La Corée du Sud réprime les transactions illégales de cryptomonnaies

Partager l’article
EN BREF
  • Des responsables sud-coréens annoncent une opération de répression inter-agences visant à éliminer la criminalité financière liée aux cryptomonnaies.

  • Les agences et régulateurs impliqués sont la Commission des services financiers (FSC) et l'Unité de renseignement financier.

  • Le gouvernement coréen est alarmé par la volatilité du marché des cryptomonnaies.

  • promo

    Rejoignez notre groupe telegram et recevez des analyses crypto et signaux de trading quotidiens!

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les autorités sud-coréennes ont annoncé qu’à l’avenir, il n’y aurait “aucune transaction illégale de cryptomonnaies” dans le pays.

Sponsorisé



Sponsorisé

Cette annonce fait suite à une réunion tenue ce lundi 19 avril, au cours de laquelle les autorités ont prévu d’éliminer l’utilisation des cryptomonnaies pour le blanchiment d’argent et d’autres crimes financiers.

Ces autorités comprennent la Commission des services financiers (FSC), le ministère de la justice, l’Agence nationale de police et le ministère de la stratégie et des finances.

Sponsorisé



Sponsorisé

Les rapports indiquent que le gouvernement prévoit de mettre en place un ensemble de réglementations pour aider à tracer ces transactions. Il s’appuie sur la loi stricte entrée en vigueur le mois dernier, sur la déclaration et l’utilisation des informations relatives aux transactions financières spécifiées. Une loi en vertu de laquelle les fournisseurs de services de biens virtuels (VASP) doivent vérifier l’identité de leurs utilisateurs.

La répression, qui doit se poursuivre jusqu’en juin, fera intervenir un certain nombre d’agences et de régulateurs sud-coréens. Il s’agit notamment du service de surveillance financière et de l’unité de renseignement financier, une agence publique chargée d’enquêter sur les délits financiers.

Si les transactions suspectes ne sont pas signalées, les échanges numériques concernés se verront infliger de lourdes amendes.

Selon les rapports, c’est la volatilité du marché des cryptomonnaies qui inquiète le plus le gouvernement. La réunion de ce lundi et les décisions prises en conséquence font suite à la récente flambée des cours des cryptomonnaies. Bitcoin (BTC) a notamment atteint un nouveau sommet historique de plus de 64 000$ la semaine dernière. Le cours s’est toutefois effondré en un clin d’œil jusqu’à la barre des 51 600$ quelques jours plus tard.

Les autorités vont accorder une attention particulière aux investisseurs étrangers, notamment ceux implantés en Chine. Cette décision fait suite à des spéculations selon lesquelles les investisseurs étrangers s’intéressent de plus en plus aux exchanges de la Corée du Sud et que ces investissements ont augmenté.

La répression des cryptomonnaies en Corée du Sud

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler de répression en Corée du Sud cette année. Outre la loi susmentionnée sur la déclaration et l’utilisation des informations relatives aux transactions financières spécifiées, certains exchanges sud-coréens ont exigé une preuve d’identité dès le mois de février.

Korbit, un important exchange en Corée du Sud, refusait aux utilisateurs la possibilité de retirer des fonds tant qu’ils ne fournissaient pas de preuve de propriété.

Plus récemment, un autre exchange, OKEx, a cessé ses activités en Corée du Sud au début du mois. Elle avait annoncé sa fermeture dans le pays en mars, en invoquant les lois strictes contre le blanchiment d’argent imposées par la FSC.

Jusqu’à présent, les rapports indiquent qu’OKEx est le seul exchange à cesser ses activités pour de telles raisons.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Dale Hurst is a journalist, presenter, and novelist. Before joining the Be In Crypto team, he was an editor and senior journalist at a news, lifestyle and human-interest magazine in the UK.

SUIVRE CET AUTEUR

Des prévisions crypto sur le meilleur canal Telegram de signaux, avec une précision de 70% !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous