Ethereum : l’EIP-3368 est-il la solution aux mineurs d’ETH ou un cheval de Troie ?

Partager l’article
EN BREF
  • Le conflit perdure entre les mineurs et les développeurs d'Ethereum.

  • Les mineurs pensent que l'EIP-3368 n'apportera pas de grands changements et pourrait même constituer une forme de distraction.

  • La communauté pense que les mineurs finiront par accepter les améliorations proposées du réseau.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les frais de gaz du réseau Ethereum continuent de causer des désagréments et des problèmes. Alors que le gaz très élevé rend le réseau pratiquement inutilisable, les projets qui ont été présentés pour contribuer à le réduire n’ont pas fini de susciter l’intérêt de la communauté des mineurs crypto. Une “solution solomonique” semble avoir émergé, mais beaucoup sont en désaccord avec cette approche.

La proposition d’amélioration 1559 d’Ethereum a été l’une des plus discutées et les plus médiatisées de ces dernières années au sein du réseau. Présentée comme l’une des solutions pour résoudre l’inconvénient des frais élevés de gaz et de la congestion du réseau par une réorganisation du système d’enchères du tarif de gaz et un système de taille de bloc flexible, la proposition représente l’un des changements les plus ambitieux au sein du système de preuve de travail (PoW) qui règne encore dans le milieu du minage d’Ethereum.

Cependant, un autre élément également soulevé par cette proposition est qu’une partie des commissions facturées aux utilisateurs est directement brûlée et n’est pas remise aux mineurs. C’est là que commence le conflit.

EIP-1559, positif pour certains, négatifs pour d’autres

Du point de vue du marché, la proposition a été présentée comme une excellente solution. L’ETH deviendrait un actif déflationniste, avec une offre limitée et une demande croissante. Une formule qui le rendrait plus proche de Bitcoin et pourrait aussi chercher à égaler ses résultats.

Cependant, dans cette formule, certains ont été oubliés : les mineurs d’Ethereum. Avec une approche de récompenses brûlées, il est proposé que les mineurs perdent environ 50% de leurs revenus par rapport à ce qu’ils gagnent actuellement, ce qui implique qu’ils seraient les grands perdants de toute cette “amélioration”.

Face à cette situation, ils furent nombreux à protester. SparkPool et EtherMine, deux des plus grands pools miniers de tout le réseau Ethereum, ont publiquement exprimé leur rejet de l’idée de cette proposition de la manière la plus catégorique possible.

De plus, les critiques ne se sont pas limitées aux commentaires sur Twitter ; beaucoup sont allés plus loin et ont commencé à proférer des “menaces”.

Dans le cadre d’une “démonstration de force” de la part de la communauté de minage, un groupe de mineurs a décidé de mettre en commun toute la puissance de leur réseau au sein d’EtherMine le 1er avril, et de l’y maintenir pendant 51 heures.

Bien que les mineurs eux-mêmes aient mentionné dans leurs appels que l’activité n’a aucune intention de nuire à la blockchain de la deuxième plus grande cryptomonnaie du marché et qu’ils veulent juste “se faire entendre”, certains craignent que le pool puisse atteindre 51% de la puissance de hachage de l’ensemble du réseau Ethereum.

EIP-3368, la solution proposée pour calmer les mineurs

Au milieu du tumulte provoqué par la menace d’accumuler une telle puissance de calcul au sein d’un seul pool, les développeurs (DEVS) d’Ethereum ont décidé de proposer une solution qui pourrait dissuader les mineurs de réaliser de tels projets.

Certains ont avancé l’idée d’une accélération vers le modèle de preuve d’enjeu (PoS) d’Ethereum 2.0, bien que cette approche soit encore loin d’être développée.

Cependant, la solution avancée comme “contre-proposition” aux demandes des mineurs a été la proposition d’amélioration d’Ethereum 3368, présentée au public le 12 mars par Tim Beiko lui-même, bien qu’elle ait été en fait créée par Michael D. Carter.

En bref, la proposition prévoit une augmentation des récompenses en blocs d’Ethereum à 3 ETH, avec une diminution prévue dans les deux prochaines années à 1 ETH de récompense.

Malgré les confusions qui pèsent sur la proposition, Carter lui-même a expliqué qu’il ne s’attend pas à ce que la proposition soit mise en œuvre immédiatement, mais qu’elle ne sera envisagée que si les choses tournent mal avec l’implémentation de l’EIP-1559 dans le fork de la mise à jour London d’Ethereum, en soulignant principalement la possibilité d’une chute considérable du taux de hachage face à un exode des mineurs vers d’autres protocoles.

Les mineurs au cœur du conflit

Pour évaluer ce que les mineurs ont à dire dans ce conflit, l’équipe de BeInCrypto a réussi à s’entretenir avec un mineur d’Ethereum, qui a préféré ne pas révéler son identité et s’est présenté sous le pseudonyme de “Smy”.

En premier lieu, il a noté qu’il était évident que “les développeurs d’ETH ne se sont pas beaucoup souciés de la communauté minière depuis qu’ils ont commencé à discuter de l’EIP-1559 en septembre 2020”. Il a toutefois noté qu’il était positif “qu’ils prennent au moins le temps de discuter” de l’EIP-3368.

Cependant, il a également déclaré qu’il ne pense pas qu’il y aura un changement considérable avec l’arrivée de l’EIP-1559. Le mineur a de plus exprimé que, malgré tout, les mineurs et les pools continueront sas aucun doute à soutenir Ethereum, car il était préférable pour eux de “continuer à gagner que de ne pas gagner du tout”, même si les développeurs ne donnent pas à la communauté minière de l’ETH l’importance qu’elle mérite.

En ce qui concerne la rentabilité, Smy a expliqué que, bien qu’il soit vrai que le lancement de l’application de l’EIP-1559 entraînera une réduction des revenus, il pense que le minage d’Ethereum continuera d’être rentable. De même, le mineur a rappelé qu’il n’existe actuellement aucune autre devise dont la rentabilité soit supérieure.

Smy a également souligné que certains pools s’y préparent déjà, détaillant le cas d’EtherMine, qui a annoncé que 80% de ses revenus en MEV seront distribués avec les récompenses des blocs miniers, cherchant ainsi à atténuer l’impact futur de l’EIP-1559.

Bien que les mineurs ne soient pas d’accord avec la proposition, Smy ne voit pas non plus les pools ou les mineurs attaquer le réseau ou soutenir tout type d’acte hostile menaçant Ethereum. Selon lui, il s’agirait d’une “catastrophe sans précédent pour l’ensemble de l’écosystème crypto”, et il pense que d’autres pools prendront des mesures similaires à celles d’EtherMine.

D’un point de vue personnel, Smy a exprimé son accord et son soutien à l’EIP-1559, qu’il considère comme “juste et nécessaire”. Ce qu’il ne soutient pas, toutefois, est la manière dont la proposition a été appliquée, sans table de négociation avec les pools et les mineurs.

En ce qui concerne son opinion personnelle sur l’EIP-3358, il considère que la proposition est “juste”, même s’il pense qu’il sera très difficile de l’appliquer.

La communauté crypto s’exprime également sur le sujet

Afin de prendre en compte toutes les perspectives, BeInCrypto s’est également entretenu avec Gustavo Segovia, directeur académique de DAO.education et cofondateur de la communauté Ethereum de Madrid.

Tout d’abord, M. Segovia a précisé qu’avec l’EIP-1559, ils se trouvaient dans le “préambule d’ETH 2.0” et a expliqué que son but était “d’avoir une variable à contrôler pour contrecarrer l’inflation que la preuve d’enjeu (PoS) génère, sachant que la PoS met en jeu l’actif lui-même et non le pouvoir de hachage”. Il a de même expliqué qu’avec ce type d’approche, ils cherchent dès le début à “retirer le pouvoir aux mineurs” afin de réduire les chances d’un fork dans le réseau.

En ce qui concerne la position des mineurs face à cette situation, M. Segovia a expliqué qu’il voit ces dernier comme étant “acculés dans un coin” et qu’ils cherchent à profiter de la dernière période de bonification avant de passer à l’algorithme de preuve d’enjeu.

Dans le cas où les mineurs seraient totalement opposés à la mise à jour, ils limiteraient l’application principale d’Ethereum, la finance décentralisée (DeFi). Il mentionne enfin qu’il ne pense pas que les mineurs finiront par réclamer un fork et qu’au final, ils finiront par accepter tous les éléments de la chaîne améliorée.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Berta Méndez est une avocate espagnole qui a un jour croisé le chemin de Bitcoin et des cryptomonnaies ; depuis, il n'y a plus de retour en arrière. Berta croit fermement que la technologie blockchain peut changer le monde vers une société meilleure sans corruption et que les monnaies comme le bitcoin confèrent la liberté financière à l'individu. "Le stylo est mon arme".

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now