DeFi : 44 piratages de 2021 seraient dûs à des problèmes de centralisation, selon CertiK

Partager l’article
EN BREF
  • 44 cas de hacks au sein de la DeFi (finance décentralisée) seraient directement liés à des problèmes de centralisation.

  • Parmi les autres causes principales de piratages, on retrouve les émissions d'événements, les versions de compilateurs non verrouillées et l'absence de validation des entrées.

  • Ethereum génère également des revenus records, alors même que des réseaux concurrent gagnent du terrain.

  • promo

    BeInCrypto France – Trading et actualités S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Selon un rapport de la société de sécurité blockchain CertiK, 44 hacks de la DeFi (finance décentralisée) en 2021 ont été le résultat de problèmes de centralisation. Le rapport a noté que la sécurité est devenue une tâche prioritaire alors que la DeFi gagne encore plus de terrain

Dans un rapport publié le 8 janvier, la société de sécurité blockchain CertiK a déclaré qu’un nombre considérable de hacks au sein de la DeFi en 2021 était le résultat direct de problèmes de centralisation. Le rapport, intitulé “State of DeFi Security 2021“, place les problèmes de centralisation comme le vecteur d’attaque le plus courant pour les hackers, ce qui a entraîné le vol de 1,3 milliard de dollars à travers 44 incidents.

Notant que l’espace DeFi a connu une croissance considérable en 2021, le rapport a souligné que la sécurité de la blockchain était devenue plus importante que jamais, d’autant plus que de nouvelles niches se généralisent, telles que les NFT ou encore les jeux blockchain. Par rapport à 2020, le montant perdu en raison de piratages, d’exploitations de failles et d’escroqueries a affiché une hausse de 500 millions de dollars.

Cependant, de plus en plus de fonds ayant été volés, les projets se sont également concentrés sur la sécurité. La croissance annuelle de la demande de solutions de sécurité a ainsi augmenté de plus de 1 000%, sachant que CertiK a audité 1 737 projets en 2021.

CertiK indique que ses auditeurs ont rencontré 286 risques de centralisation discrets et ont appelé à plus de décentralisation afin de réduire les vols. À titre d’exemple, la société a cité la mauvaise gestion des clés privées de bZx, qui a entraîné le vol de 55 millions de dollars.

Après les risques de centralisation, les missions d’événements manquantes ont été à l’origine de 211 attaques. Les versions de compilateurs non verrouillées et l’absence de validation des entrées ont pour leur part représenté respectivement 176 et 104 cas.

Le rapport souligne également la croissance d’autres réseaux, qui ont réduit la capitalisation de marché d’Ethereum de plus d’un tiers sur l’année. Cela dit, plus les autres réseaux se développent, plus les possibilités de les exploiter augmentent.

Ethereum a fait face à une solide compétition en 2011 en tant que leader DeFi

Ethereum a, de l’avis général, connu une bonne année 2021, même si sa part de marché a été rognée. Le premier réseau DApp et DeFi du secteur a traité plus de quatre fois le nombre de transactions par jour que Bitcoin, soit 1,28 million. De même, Ethereum génère 64 fois plus de revenus que le BTC. Le succès du réseau a fait déclarer au directeur informatique de Pantera qu’Ethereum pourrait même permettre 50% des transactions financières mondiales au cours de la prochaine décennie.

Cependant, les frais de réseau élevés, les temps de transaction comparativement plus lents par rapport à d’autres blockchain et les plateformes concurrentes ont fait que d’autres réseaux ont gagné du terrain. Binance Smart Chain, Solana et Terra ont également affiché des progrès de taille en 2021, et qui pourraient se poursuivre en 2022.

CertiK s’attend à ce que certaines macro-tendances s’établissent en 2022, à savoir les NFT, les métavers, les solutions d’énergie verte pour le minage crypto et la réglementation. Ces tendances sont devenues les principaux sujets de discussion du milieu et façonneront probablement le marché dans l’année à venir.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rahul Nambiampurath is an India-based Digital Marketer who got attracted to Bitcoin and the blockchain in 2014. Ever since, he's been an active member of the community. He has a Masters degree in Finance. <a href="mailto:[email protected]">Email me!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant