Bitcoin btc
$ usd
Nouvelles

Hiver crypto : une semaine de désengagement record pour les investisseurs

2 mins
Mis à jour par Célia Simon

EN BREF

  • Le plus grand record de désistement de la part des investisseurs a été atteint au cours des derniers jours.
  • Ce phénomène reste symptomatique d'une industrie encore vénale qui a du mal à se réformer.
  • promo

L’hiver crypto continue de geler l’industrie et si l’on savait que les investisseurs avaient pris les cryptomonnaies en grippe, leur désertion ne fait que commencer.

Un désengagement toujours plus grand

La crise fait peur et alors qu’aucune amélioration n’est entrevue pour l’instant, les plus passionnés retournent leur veste. Si l’on savait déjà que les investisseurs étaient de plus en plus pessimistes, le week-end record de pertes qui a eu lieu au milieu du mois de juin n’a fait que les rebuter davantage.

La fête ne semble néanmoins pas terminée pour la crypto sphère. En effet, de plus en plus d’investisseurs continuent de se retirer du marché. Selon CoinShares, la semaine dernière a été une période record en termes de désengagement. Pas moins de 423 millions de dollars auraient ainsi été retirés, pour seulement 15 millions de dollars d’entrées.

Ces sorties sont les plus importantes jamais enregistrées, le record précédent ayant également eu lieu en janvier dernier avec 198 millions de dollars retirés du marché. Cette somme n’est pas la plus importante par rapport au total des actifs sous gestion dont le record a été atteint pendant le marché baissier de février 2018, où1,6 % des actifs sous gestion ont été retirés. Les sorties de la semaine dernière étaient les troisièmes plus importantes jamais enregistrées, représentant 1,2 % des actifs sous gestion également.

Extrait du rapport hebdomadaire de CoinShares concernant le désistement des investisseurs

Le record se concentre exclusivement au sein du marché du Bitcoin qui reste l’actif le plus surveillé. Celui-ci définissant généralement la montée ou la baisse des cryptomonnaies, le moindre frémissement suffit à faire fuir les principaux passionnés. Cependant, si ce phénomène a été enregistré au cours de la semaine dernière, les premiers désengagements ont été visibles dès le 17 juin. Ce serait donc ces premières fuites qui auraient provoqué la chute brutale de la pièce entre ce jour-ci et le 19 juin dernier.

En d’autres termes, la peur des investisseurs a provoqué le week-end historique de pertes et non l’inverse. De quoi expliquer en partie la vague de vente qui a fragilisé le cours de Bitcoin à cette époque-là.

Source : compte Twitter de CoinShare

La désertion des investisseurs : symptomatique d’une industrie du profit ?

La panique reste le sentiment le plus présent au sein de l’industrie. De très nombreux utilisateurs préfèrent vendre leurs pièces à un prix dérisoire au lieu de tout perdre. Néanmoins, la fuite des investisseurs reste symptomatique d’une certaine folie du profit. En effet, malgré la crise, des passionnés continuent de générer de l’argent à tout prix.

Cependant, le problème est là : puisque Bitcoin dégringole, les cryptomonnaies ne sont plus assez génératrices de profit. La seule solution reste alors de tout vendre et d’aller chercher un business plus juteux. Certains gros bonnets diront que ce phénomène fait partie de l’épuration de l’industrie. Toutefois, cette population vénale reste très présente dans la crypto sphère, jusqu’à devenir le pilier du cours de certaines cryptomonnaies. Si l’on souhaite se débarrasser vraiment de la réputation spéculatrice des monnaies numériques, il faudrait que les investisseurs concernés s’en aillent… et potentiellement que certaines pièces disparaissent. La crise de la crypto et le dégoût des utilisateurs intéressés par l’argent risquent donc de donner d’autres sueurs froides à l’avenir.

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Sponsorisé
Sponsorisé