Au milieu d’une multitude de changements, Libra évolue pour devenir un projet considérablement différent de ce qui avait été annoncé à la mi-2019.

Tweetant samedi, le fonds de crypto VC IOSG Ventures a souligné les différences entre le contenu du livre blanc Libra mis à jour et l’itération de juin 2019. La première modification majeure se présente sous la forme du mécanisme de token du projet.

Lors de sa publication initiale du livre blanc, la Libra Association a déclaré que le token Libra (LBR) serait une monnaie stable soutenue par un panier de monnaies fiduciaires. Les régulateurs du monde entier ont reproché à ce plan en invoquant des risques de contrôle monétaire.

En avril, Libra a publié un livre blanc mis à jour contenant quatre changements majeurs, dont l’un était le nouveau mécanisme de token. Au lieu d’un stablecoin soutenu par un panier de fiat, le projet prévoit désormais de gérer un système de stablecoin multi-fiat soutenu par des devises. Ainsi, lors du lancement, il pourrait y avoir des jetons comme LibraUSD, LibraGBP et LibraEUR entre autres.

Le système multi-stable de Libra sera également du ressort des banques centrales, du Fonds monétaire international (FMI) et de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).

Les trois autres changements majeurs se sont concentrés sur la conformité réglementaire après la tempête d’opposition qui a rencontré sa publication initiale du livre blanc. L’Association s’est depuis engagée à travailler avec les régulateurs pour garantir le respect des lois sur le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Fin mai, Facebook a rebaptisé son portefeuille de monnaie numérique Calibra, le renommant «Novi» dans un mouvement probablement orchestré pour créer une distinction entre le géant des médias sociaux et le projet Libra.

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.