La République de Centrafrique adopte le Bitcoin comme monnaie de cours légal

Partager l’article
EN BREF
  • La République centrafricaine a voté un projet de loi faisant de Bitcoin une monnaie de cours légal.

  • Le projet de loi proportionne également un cadre régulatif pour les cryptomonnaies.

  • Le pays s'unit au Salvador pour faire de Bitcoin une monnaie de cours légal, il sera intéressant d'observer l'avancée du processus.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La République de Centrafrique a voté pour faire de Bitcoin une monnaie de cours légal. Il s’agit là du premier pays du continent africain à franchir le pas, et le deuxième au niveau international après le Salvador.

Bitcoin a été accepté comme moyen de paiement après que l’assemblée nationale de la République de Centrafrique a voté à l’unanimité en faveur d’un projet de loi légalisant les cryptomonnaies. Ce projet offre un cadre régulatif nouveau et accepte Bitcoin comme monnaie légale.

Cela convertit la nation centrafricaine en la première du continent africain à accepter Bitcoin comme monnaie de cours légal.

Source : Twitter

L’économie de la République de Centrafrique requérant de l’aide, les fonctionnaires du pays se sont accordés à utiliser Bitcoin et les cryptomonnaies pour booster l’économie, à travers l’usage des technologies digitales en général.

Rejoignant le Salvador comme pays acceptant le BTC comme monnaie de cours légal, il est fortement probable qu’un examen minutieux de la situation du pays africain soit mené par des institutions internationales.

Le brouillon du projet de loi a été présenté par la ministre de l’Economie digitale, courriers et télécommunications Gourna Zacko et le ministre des finances et du budget, Calixte Nganongo. Certains fonctionnaires ont annoncé que l’investissement dans les nouvelles technologies et les cryptomonnaies bénéficierait à la population, même si les solutions envisagées ne sont pas encore claires.

Plus que simplement faire du crypto actif une monnaie de cours légal, le gouvernement pourrait relancer l’économie en tirant profit des opportunités. Les contrats intelligents peuvent être utiliser dans de multiples cas, et pourrait réellement accélérer les démarches tout en réduisant le coût de certains processus fondamentaux.

D’autres pays accepteront-ils Bitcoin comme monnaie de cours légal ?

La République Centrafricaine suit les pas du Salvador en acceptant Bitcoin comme monnaie de cours légal. Une mesure controversée pour la majorité des institutions financières et des gouvernements existant, craintifs des potentiels risques macroéconomiques.

Auparavant, l’organisation mondial du commerce (OMC) et le Fonds monétaire international (FMI) n’ont pas hésité à se positionner contre le Salvador.

Les pays ou villes qui ont fait de Bitcoin une monnaie de cours légal affirment que leur économie peut s’améliorer considérablement et marquer ainsi le début d’une nouvelle ère de la digitalisation. Il est toutefois encore trop tôt pour le prouver entièrement au Salvador, premier pays d’une liste qui risque de s’étendre.

D’autres pays chercheront sûrement des informations sur comment se déroule les expérimentations du Salvador et de la République Centrafricaine.

Il est peu probable que la majorité des pays fassent de Bitcoin une monnaie de cours légal, mais il y a fort à parier que les cryptomonnaies seront de plus en plus acceptées pour un usage quotidien. Par exemple, la Colombie est en train d’entrevoir une plus grande installation de distributeurs automatiques de cryptomonnaies.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rahul Nambiampurath is an India-based Digital Marketer who got attracted to Bitcoin and the blockchain in 2014. Ever since, he's been an active member of the community. He has a Masters degree in Finance. <a href="mailto:[email protected]">Email me!</a>

SUIVRE CET AUTEUR