“Vous étiez prévenus” : la SEC sermonne les entreprises crypto

10 novembre 2022, 19:21 CET
10 novembre 2022, 20:56 CET
EN BREF
  • Gary Gensler, président de la Commission américaine des valeurs mobilières et des changes (SEC), a déclaré à Squawk Box que le récent désastre de FTX faisait partie d'un modèle récurrent.
  • Il a ainsi déclaré que ces entreprises empruntent systématiquement sur les fonds de leurs clients pour investir davantage, sans le divulguer comme il se doit.
  • Le président de la SEC a exposé trois voies possible que pour protéger les consommateurs des risques des entreprises crypto.
  • promo

Gary Gensler, le président de la Securities and Exchange Commission américaine (SEC), a adressé un coup de semonce à l’industrie de la crypto, déclarant : “Nous devons protéger les investisseurs en crypto car la piste se raccourcit”.

Alors que Gary Gensler ne pouvait pas parler spécifiquement des enquêtes en cours sur l’effondrement de FTX, il a déclaré que cet incident constituait un modèle récurrent des entreprises de crypto. Il a expliqué que celles-ci prennent l’argent des clients, puis empruntent contre ces fonds pour réaliser d’autres investissements, ce sans faire les divulgations appropriées.

“Lorsque vous mélangez un tas d’argent de clients et que vous empruntez sur ces fonds, les investisseurs sont lésés”, a ainsi déclaré M. Gensler.

FTX est en effet au bord de la faillite alors que Binance a renoncé à son projet d’acquérir la société en difficulté de Sam Bankman-Fried. Selon des sources bien informées, M. Bankman-Fried a déclaré aux investisseurs que FTX était confronté à un manque à gagner pouvant atteindre 8 milliards de dollars, ce en raison des demandes de retrait, et qu’il avait besoin d’un financement d’urgence.

Andrew Sorkin de CNBC a également demandé à Gensler si la SEC enquêtait sur FTX.

Plusieurs chemins possibles pour protéger les clients

En réponse aux critiques selon lesquelles la SEC n’avait pas fait suffisamment pour protéger les investisseurs lésés par la débâcle de FTX, M. Gensler a déclaré que des réglementations claires sont en fait en place, mais que la majorité des bourses crypto n’y sont pas conformes.

Le président de la SEC a expliqué qu’il y a trois voies que l’agence emprunte pour protéger les investisseurs en ce qui concerne les entreprises crypto. “Une voie est de travailler avec ces exchanges crypto, et de les faire s’enregistrer correctement, ce qui permet de protéger le public”, a-t-il dit.

“Cependant, nous disposons d’une autre voie, qui est l’application de la loi”, a ajouté Gensler. Le président de la SEC a ensuite évoqué une affaire récente avec le projet crypto LBRY, au sein de laquelle le régulateur a accusé l’émetteur de vendre illégalement des tokens non enregistrés.

L’organisme a également une affaire très médiatisée en cours avec Ripple Labs concernant la même question.

L’éducation des investisseurs crypto avant tout

En ce qui concerne la troisième voie, M. Gensler a déclaré qu’il s’agissait de l’éducation des investisseurs.

“Lorsque vous mêlez un tas d’argent de clients et que vous empruntez contre ces fonds, les investisseurs s’en trouvent lésés”, a-t-il dit.

“Le monde de la crypto est très interconnecté avec quelques acteurs concentrés. Lorsque les marchés se sont retournés contre eux, il semble que beaucoup de clients ont perdu de l’argent”.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.