Grayscale retire le XRP de son fonds Digital Large Cap

Partager l’article
EN BREF
  • Grayscale a décidé de retirer le XRP de son fonds Digital Large Cap (DLC).

  • Cela fait suite à la décision de la SEC de porter plainte contre Ripple Labs pour la supposée vente de titres non enregistrés.

  • Grayscale est toutefois autorisé par la SEC à vendre des titres à ses clients.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Grayscale, une société de gestion d’actifs numériques gérant plus de 10 milliards de dollars d’actifs numériques, a retiré le XRP de son fonds Digital Large Cap (DLC).

Sponsorisé

Sponsorisé

Le fonds DLC est un fonds pondéré qui rééquilibre chaque trimestre l’exposition à la cryptomonnaie sur les tokens les plus performants. La nouvelle vient du compte Twitter officiel de Grayscale.

Suite à la révision trimestrielle du 31 décembre, Grayscale a décidé de retirer le XRP de son fonds DLC. La société a mis à jour ses critères de pondération pour le trimestre et n’assignera aucun autre actif numérique pour remplacer le XRP.

Sponsorisé

Sponsorisé

Le XRP a été supprimé à la suite de l’examen trimestriel du Fonds DLC (12/31/20). Aucun autre actif ne remplissait les conditions requises pour être inclus. Le tableau ci-dessous présente les pondérations du fonds DLC au 4 janvier 2021 : $BTC $ETH $BCH $LTC

Une décision de taille pour la société

Grayscale est l’un des plus grands détenteurs de cryptomonnaie, si ce n’est le plus grand. La société est une source d’accès facile à la crypto pour les institutions et les personnes fortunées.

En tant que plateforme entièrement réglementée et sécurisée, Grayscale affirme qu’elle offre à ses clients la possibilité de s’exposer à la volatilité des cours des cryptomonnaies sans les risques généralement associés à un marché financier relativement nouveau.

Grayscale est entièrement autorisée à vendre des titres ; cette décision n’est donc probablement pas fondée sur la crainte des accusations de la Securities and Exchange Commission (SEC) portées contre Ripple et ses cadres. Elle fait également suite sa récente autre décision de vendre plus d’un tiers de ses actifs XRP.

Craig Russo, directeur de l’innovation chez Polyient, a fourni à BeInCrypto quelques commentaires supplémentaires :

Avec le retrait du XRP de la plupart des principaux exchange de cryptomonnaie pour les utilisateurs américains, nous pensons qu’il y aura des sorties de capitaux substantielles en faveur de Bitcoin et Ether. Cela devrait finalement alimenteur leurs rallyes en cours.

Que se passe-t-il avec Ripple et le XRP ?

Il y a quelques semaines, la SEC a officiellement annoncé qu’elle allait porter plainte contre Ripple Labs et deux de ses dirigeants pour vente de titres sans licence.

La SEC prétend que le XRP, la cryptomonnaie du réseau Ripple, est un titre. Par conséquent, Ripple Labs et ses cadres sont tenus de respecter les réglementations en matière de valeurs mobilières.

L’annonce a provoqué une onde de choc au sein de la communauté Ripple, faisant perdre à la cryptomonnaie plus de 50% de sa capitalisation boursière. Le 4 janvier, le XRP a brièvement perdu sa quatrième place au profit de Litecoin.

Ripple Labs et ses dirigeants affirment que le XRP n’est pas un titre mais une monnaie et un actif négociable, tout comme Bitcoin et Ethereum. La SEC a précédemment clarifié sa position sur le BTC et l’ETH, affirmant qu’aucun des deux n’est un titre. À ce jour, elle n’a fait aucune annonce officielle sur les autres cryptomonnaies.

Pour la plupart des projets de cryptomonnaie dont le siège se trouve aux États-Unis, leurs créateurs travaillent en étroite collaboration avec la SEC afin de s’assurer qu’ils respectent toutes les normes réglementaires (même si leur cryptomonnaie n’est pas considérée comme un titre).

Ce n’était pas le cas de Ripple. La société, ses investisseurs et tous les détenteurs de tokens XRP en subissent maintenant les conséquences, sept ans après la création du réseau.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Basé à Tel Aviv en Israëlm Harrison est analyste, reporter et spécialiste senior chez BeInCrypto. Harrison est impliqué dans le domaine de la cryptomonnaie depuis fin 2016, en plus d'être passionné par la technologie des registres décentralisés et leur potentiel.

SUIVRE CET AUTEUR

Des prévisions crypto sur le meilleur canal Telegram de signaux, avec une précision de 70% !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous