Le co-fondateur de Ripple aurait vendu 400 millions de dollars en XRP en 2020

Partager l’article
EN BREF
  • L'ancien directeur technique et co-fondateur de Ripple, Jeb McCaleb, s'est délaissé de plus de 400 millions de dollars de XRP en 2020.

  • Cela coïncidant avec les accusations portées par la SEC, les détenteurs de XRP sont confrontés à une forte pression sur la cryptomonnaie.

  • Le cours du XRP a chuté de plus de 50% à la suite des accusations de la SEC, mais a depuis légèrement remonté.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Il a été révélé que l’un des co-fondateurs de Ripple a vendu d’énormes quantités de XRP au cours des 12 derniers mois.

Jed McCaleb, l’un des co-fondateurs de Ripple Lab, a vendu pour plus de 400 millions de dollars de XRP en 2020, ce qui représente près de 3% de son actuelle capitalisation boursière.

Ventes de XRP de Jed McCaleb – Whale Alert

Des ventes effrénées de XRP

Beaucoup de ceux ayant suivi les mouvements des réserves en XRP de McCaleb ne sont pas surpris que cette vente massive ait coïncidé avec les allégations légales les plus sévères auxquelles Ripple ait jamais été confronté.

Les détenteurs de XRP ont toutefois riposté. Une pétition à la Maison Blanche demandant à la SEC de considérer le XRP comme une monnaie a atteint près de 40 000 signatures.

En tant qu’ancien directeur technique de Ripple Labs, McCaleb s’est vu promettre près de 9 milliards de XRP selon Whale Alert, une plateforme dédiée au suivi de l’activité des plus grands détenteurs de crypto. McCaleb est actuellement le directeur technique de Stellar Foundation, une organisation à but non lucratif qui supervise le réseau Stellar.

McCaleb a quitté Ripple après une dispute. Depuis, il vend ses parts de XRP presque dès lors qu’elles se trouvent débloquées.

En eaux troubles

Pour ajouter un problème de plus à Ripple, cette vente massive par McCaleb a eu lieu parallèlement aux accusations de la Securities and Exchange Commission (SEC) contre Ripple.

La SEC prétend que le XRP n’est pas une monnaie comme Bitcoin ou Ethereum, mais qu’il s’agit plutôt d’un titre. Cela insinue que Ripple Labs et ses cadres se sont engagés dans la vente sans licence de titres, pour plus d’un milliard de dollars.

Ces accusations extrêmement graves ont ébranlé la communauté de Ripple dans son ensemble, la cryptomonnaie ayant perdu plus de la moitié de sa capitalisation boursière suite à cette annonce.

Le XRP a depuis connu une légère remontée, mais le mouvement positif du cours n’est rien comparé à la croissance d’autres cryptomonnaies concurrentes, similaires en taille et en portée.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Basé à Tel Aviv en Israëlm Harrison est analyste, reporter et spécialiste senior chez BeInCrypto. Harrison est impliqué dans le domaine de la cryptomonnaie depuis fin 2016, en plus d'être passionné par la technologie des registres décentralisés et leur potentiel.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now