Prêts ou non, le Web 3.0 affectera votre vie

Partager l’article
EN BREF
  • L’impact potentiel du Web 3.0 suscite à la fois du scepticisme et beaucoup d’intérêt.

  • promo

    TOUT NOUVEAU: Lancement de la version 3.0 du Canal Telegram Premium de BeInCrypto. 3x plus de traders, 3x plus d’analyses, 3x plus de valeur pour vous! S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

“Que vous soyez prêt(e) ou non, le Web 3.0 impactera votre vie”, affirme Johnny Lyu, PDG de KuCoin.

Le Web 3.0. est devenu l’un des sujets de conversation les plus récurrents. Sa vraie définition et son impact potentiel sur nos vies suscitent souvent des débats animés et sans fin. Cependant, beaucoup de gens sont encore sceptiques à l’égard de ce concept qui reste jusqu’à présent hypothétique et impalpable. Comme le dit si bien Elon Musk “est-ce que quelqu’un a déjà vu réellement le Web3 ?”.

L’impact potentiel du Web 3.0 suscite à la fois du scepticisme et beaucoup d’intérêt. Il n’est donc pas surprenant que tout le monde cherche à peaufiner sa définition, à déterminer ses implications et à prédire son évolution. C’est exactement ce que nous allons essayer de faire aujourd’hui.

Tout d’abord, définissons le concept du Web3, puis explorons ensemble ce nouvel avenir.

Comprendre le Web 3.0 et son histoire

Personne ne peut nier que le Web a connu des changements majeurs au fil des ans. Nous diviserons ces changements en 3 chapitres : le Web 1.0, le Web 2.0 et le Web 3.0.

Bien sûr, le Web 1.0 est la base d’Internet. On y trouvait des développeurs Web, qui étaient à la fois des créateurs et des consommateurs de contenu. Il s’agissait en effet d’une symbiose très simple, agréable et mutuellement durable.

L’ère du Web 1.0 a duré de 1991 à 2004. Il est important de noter que ces sites n’utilisaient pas du HTML dynamique, mais plutôt du matériel statique. En raison du manque d’interactivité, le Web 1.0 a souvent été décrit comme un Web “en lecture seule”. On peut comparer cela à la deuxième dimension, avec une seule facette vivante sur laquelle vous pouviez danser sur vos chansons préférées. Cela ressemblait un peu au livre “Flatland” d’Edwin Abbott,  mais sans tous les triangles pointus et agressifs qu’il contenait.

Peu de temps après que les lunettes du style Matrix soient passées de mode, le Web2 est né. Il s’agit du Web social et interactif que nous connaissons et utilisons tous aujourd’hui. Vous n’avez plus besoin d’être un expert en programmation pour créer et partager vos idées avec le reste du monde. N’importe qui peut publier une vidéo et générer des millions de vues; vous pouvez vous aussi interagir avec vos téléspectateurs et répondre à leurs commentaires.

Il s’agit là de l’ère des créateurs de contenu. Pendant leur temps libre, les gens ordinaires peuvent devenir des présentateurs, des rédacteurs et des designers. Nous avons déjà un peu de décentralisation ici. En effet, les systèmes blockchain ont fait leurs débuts dans ce nid, mais au fur et à mesure qu’ils grandissent, – nous ne savons pas à quel point ils grandiront – le nid deviendra trop petit. Ainsi, le Web2 est un peu comme la troisième dimension ; nous sommes très à l’aise avec cette dimension. Elle est facile à explorer et comporte plusieurs chambres secrètes ; certaines sont verrouillées, alors que d’autres sont déjà ouvertes.

Qu’est-ce que le Web 3.0 ?

Le Web3 est très similaire à la description théorique de la quatrième dimension, et partage de nombreux points communs avec notre monde actuel. Cependant, il faut beaucoup de temps et d’explications pour qu’il devienne une réalité acceptée. Cela dit, il existe certains éléments sur lesquels nous pouvons tous être d’accord. En effet, le Web3 est :

  • Décentralisé – le Web3 appartiendra à tout le monde et sera conçu pour tout le monde;
  • Sans autorisation – n’importe qui peut s’impliquer dans une déconstruction des mécanismes de restriction du Web2 ;
  • Il permet des paiements intégrés – les gens pourront facilement transférer des fonds de façon illimitée, ce qui encouragera le commerce entre particuliers.

Packy McCormick, investisseur et partisan du Web3, le définit comme “l’Internet appartenant aux créateurs et aux utilisateurs, et géré par des tokens”.

Il est toutefois important de noter que le rôle des développeurs a légèrement évolué avec cette nouvelle génération d’Internet. En effet, ils ne créeront et ne déploieront plus d’applications qui reposent sur un seul serveur ou fournisseur basé sur le cloud. Les applications Web3 utiliseront plutôt des réseaux blockchains décentralisés et composés de plusieurs nœuds p2p. Ou alors, ce sera une combinaison qui formera effectivement une sorte de protocole crypto-économique. Ce sont ce que l’on appelle les “dApps” (applications décentralisées). Maintenant que nous avons compris les trois principales caractéristiques du Web3, découvrons son impact sur notre vie quotidienne.

Comment impactera-t-il notre vie ?

La décentralisation est, bien sûr, une idée intéressante. Surtout lorsque l’on parle de transfert d’argent. Au sein du Web2, nous sommes très habitués aux applications bancaires monotones. Lorsque vous souhaitez transférer votre argent, que ce soit vers une autre banque, un autre pays ou au-delà des frontières, ce n’est jamais chose facile. Cela prend beaucoup de temps et vous coûte souvent des sommes astronomiques.

Le Web3 promet de promouvoir les paiements p2p et d’éliminer les intermédiaires du système de paiement mondial. Avec sa large panoplie de cryptomonnaies et d’outils de détention de fonds, le compte d’épargne monotone à devise unique se transformera en un portefeuille éclectique et coloré basé sur la blockchain. À bas la monarchie d’Internet, n’est-ce pas ?

Eh bien, certains ont encore des doutes quant aux figures de proue du Web3. Les gens comme Vitalik Buterin, le cofondateur d’Ethereum, auront-ils trop de pouvoir sur la blockchain ?

Certes, cela floute l’image claire d’un Web3 décentralisé. Aussi, n’oublions pas qu’un système décentralisé manque souvent de coordination. En effet, personne ne peut prendre individuellement les décisions liées aux réseaux et aux mises à jour des protocoles.

De plus, un réseau décentralisé compliquerait énormément l’application des lois et des réglementations. Par exemple, quelles lois nationales s’appliqueraient à un site web qui héberge son contenu dans plusieurs pays du monde ? Par conséquent, le Web 3.0 n’a pas que des avantages

Faire évoluer le monde

À l’avenir, les gens “ordinaires” vont devoir acquérir plus de connaissances en informatique. Cela a ses avantages; imaginez un monde futur où la plupart des gens connaissent au moins un langage de programmation. Le nombre d’applications explosera et la société sera en mesure de faire de grands progrès et de multiples façons.

Cependant, cela peut prendre un peu de temps, car la courbe d’apprentissage en matière de technologie blockchain évolue très lentement. Il s’agit d’un frein à l’adoption, qui pourrait également expliquer pourquoi seulement 13% des américains ont échangé des cryptomonnaies l’année dernière.

Les systèmes sans autorisation auront un vrai impact sur la manière dont les données personnelles seront traitées, car le Web3 donnera réellement le pouvoir aux utilisateurs. Cela pourrait contribuer à limiter les pratiques de l’extraction de données, et freiner les efforts qui ont permis aux géants de la technologie d’évoluer rapidement grâce à des techniques de publicité et de marketing très envahissantes.

Par conséquent, le marketing sera probablement moins contrôlé, car les utilisateurs auront à nouveau le pouvoir de choisir les publicités qu’ils voient.

Enfin, il est important de se rappeler qu’avec moins de restrictions et de censure, la troisième génération de notre Internet viendra avec son lot de risques. L’absence de censure, bien sûr, a ses avantages en matière de liberté d’expression, mais présente également certains inconvénients, notamment en ce qui concerne la protection de nos enfants sur le net. Ainsi, nous pourrions voir plus de restrictions d’âge dans les politiques de connaissance client (KYC).

Réflexions finales

Que vous le vouliez ou non, ce “Web de la quatrième dimension” qui approche à grands pas est susceptible d’entraîner d’énormes changements dans la façon dont nous interagissons avec Internet.

Comme pour tout changement majeur, nous avons un long chemin à parcourir avant de pouvoir vraiment évaluer les avantages et les inconvénients du Web3. Un moment qui arrivera peut-être en 2043, lorsque le Web4 sera probablement déjà arrivé.

À propos de l’auteur

Johnny Lyu est le PDG de KuCoin, une grande bourse crypto lancée en 2017 et dont le siège se trouve aux Seychelles. Avant de rejoindre KuCoin, M. Lyu a cumulé une longue expérience dans les secteurs du commerce électronique, de l’automobile et du luxe.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

SUJETS LIÉS

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant