La gouvernance d’Uniswap pourrait desservir la DeFi

Partager l’article
EN BREF
  • Le vote de gouvernance d'Unsiwap s'est conclu avec la dominance des baleines.

  • Un flash crash de l'ETH pourrait avoir lieu lorsque le minage d'UNI prendra fin en novembre.

  • Les systèmes de gouvernance des protocoles DeFi restent largement centralisés.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le premier vote sur la gouvernance d’Uniswap a fait la controverse en raison des inquiétudes suscitées par son éventuelle centralisation. Toutefois, ce ne sont peut-être pas les seuls risques qui se profilent, car les observateurs et les analystes du secteur commencent à déterrer davantage de détails peu reluisants.


Le premier vote sur la gouvernance d’Uniswap s’est achevé avant la fin de la période de vote, car le “compte-rendu final des baleines” a voté en faveur de la proposition de Dharma de réduire le nombre de votes requis pour obtenir un consensus.

Cela renforce effectivement le pouvoir de gouvernance de quelques adresses seulement qui détiennent la majorité des jetons UNI. Les trois adresses détenant le plus de jetons ont représenté la quasi-totalité des 39,5 millions de votes en faveur de la proposition, alors que près de 700 000 personnes ont voté contre.


Chris Blec, de DeFi Watch, s’est exprimé avec véhémence sur le processus de vote qui érode toute notion de décentralisation du protocole :

Vos héros du DeFi Andre Cronje, @kaiynne, @StaniKulechov & @tarunchitra ont utilisé le pouvoir délégué de https://yuni.finance pour voter en faveur du rachat complet de la gouvernance de $UNI par Dharma et Gauntlet.

J’aimerais entendre l’un d’entre eux expliquer cette décision qui tue la décentralisation.

Comme le rapporte BeInCrypto, le succès de ce vote confère à Dharma et Gauntlet presque tout le pouvoir, à condition qu’ils votent tous deux du même côté pour les futures décisions de gouvernance.

D’autres risques pour la DeFi

La centralisation d’Uniswap n’est pas le seul risque, comme l’a observé le créateur de Predictions Global, Ryan Berckmans (@RyanBerckmans).

Les semaines à venir pourraient s’avérer instables pour Uniswap et l’ensemble du secteur DeFi, a-t-il expliqué, ajoutant que la gouvernance centralisée constitue toujours l’une des plus grandes menaces :

1/ La gouvernance d’Uniswap grâce à l’UNI pourrait présenter des risques urgents au cours des prochaines semaines.

Le pire des scénarios paraît terrible pour UNI et mauvais pour DeFi.

La bonne nouvelle est que la communauté a largement la capacité d’éviter ce pire scénario.

Voici les risques tels que je les vois actuellement.

De nouveaux airdrops d’UNI (via des propositions de gouvernance) vers une partie centralisée ou un contrat intelligent semblent être une violation flagrante de l’esprit du premier airdrop d’UNI.

Ces airdrops toxiques, tels qu’il les décrit, pourraient modifier l’équilibre du pouvoir de gouvernance. Cela dit, comme on l’a déjà vu, les baleines contrôlent déjà le protocole.

Des craintes quant à un flash crash de l’ETH

Le deuxième risque serait la fin du minage de liquidités de l’UNI, qui doit expirer le 17 novembre. Dans l’état actuel des choses, plus de 2,16 milliards de dollars en ETH, stablecoin et wrapped Bitcoin existent en garanties réparties entre les quatre pools de liquidité.

M. Berckmans a ajouté que jusqu’à 800 millions de dollars en ETH seraient retirés des pools à leur expiration, ce qui pourrait conduire à un flash crash et déstabiliser l’écosystème de la DeFi. Il a suggéré d’étendre l’incitation de ferme de rendement de l’UNI pour maintenir la stabilité de l’industrie.

 

On a également suggéré nomination de “cadres” pour servir de responsables de la gouvernance, comme lorsqu’Ethereum a fait travailler Tim Beiko sur le PIE 1559.

Les protocoles DeFi sont essentiellement expérimentaux, Uniswap étant le plus important de tous. De par leur nature, ils devraient placer la décentralisation en tête de liste de leurs priorités.

Cependant, comme nous l’avons vu si souvent cette année, les baleines sont toujours aux commandes, surtout avec ces systèmes de gouvernance souvent déficients.

Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR