Grayscale se débarrasse de plus de 9 millions de XRP suite aux accusations de la SEC

Partager l’article
EN BREF
  • Grayscale, l'un des plus grands gestionnaires de biens numériques, a vendu plus d'un tiers de sa participation dans le XRP.

  • Cela fait suite à l'annonce des accusations portées par la SEC contre Ripple Labs et deux de ses cadres.

  • La SEC accuse Ripple de la vente de plus d'un milliard de dollars de titres non enregistrés.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Grayscale, l’une des plus grandes sociétés de gestion d’actifs numériques ayant 10 milliards de dollars de crypto sous gestion, a pris une décision radicale quant à l’avenir du XRP.

Suite aux accusations officielles de la Securities and Exchange Commission (SEC) contre Ripple Labs et deux de ses dirigeants, Grayscale a décidé de vendre plus d’un tiers de sa participation dans le XRP.

Cette vente de 9,18 millions de XRP a eu lieu le 29 décembre, à l’instar de nombreuses autres exchanges et entreprises ayant récemment décidé de retirer Ripple de leur cote.

Grayscale s’est défait de 9,18 millions de XRP le 29 décembre.

Comme je l’ai dit… protégez votre capital.

Grayscale est autorisé à vendre des titres

Il existe une différence de taille entre Grayscale et de nombreux autres exchanges internationaux qui ont décidé de retirer le XRP de leur liste : Grayscale est entièrement réglementé par la SEC.

La société s’adresse aux investisseurs institutionnels et accrédités, ce qui signifie que l’entreprise doit être totalement conforme pour pouvoir exercer son activité. En tant qu’entreprise conforme à la SEC, Grayscale ne devrait pas avoir de problèmes juridiques pour vendre des XRP, même si celui-ci est considéré comme un titre.

Il semblerait donc que Grayscale ait choisi de retirer le XRP de la cote pour d’autres raisons, qui ne seraient pas d’ordre réglementaire.

Grayscale a récemment intensifié ses activités, ajoutant des milliards de dollars de cryptomonnaie à ses soldes en quelques semaines. Cette croissance accrue, conjuguée à la vente massive de XRP, indique que la société ne voit peut-être pas d’avenir solide pour le XRP auprès de ses clients.

Plus de problèmes à venir pour Ripple et le XRP

Brad Garlinghouse, l’actuel PDG de Ripple Labs, a déclaré que le XRP devrait être considéré comme une monnaie numérique au même titre que Bitcoin et Ethereum, mais la SEC n’est pas du même avis.

De nombreux faits réfutent potentiellement la déclaration de Garlinghouse. Selon la SEC, Ripple tire une part importante de ses revenus de la vente de XRP à ses clients.

L’agence allègue ainsi que Ripple et certains de ses cadres ont vendu plus d’un milliard de dollars en titres non enregistrés, une accusation qui pourrait ruiner Ripple et XRP si elle s’avérait confirmée. Aujourd’hui, même les exchanges qui ont offert la vente de Ripple aux États-Unis, comme Coinbase, sont également poursuivis pour la vente de titres non enregistrés.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now