Investissement en 2022 : entre obstacles et optimisme

Partager l’article

L’investissement ne meurt jamais, mais il est en train de changer de forme, affirme Kerim Derhalli, fondateur et PDG d’Invstr.

Fin 2020, j’ai expliqué pourquoi nous devrions être optimistes quant aux perspectives de 2021. J’ai parlé des révolutions des secteurs de l’information, de la médecine et de l’énergie qui continuent d’améliorer notre qualité de vie. Les marchés ont été aussi optimistes que moi et l’indice américain S&P 500 a gagné plus de 22%.

Investissement : obstacles

Nous avons également vu des courants contraires se former. L’inflation et l’escalade des tensions géopolitiques étaient préoccupantes. Aux États-Unis, l’inflation a augmenté et continue de grimper de façon spectaculaire, atteignant ses niveaux les plus élevés en trente ans. En Ukraine, la guerre a éclaté et se poursuit, entraînant des morts vaines et bouleversant les marchés internationaux.

Bien que l’investissement puisse sembler peu important face à la guerre et à la famine, nous sommes toujours optimistes quant à l’avenir du bien-être financier des gens. De plus en plus de personnes se rendent compte de la nécessité d’investir et de prendre en main leur avenir financier. Ils comprennent que lorsqu’ils investissent, ils contribuent à créer un meilleur avenir pour eux-mêmes et pour la société. Ce, indépendamment de ce qui se passe sur les marchés à court terme.

Ainsi, bien que les perspectives des marchés soient peut-être moins claires qu’il y a un an, les perspectives à plus long terme sont toujours visibles. Voici trois des facteurs à l’origine de ce changement :

1. L’essor de la durabilité

La durabilité est devenue une partie importante de notre discours politique, social et économique. Alors que la durabilité environnementale a été l’objectif principal, la durabilité financière commence à être reconnue comme un problème majeur. Depuis la crise financière de 2008-2009, la dette mondiale est passée de 170 000 milliards de dollars à 296 000 milliards de dollars. Il s’agit d’un argent que nous avons volé à nos enfants et petits-enfants, car ce sont eux qui devront le rembourser. Aujourd’hui, de plus en plus de gens reconnaissent que si nous voulons un avenir financièrement viable, nous devons cesser d’emprunter et de dépenser, et commencer à épargner et à investir.

Heureusement, les jeunes générations le comprennent de façon intuitive. Ils ont grandi en pleine crise financière. Aujourd’hui, ils ont commencé à investir pour créer un avenir meilleur que celui dont ils vont hériter. Et ils se rendent compte qu’investir ne se limite pas à acheter et vendre des actions. Ils veulent plutôt être éduqués et sociables, et ce sont là de très bons signes.

2. L’investissement est devenu une forme de shopping

Au cours des deux dernières années, nous avons assisté à un essor de l’investissement, et des investisseurs de Main Street défiaient Wall Street avec des actions comme Tesla, AMC et GME. En effet, plusieurs caractéristiques différencient la façon dont les jeunes investisseurs placent leur argent :

  • Ils veulent faire les choses eux-mêmes : la révolution de l’information a appris aux jeunes générations à être autonomes dans tout ce qu’elles font. La gestion de leur argent n’échappe pas à cette règle, ce qui entraîne une augmentation des investissements autogérés.
  • Ils sont beaucoup plus ouverts et moins discrets en matière d’argent et d’investissement. Et ils sont heureux de partager leurs transactions, ce, qu’elles soient bonnes ou mauvaises – et d’obtenir ce qu’ils considèrent comme des conseils objectifs de la part de leurs pairs.
  • Ils sont plus enclins à acheter et à vendre plutôt qu’à acheter et à conserver, en particulier lorsque le trading s’avère gratuit. Ainsi, les volumes de transactions augmentent. Aux États-Unis, on estime que les transactions d’actions effectuées par des particuliers sont passées de 10% à 25% du volume total d’échange.
  • Les jeunes investisseurs veulent investir dans la crypto, qui est devenue une classe d’actifs à part entière.
  • Ils choisissent de nouvelles plateformes fintech qui offrent toute une panoplie de fonctionnalités, plutôt que des courtiers et des gestionnaires de patrimoine traditionnels.

Pendant de longues années, le secteur financier a rendu l’investissement difficile pour les gens ordinaires. Ce n’est plus le cas. Aujourd’hui, la simplicité d’investir a rendu l’investissement accessible à la plupart des gens, pour ne pas dire à tous.

3. Les leçons de Covid

Nous n’avons pas tous vécu le pandémie de Covid de la même manière. Certains ont souffert plus que d’autres, en tombant malades ou en perdant des êtres chers. La pandémie a également été un choc majeur pour l’économie mondiale. Cependant, elle nous a appris une leçon importante, celle de la nécessité d’investir : en tant que société dans nos systèmes de santé, en tant qu’entreprises dans nos chaînes d’approvisionnement, et en tant qu’individus dans notre propre santé personnelle. Jusqu’à sa fin, la pandémie nous rappellera toujours cette leçon.

Investissement : conclusion

2022 est une année mouvementée pour les marchés financiers, notamment avec les problèmes d’inflation et la guerre en Ukraine. Les tensions au Moyen-Orient et en Chine continueront également de créer de la volatilité. Ceci dit, les investisseurs ont toute une panoplie de plateformes pour explorer ces fluctuations à court terme et bâtir des compétences d’investissement à long terme, ainsi que de la richesse.

À propos de l’auteur

Kerim Derhalli est le fondateur et PDG d’Invstr, une application leader dans l’éducation financière et l’investissement. La mission d’Invstr est de permettre à n’importe qui de prendre en main son avenir financier. Invstr a récemment été surnommée “l’anti-Robinhood N°1” par le magazine Forbes. Jusqu’à présent, Invstr a été téléchargée plus d’un million de fois par des utilisateurs dans plus de 220 pays.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

SUJETS LIÉS