BTC perdus avec un décès : Comment protéger vos cryptomonnaies sur le (très) long-terme ?

Partager l’article
EN BREF
  • Des milliards de BTC dormants pourraient être perdus en raison du décès des propriétaires de portefeuilles.

  • Les services gardiens de la cryptomonnaie offrent une certaine sécurité pour que les successions soient transmises sans anonymat.

  • La meilleure façon de protéger vos fonds est de rendre votre clé accessible à une personne de confiance en cas de décès.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La protection anti-piratage n’est utile que lorsque vous êtes en vie. Des milliards de crypto ont été perdus à jamais. Voici comment protéger vos fonds et votre famille.

Sponsorisé



Sponsorisé

Comment léguer ses BTC

Alors que le BTC prend de la valeur et que certains individus deviennent riches du jour au lendemain, ces fonds peuvent être stocké de manière précaire. Les investisseurs prudents dont les clés sont rangées en toute sécurité peuvent dormir en paix, sachant que leur cryptomonnaie est intouchable. Tant qu’ils sont en vie.

Il est difficile de transférer des fonds de cryptomonnaie à un bénéficiaire après un décès. Tout comme le nombre de profils Facebook de personnes décédés explose, il en va de même pour les quantités de cryptomonnaies enfermées dans les portefeuilles des personnes décédés.

Sponsorisé



Sponsorisé
Certaines adresses ont grimpé en flèche (concernant peu ou zéro retraits) : Bitinfo

Un service de “conciergerie” de BTC appelé Coincover affirme que plus de quatre millions de BTC sont perdus à jamais. Cela correspond environ à 216 milliards de dollars aux cours actuels. Bien qu’une partie de ces fonds puisse être “dormante” avec des détenteurs de portefeuille attendant leur heure, on suppose que bon nombre des plus grands portefeuilles de BTC appartiennent à des personnes dont les clés seront introuvables.

Contrairement à une banque ou une plateforme de courtage qui bénéficie d’un compte associé à un nom (et un numéro de sécurité sociale aux États-Unis), les clés d’un portefeuille Bitcoin sont le seul moyen d’y accéder. Et il semble que les personnes décédées laissent des milliards derrière eux.

Des bitcoins perdu à jamais ?

Il existe quelques cas très médiatisés de ces pertes. Le pionnier de la monnaie numérique Hal Finney, décédé des complications de la SLA (Sclérose latérale amyotrophique) en 2014, est parfois considéré comme l’homme derrière l’insaisissable Satoshi Nakamoto.

Le pionnier de la cryptomonnaie, qui n’avait que 58 ans au moment de sa mort, détenait probablement une grande quantité de BTC depuis ses débuts. Certains de ces premiers portefeuilles n’ont pas connu de mouvement depuis des années, même avant 2014, et cette cryptomonnaie aurait en effet bel et bien appartenu à Finney.

De ce que l’on sait, il n’aurait pas transmis les clés des portefeuilles, et des milliards de BTC qu’il possédait autrefois pourraient disparaître. Il y a encore une chance que ces fonds soient récupérés, cependant, car Finney a fait geler son corps afin de “voir l’avenir”, selon ses croyances.

La SLA est une maladie des neurones qui provoque la paralysie et peut rendre la communication assez difficile. Ainsi, on peut se demander si Finney n’a pas été en mesure de transmettre des informations sur sa succession.

Hal Finney a annoncé l’utilisation de Bitcoin en 2009 sur Twitter

Un autre cas très médiatisé était celui de Gerald Cotten, le magnat canadien de l’échange QuadrigaCX. En 2018, le jeune cadre est décédé subitement, supposément de complications de la maladie de Crohn. De nombreuses pratiques contraires à l’éthique de l’entreprise ont été révélées, et elle a fait faillite.

Ernst & Young a été chargé de récupérer les portefeuilles à froid et inaccessibles de la société. De même, le FBI et les agents de la GRC du Canada ont enquêté sur son décès et ont tenté d’accéder aux fonds. Ils n’ont récupéré que 46 millions de dollars sur 190 millions de dollars en juin 2020.

Cela dit, lorsque l’argent a commencé à être retiré du compte de Cotten, des détectives amateurs sur Internet ont fait des recherches que les autorités n’avaient pas faites. Certains ont conclu que Cotten avait simulé sa propre mort ou que Quadriga faisait partie d’un stratagème de Ponzi. Quoi qu’il en soit, il semble que Cotten ait pu emporter ses clés avec lui, que ce soit plus loin dans cette vie, ou dans la suivante.

Milliardaires décédés et BTC

Les clés hautement protégées peuvent et ont conduit à la perte de milliards de dollars. Crystal Blockchain a constaté qu’il y existe 1,5 million d’adresses dormantes contenant plus de 100 BTC.

Adresses BTC dormantes : Crystal

Leur recherche a également révélé que 54% des BTC qu’ils ont étudiéz provenaient d’activités de minage et seulement 4% du dark web. Cela suggère que les BTC précoces dominent la source de revenus dans la plupart de ces portefeuilles dormants. Les propriétaires devaient être des investisseurs à long-termes, et des personnes qui ont perdu leurs clés ou sont décédées.

Récupérer ce qui est perdu n’est pas une tâche facile. Certaines adresses n’ont pas une seule transaction sortante. Une autre adresse présente un mystérieux nom de clé publique de portefeuille (1111111111111111111114oLvT2) et semble avoir été créée pour brûler des BTC.

cela dit, d’autres portefeuilles massifs n’ont pas été touchés depuis près de dix ans. Même le maximaliste Bitcoin le plus dévoué aurait peut-être voulu faire des profits maintenant, ayant lui aussi des factures à payer, entre autres. Une mort semble être une explication probable pour une partie de cet argent dormant.

Garder votre cryptomonnaie en sécurité

Alors, que faire pour protéger votre cryptomonnaie ? Bénéficier d’un service gardant vos actifs semble être une réponse assez simple. Cela dit, mettre sa cryptomonnaie en garde signifie également renoncer à l’anonymat et au contrôle total de ses fonds, deux des piliers de l’utilité de la crypto.

Sheraz Ahmed, l’associé directeur de STORM Partners, dit que ces services pourraient être désagréables pour certains investisseurs à long-termes de cryptomonnaie. Cependant, le moyen le plus élémentaire de vous assurer que votre crypto vous survivra est de trouver un camarade de confiance :

«Le moyen le plus simple de faire transférer votre Bitcoin à une autre personne après votre mort est de s’assurer que quelqu’un obtienne une copie de votre clé privée, si vous êtes prêt à la partager avec qui que ce soit.»

Certains services de garde sont apparus pour faire face à ces problèmes. Trustverse, un projet multifonctionnel qui suit également les montres de luxe, protège en grande partie la cryptomonnaie avec un mot de passe. TrustVerse pourrait également être relié à une pièce à faible capitalisation.

Casa tente d’équilibrer la cryptomonnaie avec une utilisation facile pour permettre aux investisseurs de long-terme de stocker leur BTC en toute sécurité à l’aide d’une application téléphonique. Ils collectent des données privées et offrent un support 24/7, gardant potentiellement la cryptomonnaie entre de bonnes mains même après la mort d’un utilisateur.

Ahmed a également déclaré à BeInCrypto que certains exchanges proposent aux utilisateurs de nommer un bénéficiaire en cas de décès. Ces bénéficiaires doivent présenter un certificat de décès ou d’autres preuves de propriété hautement sécurisées. Vous pouvez toujours laisser votre Bitcoin dans un dernier testament, mais vous devrez également fournir l’accès à vos clés privées. Pour l’instant, le fardeau de garder les clés en sécurité repose là où il l’a toujours été : avec les détenteurs de clés.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Harry Leeds est un auteur, rédacteur et journaliste qui a passé beaucoup de temps dans les pays de l'ancienne URSS à couvrir les thèmes de l'alimentation, la crypto-monnaie et des soins de santé. Il traduit également de la poésie et édite le magazine littéraire mumbermag.me.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant