Voir plus

Binance : CZ répond aux accusations de blanchiment d’argent

3 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Alors que la situation est tendue pour Binance, son PDG contre attaque avec des preuves à l'appui.
  • Pendant ce temps, certains membres de la crypto sphère crient au complot.
  • promo

Binance est en ce moment épinglé de tous les côtés mais son PDG, Changpeng Zhao, compte bien faire entendre la vérité.

Changpeng Zhao attaque les journalistes

La nouvelle a déjà fait le tour de la crypto sphère : la société d’échange Binance est mise à mal par deux enquêtes successives. La première, réalisée par la Securities and Exchange Commission (SEC), se penche sur le fameux jeton BNB, créé par Binance en 2017. L’idée est de vérifier si celui-ci était totalement légal lors de sa sortie sous forme d’ICO et s’il pouvait déjà être considéré comme un actif transparent.
Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, le journal Reuters a également mis la main à la pâte et accusé la société de Changpeng Zhao d’avoir permis à des criminels de blanchir de l’argent.

La société spécialisée Chainalysis, engagée par les agences gouvernementales américaines pour suivre les flux illégaux, a conclu dans un rapport de 2020 que Binance a reçu des fonds criminels totalisant 770 millions de dollars rien qu’en 2019, soit plus que toute autre plateforme d’échange de cryptomonnaies.

Extrait de l’article de Reuters concernant le blanchiment d’argent sur Binance

Ce genre d’enquête n’est pas étonnant. Depuis quelques mois, Binance souhaite obtenir des licences dans le monde entier et les vérifications font partie intégrante du processus. Ce qui étonne, c’est la violence avec laquelle la société, considérée comme l’une des plus puissantes du monde des cryptomonnaies, est accusée. Néanmoins, son PDG n’est pas prêt à se laisser faire. Afin de prouver son innocence, il n’a pas hésité à contre attaquer sur Twitter en mettant en doute les données de Chainalysis qui avaient été utilisées comme preuve lors de l’accusation de Reuters.

Source : compte Twitter de Changpeng Zhao

Changpeng Zhao va même plus loin en attaquant les journalistes de Reuters et en publiant les échanges de mails entre Binance et le journal. Rassemblés en un article de blog, les messages sont étayés de questionnements, de données et d’argumentations permettant de contredire l’enquête polémique de Reuters. L’ensemble fait également état de faits trop vieux pour être utilisés. Selon le PDG, Reuters met en avant des événements datant du tout début de Binance, qui devraient être considérer comme les erreurs d’une toute jeune société en devenir.

Source : compte Twitter de Changpeng Zhao

Ces événements témoigneraient du “lavage” de la crypto

Bien qu’entachée par plusieurs scandales comme le piratage d’Etherbase lors duquel les criminels avaient stocké leur butin sur la plateforme, la société Binance fait son possible pour rester dans la légalité et coopérer avec les autorités lorsque cela est nécessaire. Avec la montée de sa popularité, Binance durcit de plus en plus sa politique et sa surveillance. Elle sera, de toute manière, obligée de le faire lorsque l’Union Européenne aura mis en place sa loi de traçage.

Mais pour les admirateurs de Changpeng Zhao et puristes du BNB, cet événement témoigne de la revanche que les autorités et partisans des systèmes traditionnels comptent prendre sur la crypto sphère. Alors que cette dernière menace les autorités fiduciaires, le krach de la crypto a incontestablement affaibli l’industrie et donné du poids aux gouvernements ainsi qu’aux organisations financières. Ces derniers n’ont pas cessé de chercher à démontrer que les cryptomonnaies étaient instables pour jouïr ainsi du dégoût des investisseurs pour les monnaies numériques.
Tandis que la crise oblige la crypto sphère à se purifier de tous ses projets insignifiants et à revoir son fonctionnement, le système traditionnel porte le coup de grâce à l’industrie afin de la rendre davantage indésirable auprès du public, y compris en attaquant de puissantes sociétés telles que Binance. L’affaire reste donc à suivre.

Source : compte Twitter de Kamal Singh
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé