Des données suggèrent que la confidentialité n’est plus la priorité des utilisateurs crypto

Partager l’article
EN BREF
  • Des données de CoinMetrics montrent que Grin, Monero et Zcash n'enregistrent que 6% des transactions quotidiennes en Bitcoin.

  • Moins de 2% des transaction de Zcash sont entièrement protégées.

  • Les données semblent indiquer une certaine apathie à l'égard des options de confidentialité des cryptomonnaies.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

De nouvelles données de la société d’analyse de blockchain CoinMetrics montre que, malgré l’accès à des monnaies privées telles que Monero, Grin et Zcash, les utilisateurs de cryptomonnaies n’utilisent pas ces pièces à leur potentiel maximum.

Cela indique que la majorité des utilisateurs de cryptomonnaies ne se soucient plus de protéger leurs transactions des regards du public ou des gouvernements.

L’invention de la cryptomonnaie elle-même est issue des travaux du mouvement cypherpunk, axé sur la confidentialité des données dans les années 1990. Pourtant, les données quotidiennes de CoinMetrics montrent que la plupart des utilisateurs actuels de cryptomonnaies ne donnent plus la priorité à la confidentialité, ou ont adopté les devises numériques pour des raisons autres.

Monero, Zcash et Grin ne font pas le poids face à Bitcoin

D’après ces données, le total des transactions quotidiennes de Monero, Zcash et Grin équivaut à environ 6% des transactions quotidiennes en Bitcoin.

Source: CoinMetrics

Une analyse plus approfondie des données révèle que même Zcash se classe étonnamment bas dans l’utilisation des fonctions de protection de la confidentialité.

Axée sur la protection de la vie privée et bien connue dans les cercles cryptographiques pour son intégration de sécurité zk-SNARK, Zcash permet des transactions de bout en bout totalement privées où tous les nodes de la blockchain ne savent absolument pas ce qui est envoyé ni où, à tout moment.

Bien qu’il s’agisse de l’une des plus grandes cibles initiales du mouvement cypherpunk original, les données des transactions quotidiennes montrent que, d’un maximum de près de 60% en janvier 2017, environ 10% seulement des transactions quotidiennes de Zcash utilisent ses fonctions de confidentialité optionnelles.

Source: CoinMetrics

En se penchant plus en détails sur les données des utilisateurs quotidiens, on voit que seulement 2% de toutes les transactions ZEC sont entièrement protégées.

Source: CoinMetrics

Un manque d’apathie des utilisateurs crypto derrière ce schéma d’adoption changeant

Si les puristes crypto n’approuvent sans doute pas le manque de priorité à la confidentialité que laissent entrevoir ces données d’utilisation actuelles, ce pourrait être le signe que l’adoption de la cryptomonnaie se généralise enfin, comme beaucoup le prédisent depuis des années.

Des données récentes sur l’adoption de la cryptographie provenant de pays comme le Nigeria et le Venezuela suggèrent que la cryptomonnaie est désormais un véritable outil financier courant dans certaines parties du monde.

Alors que les premiers adoptants reliés au mouvement cypherpunk verraient la valeur des devises crypto comme une alternative aux monnaies fiduciaires pour des raisons purement discrétionnaires comme celles de la confidentialité, il est évident qu’une nouvelle tranche démographique d’adoptants des pays en développement est principalement motivée par la nécessité.

Pour ces personnes, la valeur de la cryptomonnaie réside dans sa capacité à agir comme de l’argent ordinaire sans être contrôlée par les systèmes bancaires conventionnels ou les pouvoirs publics.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

I first got into crypto at the University of Hull in 2010 when my friend Jacky and I ironically bought a few bitcoin thinking of it as some kind of internet-joke-thing. We both got rid of it soon after, but while I totally forgot about it and focused on building a career in television, he kept an eye on the crypto scene and a few years later back home in Hong Kong, he made a small fortune investing in Ethereum. That showed me! These days in addition to my writing and television career, I am now a busy crypto advocate because I believe cryptocurrencies and blockchain technology are a key driver of Nigeria's technological transformation, contributing in no small measure to Africa's unique leapfrogging phenomenon. <a href="mailto:editorinchief@beincrypto.com">Email me!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now