Le nombre de distributeurs Bitcoin dans le monde a atteint la barre des 10 000 le mercredi 16 septembre, sept ans après l’installation de la première machine à Vancouver, au Canada.

Selon la société de services financiers norvégienne AksjeBloggen, le nombre total de distributeurs automatiques Bitcoin a considérablement augmenté ces dernières année. Il s’agit d’un bond de 87% par rapport aux 5 336 enregistrés il y a tout juste un an.

Reflet de la croissance accentuée du milieu crypto, les distributeurs automatiques Bitcoin ont connu une croissance régulière mais peu remarquable au cours de leurs premières années, pour finalement exploser plus récemment.

Selon un article du blog de CoinATMRadar, au cours des trois premières années et demie qui ont suivi leur création, 1 000 distributeurs automatiques Bitcoin ont été installés dans le monde entier. Au cours des trois années et demie suivantes, plus de 9 000 sont apparus en ligne.

Croissance de l’installation de distributeurs automatiques crypto – CoinATMRadar

Les distributeurs automatiques s’avèrent être l’un des moyens les plus rapides et les plus pratiques de transférer des fonds en Bitcoin ou dans d’autres cryptomonnaies. En termes de nouvelles installations et de distributeurs automatiques existants, les États-Unis s’avèrent être le leader incontesté.

Selon les données du AksjeBloggen, le nombre total de distributeurs automatiques de Bitcoin aux États-Unis est de 7 567 en septembre, soit une hausse de 127% par rapport à l’année dernière. Le Canada arrive en deuxième position avec 869 machines au total. L’Amérique du Nord regroupe ainsi 55% de tous les distributeurs de Bitcoin, contre 28% pour l’Europe, tandis que l’Asie vient en troisième position avec environ 8%.

Les machines varient, mais en général, le distributeur Bitcoin permet aux utilisateurs d’acheter et de retirer des fonds dans plus ample gamme de cryptomonnaies. Parmi les plus fréquemment prises en charge, nous retrouvons Bitcoin, Bitcoin Cash, Ethereum, Dash et Litecoin. Il semble que la familiarité des distributeurs automatiques dans le paysage monétaire traditionnel ait porté ses fruits.

Cependant, l’annonce de CoinATMRadar s’est accompagnée de quelques réserves. Par exemple, au cours de l’année dernière, des réglementations plus strictes ont été introduites dans certains lieux. Cela aurait “presque éliminé l’option d’achat ou de vente non-KYC [connaissance du client]”.

Au début de l’année, les opérateurs de distributeurs automatiques canadiens ont été tenus de déclarer toutes les transactions d’une valeur de 10 000 dollars canadiens ou plus. L’Allemagne a également connu une certaine répression : le mois dernier, la société polonaise KKT UG a vu 17 de ses distributeurs automatiques sans licence confisqués par les autorités.

Malgré les inquiétudes suscitées par l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent et le durcissement des réglementations, il y a peu de raisons de penser que cette nouvelle étape n’est pas la première d’une longue série.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des distributeurs automatiques Bitcoin, lisez le guide complet de BeInCrypto (en anglais).