Voir plus

La Securities Exchange Commission (SEC) enquête sur l’affaire de Celsius Network

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Plusieurs branches de la Securities Exchange Commission, dont celles d’Alabama, de Kentucky, de New Jersey, de Texas et de Washington ont entrepris des démarches pour investiguer sur l'affaire de Celsius Network.
  • Cette affaire serait une priorité capitale pour les régulateurs boursiers étatiques américains.
  • promo

La SEC semble vouloir se pencher sur le scandale autour de Celsius Network. Le gendarme de la bourse américaine n’aurait pas bien perçu la décision de la plateforme de lending de suspendre les comptes de ses clients. 

Au mois de mai, le marché crypto avait vécu l’effondrement de Terra (Luna) et de son stablecoin, ce mois-ci, l’affaire de défaut liquidités de Celsius et le scandale l’appel sur marge de Three Arrows Capital hantent à nouveau les investisseurs. De sombres histoires qui nous rappellent que nous sommes bien ancrés dans le bear market.

En ce qui concerne Celsius Network, contrairement au cas de Terra (Luna) dont la société mère, la TerraForm Labs, n’est pas justiciable aux États-Unis, la plateforme de lending est une société américaine, privée et réglementée. C’est la raison pour laquelle l’autorité boursière américaine commence à enquêter sur l’affaire autour de l’entreprise.

Celsius Network dans l’oeil de la SEC

Plusieurs branches de la Securities Exchange Commission, dont celles d’Alabama, de Kentucky, de New Jersey, de Texas et de Washington ont entrepris des démarches pour investiguer sur la décision de Celsius Network de bloquer les retraits sur sa plateforme. Une mesure qui a résonné sur le marché crypto comme une prémisse à l’annonce d’une déclaration de faillite.

Celsius a néanmoins affirmé qu’elle avait pris la décision d’interrompre les retraits, les swaps et les transferts entre comptes afin de se trouver dans une meilleure position pour honorer ses engagements envers ses clients à l’avenir. Cependant, les régulateurs boursiers des différents états pré-cités ne perçoivent pas la mesure sous cet angle. Pour ces derniers, Il est d’une « priorité capitale » d’enquêter sur ce cas. 

« Je suis très préoccupé par le fait que les clients – y compris de nombreux investisseurs particuliers – peuvent avoir besoin d’accéder immédiatement à leurs actifs mais ne sont pas en mesure de retirer des fonds de leurs comptes. L’impossibilité d’accéder à leurs investissements peut avoir des conséquences financières importantes. »

a confié un cadre de la SEC de Texas  à Reuters

Toutefois, les responsables de Celsius semblent vouloir coopérer aux autorités boursières étatiques. Selon les propos qu’a tenus, le directeur de la SEC de l’état de l’Alabama, la société de lending a été très réceptive aux questions des régulateurs. 

Une affaire qui risque d’alourdir la baisse des cryptomonnaies 

Tout comme l’effondrement de Terra, l’affaire de Celsius pourrait avoir de très mauvaises retombées sur l’univers des cryptomonnaies. L’entreprise permet aux investisseurs de s’exposer à  la DeFi sans encourir les risques liés à ce secteur. Elle aurait plus d’un millions et près de 3 milliards d’actifs sous gestion. Le problème avec Celsius: l’entreprise est confrontée à un grave problème de liquidités. 

Entre le crash de Terra, une mauvaise gestion de fonds des clients et une surexposition aux stETH, Celsius s’expose à d’importantes liquidation de ses actifs collatéraux. Si ces derniers venaient à être liquidés, la pression vendeuse s’intensifiera sur le marché. Ce qui, par conséquent, détériora la situation dans laquelle se trouvent les cryptomonnaies. 

Même sans ce scénario, l’affaire Celsius a déjà créé un FUD qui a pénalisé le marché crypto. Le Bitcoin s’echange actuellement en dessous de 20 000 $ et l’Ethereum a franchi le seuil de 1 000 $. 

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Samuel-Cange-2.jpg
Samuel Cange
Samuel Cange est un rédacteur crypto expérimenté, titulaire d'un master en économie de l'Université de Namur (Unamur). Ayant débuté sa carrière chez Cryptonaute en 2020, Samuel a développé une compréhension approfondie du marché des cryptomonnaies et de l'industrie de la blockchain. Il excelle dans les domaines de la Blockchain, de la Tokenisation, de la DeFi et du DePin, et est passionné par les marchés financiers et les technologies disruptives. Actuellement, Samuel apporte son...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé