Meta : le portefeuille crypto Novi mis au rebut

Partager l’article
EN BREF
  • La société de Mark Zuckerberg est forcée d'annuler l'un de ses projets crypto.

  • Malgré cet échec douloureux, Meta n'a pas dit son dernier mot et continue de travailler activement dans l'industrie malgré quelques difficultés internes.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Meta a tenté en vain de mettre un pied dans le monde de la crypto, mais rien ne s’est passé comme prévu.

Encore un projet avorté pour Meta

La société Meta semble avoir pour ambition de mettre un pied dans toutes les industries. Très intéressée par le metaverse, l’entreprise de Mark Zuckerberg s’est également démarquée par son inclusion de NFT au sein d’Instagram. Cependant, elle n’a pas toujours de chance avec la crypto.

Source : compte Twitter de Meta

En effet, un nouveau projet lié aux monnaies numériques vient d’être avorté. Meta avait pour ambition de devenir l’un des grands acteurs de l’industrie en sortant son propre portefeuille crypto.

Intitulé Novi, celui-ci a été proposé au public en septembre 2021 et pouvait contenir des stablecoins. Il n’était néanmoins disponible que pour les Etats-Unis et le Guatemala, et considéré comme une phase de test. Toutefois, si le portefeuille crypto a vu le jour, le succès n’a pas été au rendez-vous. Un échec qui rappelle celui de Libra (devenue Diem), la cryptomonnaie native de Meta. Novi n’aura pas eu plus de chance.

Le wallet crypto fermera donc ses portes le 1er septembre prochain et le dépôt d’argent y sera interdit à partir du 21 juillet. En outre, les utilisateurs tenant de se connecter à Novi voient apparaître un message les sommant de transférer leurs fonds ailleurs.

Novi ne sera plus disponible après le 1ᵉʳ septembre. Avant que Novi ne disparaisse, nous avons permis la récupération de votre solde restant et le téléchargement de vos informations Novi. […] S’il vous reste de l’argent sur votre portefeuille après la fermeture, nous essaierons de transférer votre solde sur le compte bancaire ou la carte de débit que vous avez ajouté à Novi.

Extrait du message sur le site internet de Novi

Après cet échec, Meta ne baisse pas les bras

La société Meta n’a pas l’air de vouloir abandonner la crypto sphère. En plus de développer son propre metaverse baptisé Horizon World, l’entreprise se consacre totalement à l’industrie. Malgré la fermeture retentissante de Novi, celle-ci continue de promouvoir les NFT sur Facebook et Instagram.

Dans une interview accordée à Financial Times, le responsable fintech Stéphane Kasriel justifie les ambitions de Meta. Les jetons non fongibles sont considérés comme des œuvres monétisables mais bon marché, permettant d’attirer créateurs, influenceurs et jeune public. Bien évidemment, les NFT feront aussi partie intégrante du metaverse de l’entreprise.

Enfin, le projet Cambria reste le grand espoir de Meta afin de conquérir une partie de la crypto sphère. En effet, en plus de développer activement son monde virtuel, la société de Mark Zuckerberg travaille activement aux outils qui y seront associés. Casques virtuels et autres expériences immersives sont au programme mais ne sont pas encore disponibles à la vente.

  • Vous voulez en discuter avec d’autres passionnés de crypto ? N’hésitez pas à rejoindre notre groupe Telegram en français !
Source : compte Twitter de Meta

Meta conserve également son portefeuille crypto dédié au metaverse et ne s’est pas exprimée sur l’avenir de ce dernier. L’avenir semble néanmoins plus que compromis pour l’entreprise, puisque les performances ne sont pas bonnes. Coupes budgétaires, fin des embauches et plan d’action agressif constituent le lot des employés depuis quelques semaines. Le projet Cambria pourrait donc tarder à voir le jour.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, elle compte plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues. Elle se consacre désormais à informer le public des dernières nouvelles du secteur.

SUIVRE CET AUTEUR