Voir plus

El Salvador profite du marché baissier et achète 80 Bitcoin (BTC)

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Il s'agit là du meilleur achat de Bitcoin par El Salvador depuis que BTC dispose d'un cours légal en septembre 2021.
  • Le président du Salvador, Nayib Bukele, a réitéré que "Bitcoin est l'avenir".
  • El Salvador a exclu il y a des semaines que le pays perdait de l'argent à cause des achats continus de Bitcoin.
  • promo

En plein marché baissier, le président du Salvador, Nayib Bukele, a annoncé l’achat de 80 BTC au prix de 19 000 $. Il s’agit du meilleur achat de Bitcoin effectué par le président depuis que l’actif a un cours légal au Salvador.

Nayib Bukele, président de El Salvador a exposé les captures des différents achats :

“El Salvador a acheté aujourd’hui 80 #BTC à 19 000 $ chacun ! #Bitcoin est l’avenir ! Merci de vendre à bon marché”.

Le président a été l’un des rares personnages de l’écosystème crypto à avoir montré son soutien public à Bitcoin. Le dernier en date étant MicroStrategy à travers son PDG Michael Saylor, qui a acheté le 29 juin 480 BTC pour 10 millions de dollars, ce à un prix moyen de 20 817 dollars.

Le dernier achat de Bitcoin par El Salvador remonte au 9 mai, lorsque 500 BTC avaient été acquis. À l’époque, Bukele avait annoncé sur son compte Twitter que le prix d’achat moyen était de 30 744 $ pour une opération évaluée à 15 millions de dollars.

Dans ce dernier achat de 80 BTC par El Salvador, Nayib Bukele n’a pas précisé le montant de l’achat, bien que celui-ci a été clôturé lorsque Bitcoin a touché les 19 000 dollars le 30 juin. Les dépenses du gouvernement salvadorien s’élèvent cette fois à 1,5 million de dollars, soit le montant le plus faible déboursé pour l’achat de l’actif numérique.

Au cours du 30 juin, Bitcoin variait entre 20 003 $ et 20 632 $, bien que son point le plus bas ait été dans l’après-midi, lorsqu’il a chuté à 18 777 $. Vers 14h00, BTC s’échangeait à 19 000 $.

Source : CoinMarketCap

Le marché baissier a causé de sérieux problèmes aux echanges, qui ont dû licencier du personnel, ainsi que des questions sur la viabilité des cryptomonnaies ; cependant, El Salvador a montré son enthousiasme de manière proactive. Le 14 juin, le ministre des Finances, Alejandro Zelaya, a souligné que le pays d’Amérique centrale « n’a subi aucune perte » en raison de l’effondrement du Bitcoin et a souligné que le risque budgétaire est « extrêmement minime » :

“Il y a beaucoup de battage médiatique ces derniers temps avec notre stratégie Bitcoin […] Je l’ai dit à plusieurs reprises : une prétendue perte de 40 millions de dollars ne s’est pas produite parce que nous n’avons pas vendu les pièces.”

A cela s’ajoute l’annonce récente des maximalistes Max Keizer et Stacy Herbert, qui, avec les entrepreneurs et l’ambassadrice Milena Mayorga, ont annoncé le lancement d’une centrale photovoltaïque à Chalatenango, dont l’investissement s’élève à 100 000 dollars.

Avec cet achat, El Salvador aurait un total de 2 381 Bitcoins dans ses réserves. Ces réserves sont nées de la légalisation du Bitcoin dans le pays à la mi-2021 et on estime qu’elles ont coûté environ 100 millions de dollars. Après les dernières chutes, ils auraient perdu en moyenne 30 % de leur valeur et jusqu’en mai ils tournaient autour de 70 millions de dollars.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

23299a49d23cf0163b9e4f5e80bdaa0a.jpg
Eduardo Venegas
Habita en Ciudad de México. Periodista emprendedor y entusiasta de los números, finanzas, economía, nuevas tecnologías y del ecosistema blockchain. Aprendiz constante, melómano y lector curioso. Egresado de la UNAM. Ejerció el periodismo en medios tradicionales por más de una década y actualmente divide su tiempo entre escribir de criptoeconomía y proyectos propios.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé