Voir plus

Nouvel épisode pour le feuilleton de l’année Do Kwon et Terra Luna : blanchiment et manipulation des cours

3 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Do Kwon, figure déjà très controversée de la crypto sphère, serait à l'origine de nouveaux scandales.
  • Les révélations suspectes au sujet des équipes de TerraForm Labs et de la LFG se multiplient ces derniers temps.
  • Le "linge sale" de Do Kwon est progressivement exposé au grand jour.
  • promo

Do Kwon et l’écosystème Terra n’ont pas finit de faire couler de l’encre sur l’implosion du projet et le rôle néfaste du fondateur de TerraForm Labs, qui a affecté toute l’industrie des cryptomonnaies.

D’après de nouvelles informations qui ont récemment fait surface, le scandale de Terra Luna s’étend à de nouveaux horizons après des révélations supplémentaires. Poursuivit ou sous enquête dans plusieurs pays du monde, Do Kwon n’en finit pas de faire parler de lui. Probablement identifié comme l’ennemi numéro 1 de la crypto sphère, il rajoute un nouveau scandale à sa collection, qui continue de s’étoffer ces derniers mois.

Alors que nous évoquions hier les menaces d’Anonymous à l’encontre de Do Kwon qui promettaient de divulguer tout le linge sale de ce dernier, nous n’avons finalement pas eu besoin d’attendre les résultats des hackers pour de nouvelles révélations affligeantes.

Manipulation de prix et blanchissement d’argent pour Do Kwon ?

D’après certaines investigations, 3.6 milliards de dollars en UST et en USDT auraient ainsi été utilisés par Do Kwon et TerraForm Labs pour de la manipulation de prix et du blanchissement d’argent. À l’heure actuelle, les autorités continuent leurs investigations et seraient en train de confirmer ces allégations auprès des principaux exchanges Binance, Coinbase ou encore Kucoin afin obtenir une confirmation rapide.

Précédemment, alors que Do Kwon avait affiché en public certaines possessions des wallets des équipes de Terra Luna et notamment de la Luna Foundation Guard, d’autres sommes et transactions suspectes ont été observées à travers les données on-chain.

La totalité des fonds, d’origine et à l’utilisation inconnues concernée par les faits, serait de plus de 3.6 milliards en stablecoin UST de l’écosystème Terra et en USDT de Tether.

Selon les rapports pré-établis, cet argent aurait eu deux utilisations majeures : blanchiment d’argent et manipulations de prix de marché, ce à la fois sur les cours du Luna classic (LUNC), anciennement Luna, et sur certains exchanges DeFi contrôlés par les équipes de TerraForm Labs.

Des données on-chain sous observation

Depuis la chute de l’écosystème Terra, les sociétés CoinDesk Corea et Uppsala Security continuent leurs investigations, ce en divulguant régulièrement des informations pour le moins croustillantes. Ils observent sans retenue les données sur la Blockchain pour comprendre les travers derrière l’écroulement du projet.

Un portefeuille est particulièrement surveillé, puisqu’il est identifié comme le coupable principal à l’origine du crash : 0x8d47f08ebc5554504742f547eb721a43d4947d0a. L’analyse des transactions de ce portefeuille est d’ailleurs révélateur de multiples transactions suspectes.

Les équipes de TerraForm Labs et du Luna Foundation Guard ont par exemple envoyé plus de 7 milliards en stablecoins (USDT, USDC et UST) à deux wallets sur l’exchange Binance. Ces derniers seraient également des possessions de la Luna Foundation Guard, d’après les premières confirmations.

Uppsala Security et CoinDesk Korea ont effectué une analyse supplémentaire des données on-chain pour surveiller un flux d’argent non identifié et d’une valeur de 3,6 milliards de dollars.

Cependant, après les premiers signes déflationnistes de l’UST et quelques jours avant la chute historique du jeton Luna, plus de 300 millions d’USDT auraient été déposés sur un portefeuille de la LFG, puis ont ensuite été transférés vers un autre wallet, dont le propriétaire n’a pas été identifié pour le moment.

En tout cas, même si ces analyses ne révèlent pas encore toute l’ampleur des scandales liés au fondateur Do Kwon, elles nous donnent un aperçu clair sur ce qui s’est passé à l’interne au sein des équipes liées aux jetons UST et Luna avec une multitude de transactions suspectes voir illicites au sein des portefeuilles détenues par les compagnies.

Les transactions concernées comprennent plusieurs portefeuilles et ont été réalisées depuis la fin d’année 2021, jusqu’à l’effondrement de l’écosystème tout entier. Avant la crise finale et fatale à l’écosystème, les équipes de TerraForm Labs ont même déposé des milliards de dollars en USDT sur un exchange. Des fonds qui auraient probablement été à l’origine de manipulations de prix ou de blanchiment d’argent.

Sans doute serons-nous amenés à prochainement découvrir de nouvelles révélations liées à la chute de l’écosystème de Terra et à son fondateur, Do Kwon, ce personnage très contrasté de la crypto sphère et qui multiplient les scandales ces derniers temps. La suite du feuilleton dans le prochain épisode…

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

TCPMHRYSU-U03BCDHK0DQ-642cb60bf249-512.jpg
Matias Calderon
Matias Calderón Velarde est un journaliste/éditeur au sein de l'équipe France de BeInCrypto. Après un diplôme de Master en Science Politique obtenu à l'Université de Genève, il s'est progressivement réorienté vers le monde des cryptomonnaies. Dès 2020, son intérêt pour le secteur s'est concrétisé avec l'obtention de plusieurs certifications académiques liées à la crypto comme Bitcoin and Cryptocurrencies de l'Université Berkeley de Californie. Désormais, il est devenu un fervent croyant de...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé