Ethereum : des chercheurs de Stanford proposent un système de transactions réversibles

26 septembre 2022, 18:45 CEST
26 septembre 2022, 18:45 CEST
EN BREF
  • Serait-il possible d’utiliser un “bouton d’annulation” dans la blockchain ?
  • Des chercheurs de l’université de Stanford ont proposé un mécanisme de transactions réversibles.
  • Selon eux, ce nouveau système permettrait de récupérer la crypto en cas de vol.
  • promo

Et si les transactions Ethereum pouvaient être bloquées ou même annulées ? C’est la question que s’est posé ce groupe de chercheurs de Stanford.

Kaili Wang, Qinchen Wang et Dan Boneh, chercheurs à l’université de Stanford, ont récemment proposé ERC-20R et ERC-721R, des prototypes de normes de tokens opt-in qui permettent l’annulation des transactions Ethereum lorsque la situation et les preuves le justifient.

Dans un document publié le 9 septembre, les chercheurs ont proposé la mise en place d’un “bouton d’annulation” sur la blockchain Ethereum. Selon eux, les récentes attaques de phishing des NFT BAYC, l’attaque Poly Network et les hacks des ponts Harmony et Ronin démontrent que la mise en place d’un système de transactions réversibles est nécessaire.

Un bouton d’annulation sur la blockchain Ethereum

Certains pensent que ce mécanisme de transactions réversibles va à l’encontre des principes de la blockchain. Il convient toutefois de noter que les normes proposées ne sont pas destinées à remplacer les tokens ERC-20 ou à rendre les transactions Ethereum réversibles, explique Mme. Wang. Celles-ci “accordent simplement un court délai aux utilisateurs pour contester les vols et récupérer leurs fonds en cas de besoin”, a-t-elle ajouté.

Les tokens réversibles peuvent également être échangés, mais leur échange contre des tokens non réversibles ne peut être finalisé qu’après la fin du délai de rétractation, ce qui les rend à nouveau irréversibles.

Dans le cas d’un piratage ou d’un vol, la victime doit d’abord demander le blocage du contrat de gouvernance des fonds volés. Ensuite, un quorum décentralisé de juges vote pour geler ou non les avoirs. Si la demande est acceptée, les juges bloquent les fonds et demandent des preuves lors d’un “procès” visant à annuler la transaction.

Processus de réversibilité des transactions — Stanford/Kaili Wang

Dans le cas où l’attaquant anticipe le blocage de la transaction, les chercheurs proposent d’effectuer un blocage complet on-chain en une seule transaction. Ce, “afin que l’attaquant ne puisse pas échapper à la décision des juges”.

Selon les chercheurs, la partie la plus difficile de la mise en place de ce système serait de déterminer le panel de juges chargés de prendre des décisions sur les tokens ERC-20R et ERC-721R.

14 milliards de dollars volés en 2021

Le document explique en détail le fonctionnement du mécanisme, notamment la façon de garantir l’honnêteté des juges, etc. Il aborde également l’impact de ce système sur les exchanges et les mixeurs crypto, ses algorithmes et son déploiement.

Selon Chainalysis, 14 milliards de dollars ont été volés en 2021. D’où l’importance d’une solution viable pour la récupération des fonds, quitte à altérer la nature irréversible des réseaux blockchain.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.