Le co-fondateur de BitMEX libéré sous caution de 20 millions de dollars

Partager l’article
EN BREF
  • Le co-fondateur de BitMEX, Ben Delo, s'est volontairement rendu aux autorités américaines à New York.

  • Delo a été libéré sous caution de 20 millions de dollars.

  • Il s'agit de l'une des multiples poursuites intentées contre les fondateurs de BitMEX.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le cofondateur de BitMEX, Ben Delo, s’est rendu lundi aux autorités américaines. Sa libération a été fixée à la condition d’une caution de 20 millions de dollars.

Les accusations criminelles portées contre Delo l’accusent d’avoir enfreint la loi américaine sur le secret bancaire lorsqu’il travaillait chez BitMex. La société BitMex est spécialisée dans le trading de cryptomonnaie, tel que le BTC, ou Éthereum.

Delo s’est rendu à New York le 15 mars devant le tribunal dans le cadre de son procès. Il a plaidé non coupable et le tribunal l’a libéré sous une caution de 20 millions de dollars.

Pavel Pogodin a tweeté ses conditions de mise en liberté sous caution à la suite de la procédure. Les conditions permettent à Delo de retourner au Royaume-Uni et de se rendre aux Bermudes. Cependant, il a dû rendre son passeport provenant de Grenade et sa carte d’identité de Hong Kong.

Les trois fondateurs de BitMEX sous pression

L’affaire portée par le ministère de la Justice accuse Delo et trois autres personnes d’actes criminels. Ses collègues, les co-fondateurs de BitMEX Arthur Hayes, Samuel Reed ainsi que Greg Dwyer, premier employé de la société et responsable du développement commercial, ont également été inculpés.

ERRATUM : Gregory Dwyer n’est actuellement plus responsable du développement commercial, ayant quitté ce poste en octobre 2020.

Hayes, Delo et Reed ont fondé BitMEX en 2014. Avec Dwyer, ils ont transformé la société en l’un des plus grands échanges de dérivés de cryptomonnaie au monde.

Les poursuites incluent une lutte non-existante contre le blanchiment d’argent, et un manque d’information concernant ses clients (KYC) tout en opérant aux États-Unis.

En plus de ces accusations, la Commodity Futures Trading Commission a engagé des poursuites civiles contre eux pour ne pas s’être enregistré auprès de la Commission et pour avoir enfreint les réglementations.

Une troisième action civile a également été démarrée par deux entreprises contre les fondateurs. Les plaignants affirment que les cofondateurs ont également tenté de retirer environ 440 millions de dollars de BitMEX. Le procès les a accusés de l’avoir tout en étant au courant des accusations criminelles en cours.

Les autorités ont arrêté Reed l’année dernière avant de le libérer moyennant une caution de 5 millions de dollars.

Pogodin a tweeté plus tôt ce mois-ci que Hayes pourrait se rendre volontairement le 6 avril. Dans le même tweet, il avait déclaré que Delo se rendrait avant la fin du mois de mars. Hayes est actuellement à Singapour.

Cependant, Pogodin a déclaré que Dwyer avait refusé de se rendre et que les États-Unis cherchaient à l’extrader des Bermudes.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now