Une pétition pour le XRP est lancée sur le site de la Maison Blanche

Partager l’article
EN BREF
  • Le 29 décembre, la communauté XRP a lancé une pétition sur le site Web de la Maison Blanche.

  • 10 000 personnes ont signé la pétition ; 90 002 signatures sont nécessaires.

  • Les procédures judiciaires contre Ripple Labs commencent en février.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Confrontée à des pertes depuis que la Securities and Exchange Commission a déclaré que le XRP est un titre, la communauté de l’actif demande au gouvernement américain de déclarer qu’il s’agit d’une monnaie.

Nous, le peuple…

Le 29 décembre, une pétition sur le site Web de la Maison Blanche américaine est apparue concernant le sort du token XRP de Ripple Labs. L’appel demandait au gouvernement de maintenir la détermination du Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN) selon laquelle le XRP est une monnaie.

Au moment de la publication de cet article, environ 10 000 personnes avaient signé la pétition. Pour avoir un impact, cette dernière a besoin de 90 002 signataires.

Les partisans ont lancé la pétition en réponse à une action du 23 décembre de la Securities and Exchange Commission (SEC). La SEC a accusé les dirigeants de Ripple Labs d’avoir vendu des titres non enregistrés (à savoir, le XRP). Ces ventes ont totalisé 1,3 milliard de dollars, selon les accusations.

Ripple fait des vagues

Il s’agit plus que de simples accusations selon lesquelles l’actuel PDG Christian Larsen et l’ancien PDG Brad Garlinghouse ont créé Ripple pour vendre le XRP. La SEC accuse également les deux de ventes non enregistrées de XRP, totalisant environ 600 millions de dollars.

Garlinghouse a annoncé les accusations imminentes le 22 décembre et a fermement défendu son point de vue selon lequel XRP était attaqué pour des raisons non fondamentales. Il a souligné le fait que Ripple était présent sur le marché depuis huit ans. De plus, il a remis en question le moment et la motivation de ce procès. La SEC, agissant dans les derniers jours de l’administration Trump, laissera celle Biden se débrouiller pour la suite.

Tempête locale ou événement mondial ?

L’action de la SEC a envoyé des ondes de choc au sein de la communauté XRP malgré l’avertissement de Garlinghouse. Les exchanges basées aux États-Unis ont commencé à supprimer ou à suspendre rapidement le XRP de leurs plateformes de trading. Toutes ces suspensions ne sont pas entrée en vigueur immédiatement. Coinbase, par exemple, suspendra le trading le 19 janvier. Bitstamp interrompt le trading et les dépôts le 8 janvier.

En dehors des États-Unis, la vie continue pour les détenteurs de XRP. L’exchange australien BTC Markets a tweeté le 31 décembre que pour le moment, ils continueraient à répertorier le token.

Pour nos clients #XRP, nous surveillons les événements aux États-Unis concernant la SEC. Cependant, nous ne prévoyons pas de supprimer le XRP pour le moment @Ripple

Statu quo pour l’instant

S’ils sont d’accord, la prochaine étape pour Ripple, Garlinghouse et Larsen aura lieu le 15 février. Le tribunal de district du district sud de New York (SDNY) est pro forma offrant aux parties de déplacer l’affaire devant un tribunal de première instance. S’ils refusent, cependant, SDNY tiendra une conférence téléphonique avant le procès le 22 février.

Le 29 décembre, Ripple Labs a publié un commentaire sur son site Web concernant les développements. Dans ce document, l’équipe note que la plupart de ses activités se déroulent en dehors des États-Unis. Ils ont également noté que le XRP est légalement commercialisé en dehors des États-Unis. En outre, il existe une «clarté juridique» concernant le XRP au Royaume-Uni, au Japon, à Singapour et en Suisse.

L’équipe de Ripple a également hâte de travailler avec la nouvelle équipe de la SEC. Comme ils le notent, de nombreux membres du personnel de haut niveau de la SEC sont partis récemment. Cela comprend le président, les directeurs de division, l’économiste en chef de la SEC et son avocat général.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now