Binance peut-elle convraincre avec son nouveau rapport de réserve ?

2 mins
Par Josh Adams
Traduit Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • La récente chute de FTX a souligné l'importance de la vérification indépendante des réserves des plateformes crypto.
  • Une vérification indépendante permet de s'assurer que les institutions financières disposent des ressources nécessaires pour les soutenir.
  • Les consommateurs sont en droit d'exiger une vérification indépendante des réserves pour protéger leurs intérêts financiers.
  • promo

Binance a mis fin à une autre semaine de FUD (peur, incertitude, doute) avec un nouveau rapport sur sa preuve de réserves. Cependant, Mazars, la société à l’origine du précédent rapport sur les réserves, a simultanément pris ses distances avec l’industrie.

Le géant des bourses crpto aurait chargé CryptoQuant d’examiner ses réserves de BTC, à la suite du rapport de Mazars publié au début du mois. Le fournisseur d’analyses a indiqué que les dépôts des clients en bitcoins de Binance sont garantis à 97 % par les actifs de la bourse, ce chiffre passant à 101 % si l’on inclut les BTC prêtés aux clients.

Leur enquête a également révélé que, contrairement à FTX, le token natif de Binance (BNB) ne représente pas une part importante de ses réserves. Comme l’a précédemment rapporté Mazars, aucune autre pièce ou jeton n’a été pris en compte.

Fait important, CryptoQuant a déclaré que Binance n’était pas confronté à un scénario FTX. Un signe encourageant pour les utilisateurs de la bourse et l’ensemble de l’écosystème crypto.

Image fournie par CryptoQuant

Mazars prend ses distances avec la crypto

Ce vendredi 16 décembre, Mazars a pris ses distances avec le secteur des crypto-monnaies. En effet, selon Bloomberg, l’auditeur a suspendu “tout travail pour des clients crypto”. Cette décision fait suite à la publication d’un rapport controversé sur Binance la semaine dernière. En réponse aux réactions négatives, Mazars a retiré le rapport de son site.

Bien qu’il ait été largement considéré comme un audit – non pas sans l’aide de CZ lui-même – le rapport constituait en fait une AUP (agreed-upon procedure, soit “procédure convenue”). En effet, il s’agit là d’une enquête moins rigoureuse sur leurs réserves. Mazars a déclaré dans un courriel que “cette décision est due à des préoccupations concernant la façon dont ces rapports sont compris par le public “.

Mazars s’est également dissocié de son travail avec Kucoin et Crypto.com, car aucun des deux rapports ne se trouve désormais sur son site Web. Un représentant de Crypto.com a déclaré que la société prévoit de “s’engager avec des cabinets d’audit de renom en 2023.”

Selon Forbes, le cabinet d’audit Armanino, relativement mineur, a également confirmé qu’il ne travaillerait plus avec des clients crypto. Armanino est connu au sein de la communauté crypto pour avoir audité la bourse FTX, maintenant en faillite.

Et maintenant, qui audite la crypto ?

Mazars et Armanino ont tous deux travaillé avec certaines des plus grandes sociétés crypto, telles que FTX, Binance, Nexo, Kraken et Crypto.com. Cependant, sachant que ces entreprises ne travaillent plus avec le secteur, on peut se demander qui effectuera les audits indépendants.

D’ailleurs, dans un procès intenté le mois dernier, les sociétés Armanino et Prager Metis CPAs sont toutes deux accusées de “cécité volontaire” face au “racket” de la bourse disgraciée dans un procès intenté le mois dernier.

Ainsi, cette récente controverse ne contribuera guère à dissuader les consommateurs de la nécessité d’une vérification indépendante des réserves, lesquelles ont explosé depuis l’effondrement de FTX.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Celia-Simon.jpg
Célia Simon
Célia a poursuivi des études de langues ainsi que de traduction générale et juridique à l'Université de Bordeaux, l'Université de Tours et la Organización Mexicana de Traductores à Guadalajara au Mexique. Après avoir découvert le potentiel des cryptomonnaies en 2020, elle travaille actuellement en tant que rédactrice en chef pour BeInCrypto France. Membre de la Organización Mexicana de Traductores et traductrice assermentée de l'État de Jalisco. Ses zones d'expertise : - Les...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé