La BCE exige un droit de veto sur les stablecoins dans la zone euro

Partager l’article
EN BREF
  • La Banque centrale européenne (BCE) demande au législateur un droit de veto sur la création de stablecoin dans la zone euro.

  • La BCE s’inquiète également des stablecoins qui proposent des taux d’intérêt positifs sur les dépôts.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La Banque centrale européenne (BCE) a soumis un avis de 42 pages sur le projet de règlement de l’Union européenne (UE) concernant les marchés des cryptomonnaie (MiCA).

Sponsorisé



Sponsorisé

La Banque centrale européenne veut un droit de veto

La BCE souhaite avoir un droit de veto sur le lancement de stablecoins tels que le Diem de Facebook dans la zone euro et un plus grand rôle dans leur supervision.

La BCE a transmis ces recommandations et exigences à la Commission européenne. Voici un extrait du document :

Sponsorisé



Sponsorisé

“Lorsqu’un système de référencement des actifs équivaut à un système ou à un mécanisme de paiement, l’évaluation de la menace potentielle pour la conduite de la politique monétaire et le bon fonctionnement”.

Ainsi, si les législateurs de l’UE accordent un droit de veto à la BCE, les émetteurs privés d’un stablecoin comme Diem pourraient être confrontés à des obstacles réglementaires supplémentaires, même si le projet obtient l’approbation des régulateurs suisses.

Autres exigences de la BCE

La Banque centrale européenne a déclaré que les émetteurs de stablecoins devraient être soumis à des « exigences de liquidité rigoureuses » similaires à celles appliquées aux fonds du marché monétaire, y compris des réserves de trésorerie importantes, afin de les aider à résister à d’importantes sorties de fonds des clients.

Les entreprises qui proposent des tokens adossés à plusieurs devises «devraient au minimum accorder aux utilisateurs finaux une créance directe sur l’émetteur ou sur les avoirs de réserve et les droits de remboursement», a ajouté la BCE.

Enfin, la BCE s’inquiète des stablecoins proposant des taux d’intérêt positifs sur les dépôts. Elle affirme que cela pourrait créer des risques pour la stabilité financière.

En lisant entre les lignes, la BCE s’inquiète des taux d’intérêt négatifs pratiqués déjà dans certains pays. Ainsi, détenir des stablecoins pourrait devenir plutôt intéressant pour les européens.

La BCE travaille sur son propre euro numérique, espérant le lancer dans les 4 prochaines années. Il ne sera pas soumis aux règles de l’UE sur les cryptomonnaies privées.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Journaliste engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017, Florent s’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et aux tokens non fongibles (NFT).

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous