Voir plus

En collaboration avec KlimaDAO, Polygon a retiré 400 000 $ de crédits carbone pour compenser les émissions de gaz à effet de serre.

Polygon, est une plateforme de mise à l’échelle d’Ethereum qui ouvre les portes du Web3 à des millions de personnes dans le monde. Dans un communiqué de presse publié hier, la société a déclaré que son réseau a atteint la neutralité carbone.

Afin d’atteindre une empreinte carbone négative, Polygon prévoit de retirer régulièrement 400 000 $ d’unités carbone. Ce, dans le but de contrebalancer les 104 794 tonnes de gaz à effet de serre émis depuis le lancement de sa blockchain.

Dans son Green Manifesto publié en avril, la société s’est engagée à consacrer 20 millions de dollars à des projets Web3 pour la création de nouvelles solutions de retrait des crédits carbone on-chain.

“La technologie blockchain rend la compensation carbone particulièrement puissante, car elle permet de retirer n’importe quel volume de crédits carbone en toute transparence. Les entités peuvent acheter des compensations carbone, consulter les données de marché en temps réel et accélérer le financement des projets à fort impact dans le monde entier. En compensant les émissions totales de l’ensemble du réseau, Polygon s’est assuré que chaque transaction – qu’il s’agisse de l’émission d’un NFT ou d’une transaction DeFi – soit comptabilisée et que son impact environnemental soit compensé”, a expliqué l’entreprise.

La collaboration de Polygon et KlimaDAO

Polygon dit avoir atteint son objectif grâce à une collaboration avec KlimaDAO. “Il s’agit d’un collectif décentralisé d’écologistes, de développeurs et d’entrepreneurs. Celui-ci est largement reconnu comme un pionnier du marché émergent du carbone on-chain. KlimaDAO a apporté de la transparence et de l’accessibilité au marché de la compensation carbone volontaire, qui était jusque-là opaque”. 

KlimaDAO et Offsetra ont participé à l’analyse de l’empreinte énergétique de Polygon. “Le périmètre d’analyse couvrait les émissions du matériel des nœuds de staking, la consommation énergétique des opérations de staking et les contrats qui interagissent directement avec le réseau principal Ethereum. 

Afin d’auditer son empreinte carbone, Polygon collabore également avec le Crypto Carbon Ratings Institute (CCRI). L’entreprise a également acheté 400 000 $ de crédits carbone tokenisés sur le marché du carbone on-chain et les a retirés à l’aide de l’outil de compensation de KlimaDAO. Tous les crédits tokenisés BCT et MCO2 proviennent de compensations conformes à la norme Verified Carbon Standard.

En collaboration avec KlimaDAO, Polygon a soutenu d’autres projets, notamment :

  • Le projet Bull Run lancé au Belize et qui vise à protéger les forêts de pins;
  • Le projet d’énergie solaire Ghani, qui produit de l’électricité renouvelable de 500 mégawatts en Inde;
  • Un projet éolien à Jaibhim en Inde;
  • Le projet Moss.Earth, qui vise à protéger l’Amazonie grâce à son jeton MCO2.

La neutralité Carbone

“Notre monde fait face à une crise environnementale et l’industrie blockchain doit faire bien plus que de promettre de cesser d’aggraver le problème. Atteindre la neutralité carbone est une première étape importante, mais il reste encore du travail à faire. Polygon ouvre la voie alors que l’ensemble de l’industrie s’efforce de devenir plus respectueuse de l’environnement”, a déclaré Sandeep Nailwal, cofondateur de Polygon.

Le 13 juillet, Polygon organisera le Green Blockchain Summit, un forum virtuel permettant aux dirigeants du Web3 de résoudre les problèmes de l’industrie blockchain.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

1da1ec21852ff5e8b1158a413010159d.jpg
Nicole Buckler
Nicole Buckler travaille en tant que rédactrice et journaliste depuis plus de 25 ans, entre Sydney, Melbourne, Taipei, Londres et Dublin. Aujourd'hui, elle écrit depuis la Gold Coast, une incroyablement magnifique côte australienne. Nicole a acheté des bitcoins en 2013 parce qu'on lui avait dit qu'elle pouvait les utiliser pour payer des cours de yoga à Dublin. Elle a détesté le yoga mais a gardé les BTC. Au bout d'un an, elle a décidé que cette histoire de Bitcoin allait se convertir en...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé