Les stablecoins reprennent le contrôle sur le cours des cryptomonnaies

Partager l’article
EN BREF
  • Après un début d'hiver difficile, les stablecoins prennent leur revanche pour dominer le marché.

  • Les stablecoins reprennent donc des couleurs... et réservent même quelques surprises.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les stablecoins ont beaucoup été remis en question depuis le début de la crise. Il semblerait pourtant que le vent tourne en leur faveur.

De nouvelles performances pour les stablecoins

Suite à la disparition du jeton Terra, le moral n’était pas au beau fixe pour le cours des stablecoins. La catastrophe a été telle que beaucoup d’entre eux ont été remis en question. L’USDD de Tron inquiète la communauté, d’autant plus que sa parité avec le dollar n’a toujours pas été retrouvée. Quant à l’USDT, il fait face à une véritable vague de spéculation.

Toutefois, les stablecoins prennent leur revanche. Après une période difficile, leur domination sur le marché des cryptomonnaies commence à se faire entrevoir. En effet, alors que les performances de Bitcoin et Ethereum se font de moins en moins bonnes, quelques jetons stables avancent à contresens. Alors que le marché des cryptomonnaies indexées sur la petite pièce orange ne cesse de trembler, les stablecoins tels que l’USDT, USDC ou BUSD représenteraient désormais 15 % des actifs numériques.

Selon l’analyste Ki Young Ju, l’ensemble des stablecoins disponibles sur le marché n’auraient perdu que 11 % de leur valeur en tout. La disparition de l’USTerra et les faiblesses de Tether n’auraient donc pas eu trop de répercussions.

Source : compte Twitter de Ki Young Ju

Mieux encore : l’ensemble des jetons stables stockés par les plateformes d’échange représenteraient désormais la moitié des réserves de Bitcoin. Malgré leur valeur encore instable, ceux-ci pourraient être mis à profit pour aider à reconstruire la crypto. Pour Ki Young Ju, les utilisateurs pourraient même les réinvestir dans des jetons plus populaires, en particulier le BTC. Dans ce cas, l’indexation de celui-ci pourrait redynamiser le cours des autres pièces.

Source : compte Twitter de Ki Young Ju

Le marché des monnaies stables retrouve des couleurs

Après ce retour surprise sur le devant de la scène, certains stablecoins continuent de se maintenir autour du dollar tant promis. D’autres, comme Terra Classic USD refont surface en dépit de la crise. Ce dernier a en effet vu son cours grimper de 300 %. Le public ne semble donc pas être effrayé par les événements précédents, ni par les frasques incessantes de Do Kwon.

Quant au stablecoin indexé sur l’euro (EUROC) créé par Circle, il éveille déjà beaucoup d’espoir malgré sa prime jeunesse. Un soupçon de scepticisme règne tout de même dans la crypto sphère, puisque malgré son indexation à la devise européenne, le jeton est délivré par une société américaine. Son acceptation dans les pays membres de l’Union pourrait néanmoins changer la face du marché des stablecoins et bouleverser les ordres existants.

Les régulations à venir, bien que très dures, comptent bien offrir davantage de stabilité à ces jetons qui n’en ont plus. En plus de superviser chaque actif, l’Union Européenne devrait exiger certaines garanties afin d’éviter la dévaluation des pièces.

Les stablecoins devront maintenir des réserves pour couvrir toutes les réclamations et assurer les droits de rachat des détenteurs. Les réserves devront être juridiquement et opérationnellement séparées et isolées dans l’intérêt du détenteur, et seront entièrement protégées en cas d’insolvabilité.

Extrait du Tweet d’Ernest Urtasun à la suite de l’accord trouvé entre les législateurs
Source : compte Twitter d’Ernest Urtasun

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, elle compte plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues. Elle se consacre désormais à informer le public des dernières nouvelles du secteur.

SUIVRE CET AUTEUR