Voir plus

Affaire FTX : plongée au cœur du pire scandale crypto de 2022

19 mins
Par Rahul N.
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

L’année 2022 n’a pas été clémente avec le marché des crypto actifs. Outre le bear market, la chute de certains des poids lourds de l’industrie a soufflé un vent de panique sur l’ensemble du marché. Cependant, le fiasco de la plateforme de trading FTX a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Vous souhaitez rester à l’affût de l’actualité crypto ? Rejoignez la communauté francophone de BeInCrypto sur Telegram et ne manquez rien de l’actualité des plateformes crypto.

Contrairement aux idées reçues, l’effondrement de l’exchange ne s’est pas produit du jour au lendemain. En effet, la bourse crypto de Sam Bankman-Fried était une bombe à retardement qui allait exploser un jour ou l’autre.

Comment la plateforme de trading en est-elle arrivée là ? Quelles sont les retombées de sa faillite ? Le point sur la débâcle d’un géant de la crypto.

Table des matières

  • Affaire FTX : comment le scandale a éclaté ?
  • Que s’est-il passé après la faillite de FTX ?
    • L’importance des preuves de réserves
  • Comment était FTX avant sa chute ?
    • Une stratégie marketing dépensière
  • Qu’est-ce que la crypto de FTX : le FTT ?
  • Qui est Sam Bankman-Fried (SBF) ?
  • Qu’est-ce que Alameda Research ?
  • Le scandale FTX de A à Z
  • Les victimes de la faillite de FTX
  • L’impact du scandale FTX sur le marché crypto
  • Altruisme démesuré ou arnaque préméditée ?
  • Foire aux questions (FAQ)

Affaire FTX : comment le scandale a éclaté ?

Lorsque FTX a vu le jour en 2019, Alameda Research était déjà sur le marché. Selon la plateforme d’analyse blockchain Nansen, il n’y a jamais eu de frontières entre les deux entreprises. En effet, FTX gérait les fonds et Alameda Research les utilisait, ce qui soulevait beaucoup de questions.

De plus, l’exchange crypto allouait des budgets colossaux à ses campagnes marketing. En 2021, l’entreprise a acheté les droits de dénomination d’une salle omnisports à Miami pour la somme faramineuse de 135 millions de dollars. De même, les dirigeants de l’exchange ont fait appel à des stars de haut niveau pour leurs campagnes publicitaires, notamment Larry David et Gisele Bündchen. 

Cependant, qui dit trop d’attention dit trop de problèmes…

Le premier choc

Une enquête on-chain de Nansen révèle que des millions de FTT ont été retirés de la plateforme crypto après le crash du stablecoin algorithmique TerraUSD. Alors, Sam Bankman-Fried utilisait-il des tokens FTT pour renflouer les entreprises ? Essayait-il plutôt d’ouvrir des positions courtes avec les fonds des clients ? Beaucoup de questions, mais peu de réponses convaincantes…

Transactions Alameda Research-FTX
Transactions Alameda Research-FTX. Source : Nansen

La descente aux enfers

Fin octobre, les deux grands gourous de la crypto, Sam Bankman-Fried et Changpeng Zhao, se sont lancés dans un débat enflammé sur la finance décentralisée (DeFi). Face aux provocations de CZ, SBF a haussé le ton, allant même jusqu’à évoquer les tensions sino-américaines.

2 novembre 2022

CoinDesk dévoile le bilan d’Alameda Research. En voici les points clés : 

1- La crypto FTT représentait la majeure partie des réserves de l’exchange de Sam Bankman-Fried.

2- SOL était la deuxième crypto la plus détenue par FTX.

3- La bourse crypto avait peu de réserves en BTC, ETH et monnaies fiduciaires.

6 novembre 2022

Binance et Changpeng Zhao décident de vendre leurs avoirs en FTT. Pour rappel, Binance avait investi dans FTX en contrepartie d’une énorme quantité de tokens FTT.

L’annonce de CZ a suscité une vague de panique qui a fait chuter le cours du token à un creux historique. Caroline Ellison, la PDG d’Alameda Research a donc eu l’idée de racheter les actifs liquidés par Binance.

7 novembre 2022

SBF a déclaré dans un tweet que l’exchange détenait suffisamment de réserves pour se remettre à flot. Les tweets de l’ancien milliardaire ont tous été supprimés quelques heures plus tard, mais vous pourrez les retrouver plus loin dans cet article. 

Peu de temps après la publication des tweets de SBF, Changpeng Zhao a révélé qu’il était en train d’étudier la possibilité d’un rachat de la société de SBF. Comme on pouvait s’y attendre, le deal promis par CZ n’a pas été signé.

L’effondrement de FTX

FTX a déposé son bilan le 11 novembre 2022. Voici ce qui s’est passé entre le 8 et le 11 novembre : 

  • Binance a refusé de racheter FTX.
  • FTX a suspendu les retraits.
  • Le marché crypto a plongé dans le rouge.
  • FTX et ses filiales se sont déclarés en faillite.

Voici un graphique qui schématise parfaitement la relation entre FTX et Alameda Research : 

Relation FTX-Alameda Research
Relation FTX-Alameda Research. Source : Reddit

Que s’est-il passé après la faillite de FTX ?

Quelques heures après avoir déposé son bilan, la plateforme a subi un piratage qui a valu plus de 663 millions de dollars à ses clients. Le hacker, qui n’a pas été identifié, aurait utilisé Kraken pour déplacer les fonds.

En effet, l’attaquant a effectué plusieurs transactions afin de brouiller les pistes et dissimuler complètement ses traces. Après avoir échangé les stablecoins volés contre des ETH, le hacker s’est retrouvé avec la coquette somme de 288 millions de dollars. Il est actuellement considéré comme le 35e plus grand détenteur d’Ethereum au monde.

Selon un dossier déposé auprès d’un tribunal américain, SBF aurait piraté sa propre plateforme à la demande du gouvernement des Bahamas.

John Ray III, le PDG actuel de FTX s’est dit sidéré par la situation financière de la bourse crypto. Selon lui, l’effondrement de l’empire de Sam Bankman-Fried est pire que la faillite d’Enron, la tristement célèbre entreprise américaine dont il était le liquidateur.

De même, plusieurs sources ont révélé que les employés de la filiale bahamienne de l’exchange étaient bien au courant des manigances de leur patron.

L’importance des preuves de réserves

Les acteurs du marché crypto devront travailler sur beaucoup de choses. Mais tout d’abord, il devrait y avoir des normes claires et transparentes. En effet, le secteur des crypto actifs doit être en mesure de s’auto-réguler sans attendre que les législateurs lui imposent leurs codes.

Suite à la faillite de FTX, Binance a lancé le débat sur ce que l’on appelle “Proof of Reserves”. Il s’agit d’un outil qui permet aux bourses crypto de prouver qu’elles détiennent réellement les actifs qu’elles prétendent avoir. 

Par exemple, en novembre, Crypto.com a envoyé près de 400 millions de dollars en ETH à une mauvaise adresse – l’adresse d’une bourse crypto. S’agissait-il vraiment d’une erreur ? Ou était-ce plutôt une façon de montrer que Crypto.com détenait suffisamment de réserves pour survivre à la crise du marché ?

Revenons à nos moutons : Sam Bankman-Fried disait que son exchange détenait 5,5 milliards de dollars de réserves. Mais selon John Ray, la valeur réelle des avoirs crypto de la plateforme ne dépasse pas les 659 000 $ !

Voici quelques-unes des révélations explosives qui ont secoué toute la crypto sphère au cours des dernières semaines : 

  • Les réserves déclarées par SBF comprennent les fonds des clients.
  • La plateforme avait beaucoup de mal à gérer sa trésorerie.
  • Le dossier de faillite révèle que FTX ne tenait même pas une vraie comptabilité.
  • Pire encore, l’entreprise n’avait même pas de comptable !

Comment était FTX avant sa chute ?

FTX

FTX est une plateforme d’échange/trading crypto basée aux Bahamas. Sam Bankman-Fried (SBF), diplômé du Massachusetts Institute of Technology, a fondé l’exchange crypto en 2019. Début novembre, FTX exchange était encore la deuxième plus grande bourse crypto au monde (après Binance).

Normalement, une bourse crypto est une plateforme qui réunit des vendeurs et des acheteurs de crypto actifs. Comment FTX s’est donc retrouvé au milieu de ce chaos ? C’est ce que nous découvrirons plus loin dans cet article.

Mais tout d’abord, voyons ce qui a été réalisé pendant la période de “gloire” de la société.

L’entreprise de SBF était soutenue par des investisseurs de grand calibre, notamment Temasek, Softbank et Sequoia. La plateforme a donc rapidement gravi les échelons, atteignant un volume de transactions de près de 2 milliards de dollars à son apogée. Dirigé par SBF, FTX jouissait d’une réputation qui faisait rougir d’envie ses rivaux. Certes, Sam Bankman-Fried était un peu excessif dans ses dépenses publicitaires, mais tout semblait fonctionner à merveille ! 

En mai 2022, l’entreprise a élargi sa portée en lançant une fonctionnalité de trading d’actions sur FTX U.S, sa filiale américaine. FTT, le token natif de la plateforme, se portait plutôt bien. De même, Alameda Research, qui faisait également partie de l’empire SBF, a toujours soutenu l’écosystème Solana, propulsant son token natif vers de nouveaux sommets. Autant dire que FTX avait vraiment du poids sur le marché des crypto actifs.

Au fil du temps, FTX s’est érigé en représentant et défenseur de la crypto et de la finance décentralisée. Ses dirigeants ont même investi et acquis plusieurs autres entreprises crypto.

N.B

Le liquidateur judiciaire John Ray III est devenu le PDG de la plateforme FTX après sa faillite.

Une stratégie marketing dépensière

Revivons maintenant ce bon vieux temps où le marketing agressif était la devise de la plateforme FTX.

Droits de dénomination de l’arène Miami Heat

En juin 2021, un accord de 135 millions de dollars avec le Comté de Miami-Dade a été signé pour que le nom de l’exchange soit affiché dans l’arène Miami Heat. Cependant, l’accord a été annulé lorsque l’entreprise s’est déclarée en faillite. L’obtention des droits de dénomination du stade Miami Heat n’était que l’un des nombreux accords de sponsoring sportif de FTX.

Sponsoring du Super Bowl

Rares sont les entreprises crypto qui peuvent se permettre le luxe de sponsoriser des événements sportifs, surtout lorsque le bear market bat son plein. Pourtant, FTX a déboursé plus de 6,5 millions de dollars pour faire de la pub lors du Super Bowl, l’événement sportif le plus suivi aux États-Unis.

Le spot publicitaire tournait autour d’un éternel insatisfait (représenté par le comédien Larry David) qui méprisait les inventions les plus marquantes de l’histoire, notamment la roue, la fourchette, les toilettes et même l’ampoule. Le protagoniste a même critiqué FTX, soulignant qu’il ne “se trompe jamais sur ce genre de choses”. À la fin du spot, on entend une voix-off qui dit : “Ne soyez pas comme Larry, ne ratez pas l’opportunité de la crypto”. 

Dans le spot publicitaire, Larry David avait prédit que FTX n’était pas un moyen sûr et facile de se lancer dans la crypto. En novembre 2022, il s’est avéré qu’il avait bien raison, car la plateforme n’a malheureusement pas réussi à tenir ses promesses.

Les autres contrats de sponsoring de FTX

En matière de publicité, tous les moyens étaient permis. En 2021, l’entreprise a même signé un contrat publicitaire avec le géant de l’automobile allemand Mercedes.

Au cours de la même année, FTX a noué un autre partenariat avec League of Legends, le célèbre jeu vidéo de Riot Games. Peu de temps après, l’entreprise a signé un deal publicitaire d’un an avec Furia, une entreprise spécialisée en e-sport.

De même, la plateforme crypto a signé un contrat publicitaire de cinq ans avec la MLB (Major League Baseball). Et ce n’est pas tout ! FTX s’est même acheté les droits de dénomination des salles sportives de l’Université de Californie pour la coquette somme de 17,5 millions de dollars.

D’autres célébrités comme Gisele Bündchen et Tom Brady ont fait de la pub pour l’exchange crypto et ont même investi de gros montants dans ses différentes filiales. Lorsque la bourse crypto s’est déclarée en faillite, Tom Brady et Gisele Bündchen ont accusé de lourdes pertes.

Bien évidemment, les campagnes publicitaires de la plateforme ont considérablement aidé son token natif, le FTT, à gagner en popularité.

Qu’est-ce que la crypto de FTX : le FTT ?

FTX crypto

FTT est le token natif de FTX, mais également le premier catalyseur de sa faillite. Il s’agit d’un jeton utilitaire qui permet aux clients de réduire leurs frais de transaction. Il peut également être utilisé en guise de garantie pour les contrats à terme. Maintenant que FTX n’a presque plus aucune valeur, le jeton ne sert plus à rien.

Nous reviendrons sur les raisons de l’effondrement de FTX plus tard dans cet article, mais penchons-nous d’abord sur la chute de son token.

La crypto FTT a atteint un sommet de 85,02 $ en septembre 2021. Même en début novembre 2022, le cours FTT était bien au-dessus de la barre des 22 $. 

FTT crypto
FTT/USDT. Graphique par TradingView

Le token s’est effondré lorsque Changpeng Zhao a tweeté le 6 novembre que Binance prévoyait de vendre les FTT qu’il avait reçu de la part de FTX, citant la mauvaise gestion et la détérioration de la santé financière de la plateforme. 

Avant la chute de son empire, Sam Bankman-Fried était considéré comme un super-héros de la crypto. Qui est donc ce milliardaire déchu qui a défrayé la chronique ?

Qui est Sam Bankman-Fried (SBF) ?

Sam Bankman-Fried

Sam Bankman-Fried ou Samuel Bankman-Fried est incontestablement l’une des personnalités les plus connues dans le monde de la crypto. Il faisait également partie de ces crypto-milliardaires qui n’hésitent pas à tendre la main aux entreprises en difficulté. Par exemple, lors du crash de Terra Luna, il a proposé d’aider Three Arrows Capital et Celsius.

Mais qui est vraiment cet homme qui a déclenché le pire scandale de l’histoire de la crypto ? 

En seulement quelques années, Sam Bankman-Fried a tiré parti du boom de la crypto pour entrer dans liste des milliardaires les plus jeunes au monde. Du haut de ses 29 ans, l’entrepreneur déchu avait une fortune de 22 milliards de dollars. Lorsque Terra Luna s’est effondré, SBF s’est érigé en sauveur de la crypto-sphère. Cependant, certains spécialistes pensent que l’ancien milliardaire voyait la crise comme une opportunité de se remplir les poches en renflouant certaines entreprises.

Il a aidé BlockFi – une plateforme de prêt crypto – avec une enveloppe de 750 millions de dollars. Alors que sa fortune est tombée à 15 milliards de dollars en 2022, SBF affichait une générosité et un optimisme déconcertants. Cependant, les choses ne se sont pas déroulées comme il l’espérait.

Qui sont les parents de Sam Bankman-Fried ?

SBF est le fils de deux professeurs de l’université de Stanford : Barbara Fried et Joseph Bankman. Il est entré dans la scène de la crypto avec beaucoup d’expérience en trading quantitatif de fonds négociés en bourse (ETF). D’après plusieurs sources, son père occupait un poste important dans l’une de ses entreprises.

Quelle était sa devise ?

Sam Bankman-Fried s’est toujours autoproclamé altruiste. Il disait également que “l’altruisme efficace” était sa devise. En d’autres termes, il était toujours “prêt à donner tout son argent sans aucune contrepartie”.

Mais en réalité, SBF a déboursé “tout l’argent” de ses clients. Cette philosophie d’altruisme efficace n’est-elle pas à l’origine du plus grand scandale de l’histoire de la crypto ?

SBF voulait-il tuer la finance décentralisée ?

En octobre 2021, Sam Bankman-Fried a publié un document intitulé “Possible Digital Asset Industry Standards”, dans lequel il a proposé quelques idées de réglementation de la crypto. Parmi ses idées, on retrouve : la création d’une liste noire de wallets et la qualification des investissements crypto. Avec ses propositions, SBF s’est attiré les critiques de l’ensemble de la communauté crypto, qui l’a accusé de vouloir tuer la DeFi. Vous trouverez ici une première version du “projet de loi” de Sam Bankman-Fried.

Quelques jours après avoir proposé de réglementer la finance décentralisée, SBF a de nouveau suscité la controverse en promettant un don d’un milliard de dollars pour les élections présidentielles américaines de 2024.

Les dons trop généreux de SBF

En 2020, Sam Bankman-Fried a fait un don de 5,2 millions de dollars à la campagne présidentielle de Joe Biden. En 2022, il a apporté une contribution de 16 millions de dollars au Comité d’action politique des États-Unis. Lors d’un podcast animé par Jacob Goldstein, l’ancien patron de FTX a promis un don d’un milliard de dollars pour les élections présidentielles de 2024. 

Alors, SBF voulait réglementer la finance décentralisée et soutenir les politiciens en même temps. Que cherchait-il au juste ?

Et non, les dépenses folles de SBF ne sont pas la seule raison de l’effondrement de son entreprise. Un autre acteur était impliqué dans l’affaire : Alameda Research.

Qu’est-ce que Alameda Research ?

Alameda Research

Alameda Research est un fonds spéculatif et une entreprise de trading quantitatif de cryptomonnaies. Il s’agit aussi de la société sœur de FTX. Le déficit du bilan d’Alameda est l’un des facteurs qui ont poussé la plateforme crypto tout droit vers la faillite. 

Comme mentionné plus haut, SBF a commencé par le trading quantitatif avant de se lancer dans la crypto. Eh bien, il aurait peut-être dû se contenter du trading quantitatif.

Qui dirigeait Alameda Research ?

L’entreprise Alameda Research a été fondée en 2017 par Sam Bankman-Fried, mais elle était dirigée par Caroline Ellison. C’est cette femme d’affaires américaine âgée de 28 ans qui a proposé de racheter les tokens FTT liquidés par Binance à 22 $ chacun.

Selon les rumeurs, Caroline Ellison serait l’ex-petite amie de SBF. Elle est originaire de Boston et également diplômée de l’université de Stanford. 

Les investissements d’Alameda 

Alameda Research a investi dans Messari, Coin98, Voyager, Zenlink, Fordefi et plusieurs autres entreprises crypto. À en croire les données de Crunchbase, la société aurait réalisé près de 185 investissements au cours des cinq dernières années.

Sam Bankman-Fried
Investissements d’Alameda Research et de FTX. Source : Fortune

Alameda est également connue pour ses nombreux partenariats avec les plateformes DeFi basées sur Solana et Ethereum.  

Selon la plateforme d’analyse Lookonchain, l’entreprise avait également 56 adresses crypto.

IDO et manipulation de marché

Comme mentionné plus haut, Alameda était un fonds spéculatif. En termes simples, un fonds spéculatif est une entreprise qui gagne de l’argent en tirant parti de la volatilité d’un marché financier (en l’occurrence, le marché crypto).

Nous avons également expliqué qu’Alameda utilisait l’argent de l’exchange centralisé (ou plutôt l’argent des clients) pour effectuer ses transactions. Que ce soit sur les positions courtes ou longues, l’entreprise utilisait les actifs des clients en guise de garantie. Pire encore, Alameda Research et FTX étaient tous deux dirigés par Sam Bankman-Fried. 

Le 5 avril 2022, Sasha Ivanov, le PDG de Waves, a accusé Alameda d’avoir manipulé le cours de la crypto WAVES. D’après lui, Alameda aurait délibérément essayé de faire chuter le prix de WAVES pour générer des gains sur ses positions courtes. Bref, un exemple classique de Pump and Dump.

Malheureusement, les choses ne se sont pas arrêtées là. En octobre 2022, le fondateur de Solend, Rooter, a déclaré qu’Alameda Research avait investi 100 millions de dollars lors de l’IDO Solend de novembre 2021. Ce, uniquement dans le but de gonfler sa capitalisation boursière, car quelques jours plus tard, l’entreprise a réduit son investissement de 80 millions de dollars.

Alors maintenant que vous connaissez tous les acteurs : FTX, sa société sœur Alameda Research, Sam Bankman-Fried et la crypto FTT, relions les points.

Le scandale FTX de A à Z

faillite ftx

Lorsque SBF a publié son soi-disant “projet de loi DeFi”, il s’est attiré les critiques d’une bonne partie de la communauté crypto, y compris Changpeng Zhao, le PDG de Binance. En réponse aux critiques de son plus grand rival, Sam Bankman-Fried a tweeté le 29 octobre 2022 qu’il “est cool de voir CZ représenter l’industrie crypto à Washington, mais la question est de savoir si CZ est vraiment autorisé à se rendre à Washington ?”

Comme on pouvait s’y attendre, le tweet de SBF a vexé CZ, qui est né en Chine. Mais ce n’était que le début du combat entre les gourous de la crypto.

En 2019, Binance a été l’un des premiers investisseurs à faire confiance à FTX. Mais lorsque la plateforme de SBF a gagné du terrain, Binance a décidé de retirer son investissement, car CZ considérait la plateforme comme “une menace spéculative”. Après avoir annulé son investissement, Binance a reçu 2,1 milliards de dollars en FTT et en BUSD.

Chronologie de la faillite de FTX

La révélation de CoinDesk

Tout a commencé lorsque CoinDesk a pu accéder au bilan d’Alameda Research et découvrir des vérités très surprenantes sur l’entreprise.

1- La crypto FTT constituait une grande partie des 14,6 milliards de réserves déclarées par Alameda.

2- 6,1 milliards de dollars de FTT ont été découverts, soit au moins 1 milliard de dollars de plus que ce que représentait l’ensemble de l’offre en circulation du token.

3- Les réserves d’Alameda comprenaient également 863 millions de dollars de tokens SOL verrouillés et 292 millions de dollars débloqués.

Cela signifie que contrairement aux déclarations de SBF, son exchange était étroitement liée à Alameda Research. Cela pourrait également signifier qu’Alameda reposait principalement sur le token de SBF qui été vendu aux clients en leur promettant des réductions sur les frais de transaction.

De plus, en juillet, Binance a supprimé les frais de transaction sur les paires de trading Bitcoin, attirant davantage de clients. Sam Bankman-Fried aurait donc fait la promotion de FTT pour rivaliser avec son concurrent.

Le tweet de Changpeng Zhao

Quelques jours après la révélation explosive de CoinDesk, Changpeng Zhao a déclaré dans un tweet qu’en raison des “récentes révélations”, Binance a décidé de vendre sa part de tokens FTT.

Sans surprise, le tweet de Binance a soufflé un vent de panique sur le marché, entraînant une liquidation massive de la crypto FTT.

Caroline Ellison, la PDG d’Alameda Research, a donc proposé de racheter les FTT liquidés par Binance à 22 $ chacun. Mais cela n’a pas aidé le token à se redresser.

Le 8 novembre 2022, le cours du FTT est tombé à 22 $. Actuellement, il s’échange à environ 1 $.

Les tweets de SBF

Afin de rassurer les investisseurs, SBF a tweeté le 7 novembre 2022 que sa plateforme crypto se portait bien. Quelques heures plus tard, il a supprimé son tweet. 

Le tweet supprimé par SBF. Source : Twitter

Par la suite, il a également supprimé un tweet du 7 novembre dans lequel il disait que son entreprise “n’investit pas les fonds de ses clients”. Et, la suppression des tweets est rarement un bon signe !

Un autre tweet supprimé par SBF. Source : Twitter

Au moment où Sam Bankman-Fried a supprimé ses tweets, la crypto FTT avait déjà perdu plus de 83 % de sa valeur et la fortune de SBF était passée de 15 milliards de dollars à 991 millions de dollars. À ce moment-là, l’effondrement de FTX était imminent.

La proposition de Changpeng Zhao

La chute de FTT a causé des problèmes de liquidité pour Alameda et FTX. Elle a également affecté d’autres actifs numériques, notamment BTC et ETH. Et puis tout d’un coup, SBF a tweeté qu’un accord stratégique avec Binance était en cours.

Changpeng Zhao a confirmé l’information, indiquant que Binance comptait effectuer un rachat afin de résoudre la crise de liquidité. Il a toutefois précisé que ses équipes avaient besoin de temps pour évaluer la santé financière de la plateforme. De plus, la lettre d’intention signée par les deux patrons n’était pas contraignante, ce qui signifie que les deux parties avaient la possibilité de faire marche arrière à tout moment.

Entre-temps, les clients de l’exchange se sont vus refuser des retraits. Sam Bankman-Fried a donc annoncé à ses employés que “FTX a traité 6 milliards de dollars de retraits en l’espace de trois jours et qu’ils devaient suspendre temporairement les retraits”.

Après avoir constaté que le bilan de FTX n’était pas très clean, Binance est revenu sur sa décision, laissant les investisseurs dans un désarroi collectif.

Bien que FTX.US n’était pas directement touché par la crise de liquidité, ses clients ont perdu leur argent après la faillite de la société mère.

Si vous êtes débutant(e) dans le domaine de la crypto et que vous décidez de déposer vos fonds dans une bourse crypto, prenez le temps de bien analyser ses preuves de réserves et ses informations financières.

Les victimes de la faillite de FTX

La faillite a créé un effet domino qui a touché des dizaines d’entreprises crypto. Le 11 novembre 2022, FTX, Alameda Research et 130 autres sociétés affiliées, ont déposé une demande de protection juridique ou de faillite en vertu du chapitre 11 de la loi américaine.

Alors que le dépôt du bilan a mis fin à la saga tumultueuse de l’effondrement de FTX, Solana et son token natif SOL, qui étaient étroitement liés à FTX, ont entamé une longue descente aux enfers. Dernièrement, plus de 700 millions de dollars de fonds ont été retirés des dApps basées sur Solana. De même, la TVL du réseau est passée de 1,4 milliard de dollars en début septembre à moins de 400 millions de dollars en décembre.

TVL de Solana. Source : Defillama

BlockFi, l’une des entreprises que SBF a renfloué après le crash de Terra Luna, a également déposé son bilan. De même, Liquid Global, qui était également soutenu par FTX, a suspendu les retraits.

À en croire les dernières révélations, FTX.US aurait accordé un prêt de 250 millions de dollars à BlockFi. Et ce n’était pas lors de l’effondrement de TerraUSD, mais plutôt le 30 septembre, soit près de quatre mois plus tard. 

De même, Genesis, une autre plateforme de prêt crypto, a également été touchée par la faillite de FTX. Gemini, une bourse crypto de premier plan, a enregistré un record de retraits de BTC. Et enfin, Silvergate Capital, une entreprise crypto basée en Californie est également en pleine crise de liquidité à cause de FTX.

Selon son dossier de faillite, FTX doit désormais de l’argent à près de 100 000 créanciers.

L’impact du scandale FTX sur le marché crypto

Alors que tout a commencé avec la chute de la crypto FTT, la faillite de FTX a impacté l’ensemble du marché crypto. Cependant, cette débâcle nous a également appris une leçon très importante : les bourses crypto ne doivent en aucun cas utiliser les fonds de leurs clients pour faire de la spéculation. SBM l’a fait à ses risques et périls, mais aujourd’hui, des investisseurs des quatre coins du monde sont en train de payer les pots cassés. 

Voici un aperçu de la situation actuelle du marché crypto : 

  • Solana est classé 18e sur la liste des cryptomonnaies par capitalisation boursière, juste derrière Litecoin et Shiba Inu.
  • Le projet DeFi Serum (SRM), qui était également lié à FTX, à Alameda et à Solana, a accusé une forte chute de sa TVL.
  • Bitcoin s’échange à moins de 16 000 $, tandis qu’Ethereum ne parvient pas à dépasser les 1 200 $.

Cependant, les HODLers semblent confiants, car le volume hebdomadaire de retraits Bitcoin a atteint un record dans la semaine suivant l’effondrement de FTX.

Réserves des bourses crypto après l’effondrement de FTX. Source : Cryptoquant

Bien évidemment, l’effet domino engendré par la chute d’un géant continue de se propager et nous devrions probablement attendre plusieurs mois avant de revoir du vert dans les graphiques. Pour le moment cependant, les fonds des victimes de FTX restent la principale préoccupation de la crypto-sphère.

Altruisme démesuré ou arnaque préméditée ?

La philosophie d’altruisme efficace de Sam Bankman-Fried a mené son entreprise tout droit vers la faillite. De même, ses mauvaises décisions ont causé des pertes colossales à des milliers d’investisseurs. SBF avait-il de mauvaises intentions dès le départ ? Ou était-il victime de sa naïveté ? Seul le temps nous le dira.

Néanmoins, l’affaire nous a rappelé l’importance de l’un des principes fondateurs de la crypto : la transparence. De même, ce scandale historique nous a appris que les portefeuilles crypto auto-dépositaires sont le meilleur moyen de stocker nos crypto actifs (à condition, bien sûr, de respecter les bonnes pratiques en matière de sécurité).

Sam Bankman-Fried était-il trop généreux ? Non, il cherchait tout simplement à s’enrichir, mais son stratagème s’est retourné contre lui. Cependant, la saga ne s’arrête pas là, car SBF doit encore se défendre devant les tribunaux.

Foire aux questions (FAQ)

Pourquoi FTX a fait faillite ?

Comment FTX s’est-il effondré ?

Quelle est la relation entre Binance et la faillite de FTX ?

Qu’est-il arrivé à FTX ?

Les clients de FTX seront-ils remboursés ?

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, le contenu éducatif de ce site est proposé de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. BeInCrypto a pour priorité de fournir des informations de haute qualité, en consacrant du temps à la recherche et à la création d'un contenu informatif pour les lecteurs. Bien que des partenaires puissent récompenser l'entreprise avec des commissions pour des placements dans les articles, ces commissions n'influencent pas le processus de création de contenu impartial, honnête et utile. Toute action entreprise par le lecteur sur la base de ces informations se fait strictement à ses propres risques.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé