Voir plus

Procès Sam Bankman-Fried : L’accusé est enfin appelé à la barre

2 mins
Par Ciaran Lyons
Traduit Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX, a été appelé à témoigner durant son procès pour fraude.
  • SBF a révélé sur X (Twitter) que les données de FTX avaient été compromises à la suite d'un hack.
  • Cela dit, il a assuré que seules des tierces parties se sont trouvées affectées.
  • promo

Sam Bankman-Fried (SBF), fondateur et ancien PDG déchu de FTX, a répondu à des questions concernant les failles de sécurité dans le cadre du procès pour fraude auquel il fait actuellement face à la suite de l’effondrement de FTX.

SBF a notamment expliqué au tribunal que Telegram, Slack et Signal étaient les plateformes de communication les plus couramment utilisées par FTX.

SBF admet des cas de fuites de données confidentielles

Selon une série de messages publiés sur X (anciennement connu sous le nom de Twitter), Sam Bankman-Fried a déclaré que les données de FTX se sont retrouvées exposées à la suite d’une faille de sécurité.

“Notre siège se trouvait à Hong Kong. Nous y avons rencontré des problèmes de sécurité. De plus, d’anciens employés auraient pu avoir des données à vendre à un concurrent”.

De plus, l’ancien patron se FTX a expliqué qu’il n’y a jamais eu de violation de données directement liée à la plateforme crypto.

“Il n’y a jamais eu de faille centrale. Cependant, des tiers ont été piratés”, a-t-il indiqué.

Le juge Kaplan ne sait pas encore s’il renverra ou non les jurés chez eux pour le week-end. “Demain. Je pourrais renvoyer les jurés chez eux. Ou pas”, aurait-t-il déclaré ce jeudi 26 octobre.

A lire aussi : FTX, plongée au coeur du pire scandale crypto de 2022.

De graves accusations contre SBF

Plusieurs allégations pour le moins déroutantes ont été émises à l’encontre de Sam Bankman-Fried au cours de son procès pour fraude, qui a débuté ce mois d’octobre.

Notamment, durant son propre témoignage, Caroline Ellison, l’ancienne co-directrice générale d’Alameda Research, a déclaré que SBF l’avait contrainte à se livrer à des activités criminelles.

“Sam m’a ordonné de commettre ces crimes.”

Caroline Ellison

De plus, Mme Ellison a révélé dans son témoignage que SBF cherchait à inciter les régulateurs à “sévir contre Binance”.

Ces mêmes intentions seraient finalement parvenues à Changpeng “CZ” Zhao, le PDG de Binance, qui a alors publié un tweet à la suite de la découverte de cette affaire.

“Nous ne soutiendrons pas les personnes qui font pression sur d’autres acteurs du secteur dans leur dos”, a-t-il déclaré.

Morale de l’histoire : En crypto, l’ignorance est parfois un crime à elle seule.

Les meilleures plateformes de cryptos | Mars 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

BIC_userpic_sb-51.jpg
Célia Simon
Célia a poursuivi des études de langues ainsi que de traduction générale et juridique à l'Université de Bordeaux, l'Université de Tours et la Organización Mexicana de Traductores à Guadalajara au Mexique. Après avoir découvert le potentiel des cryptomonnaies en 2020, elle travaille actuellement en tant que rédactrice en chef pour BeInCrypto France. Membre de la Organización Mexicana de Traductores et traductrice assermentée de l'État de Jalisco.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé