L’exchange crypto Bakkt prépare son introduction en bourse

Partager l’article
EN BREF
  • Bakkt, un crypto exchange appartenant à l'Intercontinental Exchange, prépare son introduction en bourse

  • L'entreprise souhaite être l'une des premiers exchanges cryptos à être cotée aux États-Unis.

  • Bakkt a une valeur actuelle de 2,1 milliards de dollars.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

De nombreuses entreprises crypto comme Bakkt, qu’il s’agisse de fermes minières ou d’exchanges, choisissent de s’introduire en bourse pour lever des capitaux supplémentaires et accroître leur crédibilité.

Sponsorisé

Sponsorisé

La dernière organisation en date est Bakkt, l’exchange crypto appartenant à Intercontinental Exchange Inc. (ICE). L’ICE est propriétaire de la Bourse de New York et de divers autres marchés financiers et dérivés.

Préparation d’une introduction en bourse

Il n’est sans doute pas surprenant que la société à l’origine de la Bourse de Wall Street ait l’intention de que son exchange crypto soit introduit en bourse. Cela fait suite aux hausses de cours drastiques observées sur les marchés ces derniers mois.

Sponsorisé

Sponsorisé

Bakkt sera la première grande plateforme américaine de cryptomonnaie à être cotée. Des sociétés concurrentes comme Coinbase et eToro se préparent aussi à leur propre introduction en bourse.

Bakkt est entré dans l’espace des cryptomonnaies en tant que super exchange soutenue par des institutions, comme des sociétés de capital-risque telles que Pantera Capital et la branche de capital-risque de Microsoft.

Avec une valeur actuelle de plus de 2 milliards de dollars, l’introduction en bourse devrait attirer de gros investisseurs. L’introduction en bourse de Bakkt pourrait être bénéfique pour l’entreprise et servir d’indicateur général des perspectives du public sur les entreprises basées sur la cryptomonnaie dans leur ensemble.

Bakkt reste-t-elle à la hauteur de ses concurrents ?

Selon le compte Twitter @BakktBot, un compte automatisé qui suit le volume d’échange de Bakkt, le volume quotidien de la société a pris un coup assez important. Le volume est en baisse d’environ 40% et ne dépasse guère les 20 millions de dollars.

Cela représente environ 606 bitcoins, une baisse massive de son volume d’échange record de 18 718 BTC, qu’elle a obtenu à la mi-septembre 2017.

Les autres exchanges centralisés et décentralisés ayant enregistré des volumes de transactions records parallèlement à une hausse des cours, cela ne présage rien de bon pour l’opérateur à la traîne.

Statistiques de mardi:

Volume: 606 (20,83 millions de dollars, -40%)
Sommet historique : 18718 (17/09/2020)

Objectif: 49,1% levés de 1 846 568 sats pour les frais de serveur
Faites un don: https://tippin.me/@BakktBot

En comparaison, Coinbase, un concurrent de Bakkt qui se prépare également à entrer en bourse, réalise un volume quotidien de transactions de près de 4 milliards de dollars.

Coinbase devrait avoir une valorisation bien plus élevée que Bakkt, pouvant atteindre 28 milliards de dollars. Il s’agit d’un multiplicateur de 12 fois par rapport à Bakkt.  Même chose pour le volume quotidien des transactions, Coinbase effectue plus de 12 fois celui de Bakkt.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Basé à Tel Aviv en Israëlm Harrison est analyste, reporter et spécialiste senior chez BeInCrypto. Harrison est impliqué dans le domaine de la cryptomonnaie depuis fin 2016, en plus d'être passionné par la technologie des registres décentralisés et leur potentiel.

SUIVRE CET AUTEUR

Des prévisions crypto sur le meilleur canal Telegram de signaux, avec une précision de 70% !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous