de liquidités”, a-t-il expliqué dans un billet publié le 12 janvier.

“On peut soutenir que la plus grande innovation qu’il [Curve] a introduite est que les poids des votes et la part des récompenses sont proportionnels au verrouillage temporel. Cela signifie que ceux qui verrouillent le token du protocole pendant plus longtemps obtiendront de plus importantes récompenses, avec une hausse de celles-ci allant jusqu’à 2,5 fois pour ceux qui verrouillent pendant un maximum de 4 ans”, a-t-il ajouté.

Juan Pellicer, qui est ingénieur système, estime que le pouvoir de vote basé sur le verrouillage est plus efficace que la méthode actuelle de la finance décentralisée, au sein de laquelle un token équivaut à un vote. Le pouvoir de vote qui provient des tokens acquis permet de voter périodiquement sur le lieu où les émissions des tokens seront dirigées. Il a déclaré :

“Le verrouillage temporel d’un token montre un engagement à long terme de la part des détenteurs. De plus, il réduit l’offre en circulation et donc la pression de vente potentielle sur le token principal.”

Les “guerres de Curve” s’intensifient

Pour les protocoles DeFi tels que 3pool ou Frax, qui comptent des allocations de poids de la jauge des pools de liquidité de Curve, “les récompenses de staking ne proviennent pas de l’émission de tokens, mais des frais de trading générés”.

Au lieu de cela, Curve dirige l’émission de tokens vers le fournisseur de liquidité (LP). Selon M. Pellicer, le protocole prélève une commission d’échange de 0,04%, dont la moitié est partagée entre les LP et l’autre moitié est canalisée vers les détenteurs de veCRV “en achetant le token du fournisseur de liquidités [disons] de 3pool”.

“Pour les utilisateurs, il s’agit d’une incitation attrayante à verrouiller les tokens”, a déclaré M. Pellicer, citant les plus de 45 millions de dollars de frais de trading générés par Curve Finance au 11 janvier, divisés en deux avec les détenteurs de veCRV.

Aujourd’hui, alors que différents protocoles DeFi rivalisent pour prendre le contrôle de Curve en accumulant des tokens CRV qui sont ensuite transformés en veCRV, beaucoup ont commencé à offrir aux détenteurs de CRV des rendements lucratifs sur le staking.

Par exemple, l’agrégateur d’agriculture de rendement Convex Finance, qui représente 47% de l’offre totale en circulation de veCRV, offrait un taux annuel en pourcentage (TAEG) de 48,43% sur les CRV placés en staking au moment de la rédaction de cet article. Ce taux est plusieurs fois supérieur aux TAP offerts par les protocoles concurrents (Binance Staking : 13%).

“Comprendre ces jeux de pouvoir permet d’expliquer ce qu’on appelle les “guerres de Curve”, où un protocole tel que Convex Finance permet à ses utilisateurs de déposer des tokens de fournisseur de liquidité de Curve, lesquels seront verrouillés au maximum par Convex”, a expliqué Pellicer.

“Ainsi, les fournisseurs de liquidités de Curve gagnent des récompenses en CVX [tokens Convex] supplémentaires sans avoir à verrouiller leurs tokens au sein de Curve. Le verrouillage des CVX permet un plus grand pouvoir de vote au moment de décider comment les veCRV de la plateforme doivent être alloués, et donc vers quels pools Curve l’émission de CRV sera redirigée”, a-t-il ajouté.

M. Pellicer s’attend à ce qu’un ‘mécanisme similaire se mette en place’ sur Convex, qui a récemment intégré Frax Finance au sein de son protocole. “L’utilisation de tokens CVX sera incitée tant qu’elle sera moins chère que de fournir directement des liquidités sur les pools”, a-t-il déclaré.

“Les protocoles utiliseront des sortes de pots-de-vin sur Votium (qui permet à quiconque de créer un pot-de-vin pour les détenteurs de CVX verrouillés pour un pool spécifique) afin de rediriger les récompenses vers leurs pools, offrant actuellement environ 0,60 $ de récompenses pour chaque dollar dépensé.”

Les votes sous séquestre attirent de plus en plus l’attention

Selon Juan Pellicer, en dehors de Curve Finance et Frax Finance, tous deux considérés comme les pionniers du modèle économique des tokens de vote sous séquestre dans l’industrie multimilliardaire de la DeFi, un nombre croissant de protocoles commencent à suivre la même voie ou l’ont déjà fait.

Andre Cronje, architecte de la DeFi, célèbre pour avoir créé Yearn Finance et Keep3rV1, a proposé une adaptation du modèle de Curve sur les forums de Sushiswap l’année dernière, mais celle-ci n’a pas encore été approuvée. Avec Daniele Sesta, Andre Cronje prévoit de créer quelque chose de similaire sur la blockchain Fantom.

Au départ, selon M. Pellicer, ce modèle sera connu sous le nom de ve(3,3). Avec ve(3,3), “les frais du protocole seront dirigés par un token de gouvernance de verrouillage temporel, ou timelocking en anglais. De plus, il est prévu que les tokens ve soient liquides par le biais de NFT (tokens non fongibles).”

Pickle Finance, Hundred Finance et Astroport Finance utilisent déjà le vote sous sequestre dans leurs tokens de gouvernance, tandis que Yearn Finance et Angle Protocol, un protocole DeFi orienté vers les devises, prévoient tous deux d’agir de la sorte.

“Ce modèle est certainement l’un des meilleurs choix de tokénomique pour les protocoles basés sur les émissions de tokens, et qui souhaitent avoir un token fort d’un pouvoir de gouvernance significatif et d’une utilité en tant qu’accumulation de valeur”, a conclu Pellicer.

Au cours des dernières 24 heures, selon les données de CoinGeckco, le token CRV a baissé de 4,7%, descendant à 4,62 $. Au cours des 52 dernières semaines, l’actif a atteint un minimum de 1,35 $ et un maximum de 6,51 $, ce le 4 janvier, alors que les “guerres de Curve” gagnaient en intensité.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Jeffrey Gogo é um jornalista financeiro versátil baseado em Harare, Zimbábue. Por mais de 17 anos, ele escreveu extensivamente sobre os mercados financeiros locais e globais; notícias econômicas e da empresa. Entusiasta das mudanças climáticas, o trabalho de Gogo apareceu no maior diário do Zimbábue, The Herald, Thomson Reuters Foundation, Bitcoin.com e várias publicações online. A Gogo encontrou o bitcoin pela primeira vez em 2014 e começou a cobrir os mercados de criptomoedas em 2017.

SUIVRE CET AUTEUR

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant