L’épidémie de ransomware en cryptomonnaies attire l’attention sur une éventuelle réglementation financière

Partager l’article
EN BREF
  • Le ministère américain de la justice a créé un groupe chargé de réglementer les cryptomonnaies et de lutter contre les ransomwares.

  • Les nouvelles propositions de réglementation visent à lever l'anonymat des transactions en cryptomonnaies.

  • La cybercriminalité, y compris les ransomwares, devrait générer 6 000 $ milliards de dommages en 2021.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Un panel composé de représentants du gouvernement et d’experts du secteur des cryptomonnaies devrait appeler à une réglementation plus agressive sur Bitcoin (BTC) et les autres cryptomonnaies. Ceci vient en réponse à la prévalence croissante des attaques de ransomware.

Sponsorisé

Sponsorisé

Selon certains rapports, si de nombreuses cryptomonnaies ont gagné le respect des investisseurs, elles constituent également un terrain fertile pour les cybercriminels. Cela inclut ceux qui utilisent le ransomware pour commettre leurs crimes. Les membres du groupe de travail spécial estiment donc que la réglementation des cryptomonnaies est la clé pour étouffer dans l’œuf le problème du ransomware.

Selon certains, les dommages liés à la cybercriminalité, y compris ceux causés par les ransomwares, devraient atteindre 6 000 $ milliards en 2021. 

Sponsorisé

Sponsorisé

La semaine dernière, le ministère américain de la justice (DoJ) a créé un groupe chargé de lutter contre cette épidémie. Parallèlement, les régulateurs bancaires et les enquêteurs sur la criminalité financière du monde entier discutent de la réglementation des cryptomonnaies, si elle est nécessaire et, dans ce cas, comment la réglementer.

Que propose le groupe de travail ?

Les rapports indiquent que le groupe a proposé un nouvel ensemble de règles, qui s’articulent autour de la suppression de l’anonymat des transactions en cryptomonnaies. Selon le groupe de travail, c’est cet anonymat qui pousse les gens vers les cryptomonnaies. Il les protège de la surveillance par les gouvernements de leurs activités financières individuelles. 

Le groupe espère que la levée de l’anonymat dissuadera les gens d’utiliser les cryptomonnaies pour des activités criminelles.

Plus précisément, le groupe de travail a recommandé les mesures suivantes :

  • L’extension des protocoles “Connaître son client” aux échanges de devises.
  • Mettre en œuvre des exigences de licence plus agressives pour les processeurs de cryptomonnaies.
  • La mise en œuvre de nouvelles réglementations anti-blanchiment d’argent dans des services tels que les bureaux de conversion de devises.

En outre, le panel a exprimé son souhait de créer une équipe d’experts au sein du DoJ. Cette équipe devrait être spécialisée dans la saisie de cryptomonnaies.

Autres mesures de répression des transactions illégales de cryptomonnaies

Les États-Unis ne sont pas les premiers à adopter une attitude plus dure à l’égard des transactions illégales de cryptomonnaies ce mois-ci. Dans le but d’éliminer l’utilisation des cryptomonnaies dans le blanchiment d’argent et d’autres crimes financiers, les responsables sud-coréens ont annoncé une répression qui devrait se poursuivre jusqu’en juin. 

Comme le panel américain, la motion sud-coréenne implique un certain nombre d’agences et de régulateurs. Leur répression introduit également un certain nombre de règlements stricts pour aider ces agences à suivre les transactions suspectes. Elle fait suite à une loi antérieure imposée pour obliger les VASP à vérifier l’identité de leurs utilisateurs.

En vertu de la nouvelle réglementation sud-coréenne, les exchanges qui ne signalent pas les activités suspectes s’exposent à des amendes.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Dale Hurst is a journalist, presenter, and novelist. Before joining the Be In Crypto team, he was an editor and senior journalist at a news, lifestyle and human-interest magazine in the UK.

SUIVRE CET AUTEUR

Des prévisions crypto sur le meilleur canal Telegram de signaux, avec une précision de 70% !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous