France : la Commission européenne annonce le projet « OntoChain » avec iExec

Partager l’article
EN BREF
  • La Commission européenne annonce le projet « OntoChain » avec iExec comme partenaire clé.

  • OntoChain fait partie de NGI (Next Generation Internet), une initiative visant à remodeler internet.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La Commission européenne a annoncé le projet « OntoChain » avec iExec (RLC) comme partenaire clé. En septembre, la Commission a annoncé le financement d’OntoChain à hauteur de 6 millions d’euros, dans le cadre de l’initiative européenne « Next Generation Internet (NGI) ».

Sponsorisé



Sponsorisé

L’initiative européenne OntoChain

OntoChain fait partie de NGI (Next Generation Internet), une initiative européenne visant à remodeler l’Internet en un réseau plus centré sur l’humain, en mettant l’accent sur les valeurs de la vie privée, de la collaboration et de la diversité.

Au cœur de NGI et d’OntoChain se trouve l’idée d’accroître la confiance dans les données pour créer de nouveaux modèles commerciaux qui rémunèrent équitablement les fournisseurs de cloud.

Sponsorisé



Sponsorisé

L’adoption est le principal objectif de l’entreprise française iExec. OntoChain est une occasion de faire connaître les solutions de cloud computing décentralisées d’iExec, développées au cours des deux dernières années.

 

À propos de iExec (RLC)

iExec est une startup française qui s’est fixée comme objectif de « décentraliser le cloud ». L’entreprise basée à Lyon a développé la première place de marché décentralisée pour les ressources de cloud computing.

La technologie blockchain est utilisée comme solution pour organiser une place de marché où les utilisateurs peuvent monétiser leur puissance de calcul et leurs données.

D’un côté, les serveurs et data centers mettent à disposition leurs ressources de calcul inutilisées, et de l’autre les applications et développeurs paient en RLC pour accéder à ces ressources. Le prix est négocié entre eux : iExec n’intervient pas et ne touche pas non plus de commission lors de ces transactions.

Le token natif RLC donne accès à la puissance de calcul du réseau. « RLC » veut dire « Runs on Lots of Computers » (qui tourne sur beaucoup d’ordinateurs). Lors de son Initial Coin Offering, la société avait levé 12 millions d’euros.

Le token RLC s’échange à 1,10 dollar à l’heure de l’écriture de ces lignes.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Journaliste engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017, Florent s’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et aux tokens non fongibles (NFT).

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous