La Chine teste la monnaie numérique de banque centrale avec 1,5 million de dollars en main

Partager l’article
EN BREF
  • La dernière phase dans ses essais de monnaie numérique semble être axée sur les paiements des consommateurs.

  • Le gouvernement de Shenzhen a distribué une petite quantité du yuan numérique aux citoyens afin de tester sa fonctionnalité.

  • Le yuan numérique sera entièrement contrôlé par la banque centrale chinoise, ce qui signifie qu'il ne partagera aucune des capacités révolutionnaires du BTC.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La Chine continue de pousser ses essais de monnaie numérique émis par la banque centrale. La dernière initiative en date a permis à 50 000 citoyens de recevoir le yuan numérique à utiliser dans des magasins du monde réel.


Le gouvernement de la région du centre technologique de Shenzhen a envoyé un total de près de 10 millions de yuans (~1,5 millions de dollars) lors du dernier essai du yuan numérique. La distribution a été décidée par le biais d’une loterie.

Le plus grand essai de CBDC en Chine ?

Comme BeInCrypto l’a déjà signalé, la Chine travaille sur sa monnaie numérique depuis des années. Cependant, ces derniers mois ont vu la nation intensifier ses efforts.


En août 2020, la nouvelle s’est répandue comme quoi les essais du système de paiement électronique en monnaie numérique (DCEP) se répandaient dans près de 30 villes du pays. Puis, au début de ce mois, BeInCrypto.com a annoncé que les essais avaient permis de traiter plus de 160 millions de dollars de paiements provenant de plus de trois millions de transactions. Les essais comprenaient une série de scénarios de paiement, y compris des factures et des prélèvements gouvernementaux.

La dernière étape du processus d’essai DCEP en cours semble se concentrer sur les dépenses de consommation. Comme l’a rapporté CNBC, le gouvernement de Shenzhen a organisé une loterie la semaine dernière pour décider qui pourrait participer à la dernière phase des essais.

Sur près de deux millions de participants pleins d’espoir, environ 50 000 gagnants ont reçu une réduction de la monnaie numérique émise par la banque centrale.

Ceux qui ont la chance de recevoir la nouvelle monnaie numérique peuvent télécharger une application de portefeuille et la dépenser chez plus de 3 000 commerçants. Les entreprises participant à l’essai sont situées dans un seul district du centre technologique du sud de la Chine, Shenzhen.

Le média local de cryptomonnaie 8BTCnews a tweeté une séquence vidéo d’un gagnant achetant un verre avec le renminbi numérique. La transaction semble rapide, en particulier par rapport aux paiements Bitcoin.

Wow ! Un chanceux qui a reçu 200 RMB numériques a pu l’utiliser pour acheter une boisson dans un magasin de proximité. #CBDC #blockchain #China

Diffèrent de Bitcoin

La rapidité des transferts de yuans numériques ne devrait pas surprendre. Après tout, le système repose entièrement sur la Banque populaire de Chine pour l’émission et la validation des transactions.

Alors que Bitcoin s’appuie sur un réseau distribué d’opérateurs de nœuds et sur la théorie des jeux pour fonctionner sans contrôle central de l’émission et de la validation des transactions, la monnaie numérique chinoise supprime ces caractéristiques révolutionnaires.

Avec une histoire de surveillance citoyenne et de régime autoritaire, l’abandon de l’argent liquide a toujours eu pour but d’exercer un plus grand contrôle – un contraste frappant avec les idées de liberté financière prônées par la plupart des partisans de Bitcoin.

La Chine n’est pas la seule nation à vouloir se doter d’une monnaie numérique d’État. De nombreux pays européens et les États-Unis font partie des puissances mondiales qui explorent actuellement leurs propres monnaies électroniques natives.

 

La popularité générale croissante des cryptocurrences et des stablecoins telles que l’USDT et l’USDC semble avoir accéléré les efforts de développement. Les utilisateurs trouvent de plus en plus d’utilité dans les alternatives aux monnaies fiduciaires et aux anciens systèmes de paiement. Cela oblige les banques centrales à évoluer avec leur temps.

La Banque centrale des Bahamas a déjà fixé une date pour le lancement de sa propre CBDC. Le “sand dollar” sera mis en circulation progressivement à partir du 20 octobre.

La nation de l’archipel espère que la nouvelle monnaie numérique augmentera l’efficacité des paiements. Avec de nombreux entrepreneurs dispersés sur ses petites îles, une monnaie purement numérique pourrait éliminer les frictions lorsque les entreprises ont besoin de transférer des fonds.

Share Article

A former professional gambler, Rick first found Bitcoin in 2013 whilst researching alternative payment methods to use at online casinos. Having concluded that the root of most of the world’s evils stem from a toxic financial system during his time reading International Politics at university, the disruptive potential of a decentralised, borderless asset was immediately clear. After transitioning to writing full-time in 2016, Rick was able to put his passion for Bitcoin to work for him professionally. He has since written for a number of digital asset publications in a variety of capacities.

SUIVRE CET AUTEUR