Voir plus

La PSAN pas “sérieuse” ? La Banque de France veut la réformer

2 mins
Mis à jour par Laure Elizabeth Iacoucci
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Le gouverneur de la Banque de France n'est pas satisfait de l'enregistrement PSAN, qu'il ne trouve pas assez stric.
  • Du côté du gouvernement, on se prépare déjà à durcir les conditions d'entrée de la crypto sur le territoire, forçant à s'interroger sur ses véritables intentions.
  • promo

La PSAN pourrait bientôt se muer en un autre type d’enregistrement avec des conditions plus strictes.

L’enregistrement PSAN est appelé à revoir ses conditions

Depuis son avènement, plusieurs dizaines d’entreprises crypto ont obtenu l’appellaton PSAN. Cependant, elle reste éminemment controversée au sein des différentes autorités françaises.

Bien que la PSAN soit amenée à être bientôt remplacée par un enregistrement européen dans les années à venir et que les régulations soient encore modifiées, ce n’est pas encore assez pour la Banque de France.

Selon Bloomberg, Francois Villeroy de Galhau affirme que la soixantaine d’acteurs crypto enregistrés auprès de l’AMF n’auraient pas été soumis à un examen strict. Parmi les plus visées, Binance aurait réussi à passer entre les mailles du filet et obtenu un enregistrement grâce à des conditions trop laxistes.

Source : compte Twitter de Bloomberg Crypto

Le gouverneur de la Banque de France appelle donc à ne pas attendre l’arrivée de la loi MiCa pour durcir les conditions d’obtention. Il propose également de remplacer l’enregistrement par une licence obligatoire avant d’exercer une activité crypto.

La crypto n’est-elle plus invitée dans la danse ?

Pour l’instant, l’AMF n’a pas répondu publiquement à cette sollicitation. Notons toutefois que l’établissement d’une licence obligatoire avait d’ores et déjà été soulevé par le Sénat en décembre dernier. Alors que seul l’enregistrement est nécessaire pour s’implanter en France, on souhaite désormais pousser les entreprises vers l’obtention de l’agrément PSAN, affublé de mesures plus restrictives.

L’amendement a été accepté mais aucune nouvelle n’a été donnée de la part de l’AMF ou du gouvernement. Il se pourrait que, sous la pression, les choses s’accélèrent au cours de l’année 2023.

PSAN

Du côté de l’industrie française, la situation continue de faire débat avec des entreprises qui ne se sentent pas invitées à déployer leur activité sur le territoire. L’enregistrement est difficile à obtenir et le gouvernement ne semble plus savoir sur quel pied danser.

En attendant, la crypto locale peut s’attendre à devoir préparer un dossier béton si elle souhaite poser de premières fondations solides en France.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé