Selon une plainte, la direction de BitMEX aurait “détourné” 440 millions de dollars

Partager l’article
EN BREF
  • BitMEX fait face à un procès civil l'accusant de manipulation du marché et de négoces non-déclarés.

  • La plainte affirme également que la direction de BitMEX a détourné 440 millions de dollars afin d'éviter une saisie de fonds.

  • La plainte a été déposée par les traders Yaroslav Kolchin et Vitaly Dubinin.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Un procès civil allègue que les co-fondateurs de BitMEX ont détourné environ 440 millions de dollars de l’exchange, bien qu’ils aient eu connaissance d’une enquête en cours. Il suggère également que les fonds ont été déplacés pour limiter la saisie par les autorités.



Un procès civil datant du 30 octobre accuse les dirigeants de BitMEX de s’être livrés à des manipulations de marché et à des transactions non enregistrées. De plus, il affirme que les co-fondateurs de BitMEX ont cherché à déplacer environ 440 millions de dollars hors de la plateforme, conscients que des accusations civiles et criminelles étaient en cours.

La plainte a été déposée par les traders Yaroslav Kolchin et Vitaly Dubinin contre les fondateurs de la société mère de BitMEX, HDR Global Trading Limited. Entre d’autres accusations graves, elle qualifie les co-fondateurs de BitMEX, Arthur Hayes, Benjamin Delo et Samuel Reed, de “fraudeurs notoires”. Comme pièces à conviction, on y retrouve les actes d’accusation du ministère de la justice et de la Commission américaine des contrats à terme sur marchandises (CFTC).




Schéma de distribution des fonds : Case No. 3:20-cv-3345-WHO

Selon la plainte, les dirigeants ont eu vent des accusations imminentes en 2019 et ont cherché à déplacer des fonds pour minimiser le montant saisi par les autorités. Elle indique ensuite que ces fonds ont été répartis entre les trois cofondateurs et Sean O’Sullivan Ventures.

Les régulateurs multiplient leurs enquêtes

BitMEX a été confronté pour la première fois à cette affaire judiciaire en mai, accusé par le plaignant BMA LLC de blanchiment d’argent, fraude électronique et conspiration civile. Les revendications dans le procès comprenaient l’exacerbation des fluctuations de cours et la cause de la plupart des liquidations. Peu après l’annonce initiale des accusations, le PDG Arthur Hayes a démissionné de son poste de PDG.

Des nouvelles :

L’intérêt ouvert sur l’auteur de l’infraction BitMEX Bitcoin a encore baissé tout au long de la nuit, et a atteint 45 112 BTC à 07:00 (GMT+2).

L’intérêt ouvert (mesuré en BTC) est actuellement en baisse de 16% depuis l’annonce de la CFTC.

Le dernier développement en date marque une sérieuse aggravation de la situation de BitMEX, qui a connu un exode des utilisateurs suite aux accusations. Selon Arcane Research, les investisseurs ont retiré plus de 37 000 BTC alors que les intérêts ouverts ont chuté de 16%.

La commissaire de la SEC et défenseur des monnaies numériques, Hester Peirce, a déclaré que les arrestations de BitMEX sont le signe d’un contrôle réglementaire croissant. Lors d’un entretien sur le podcast Unconfirmed, le commissaire Peirce a déclaré que les titres non enregistrés par le biais des ICO et les promotions de célébrités sont en cours d’examen.

Binance fait face à des accusations

Binance, le plus grand exchange de cryptomonnaie au monde, fait également face à des problèmes. Le 29 octobre dernier, Forbes a publié un rapport qui mettait en évidence une fuite de document alléguant que Binance cherchait à contourner la réglementation américaine.

Il y est affirmé qu’une “entité de Tai Chi” était utilisée pour lancer un appât et faire passer les profits vers Binance. L’exchange a fermement démenti ces accusations, déclarant que le rapport comportait des inexactitudes.

C’est du “FUD”. Les déclarations et accusations contenues dans l’article sont incorrectes. Tout l’article repose sur un document d’une tierce partie. Ledit document n’a pas été produit par un employé (actuel ou ancien) de @Binance. Tout le monde peut produire un “document de stratégie”, mais cela ne signifie pas que Binance le suit.

Les responsables de Binance ont déclaré que le document n’était qu’un instrument de stratégie que “tout le monde peut produire”. La PDG américaine de Binance, Catherine Coley, a également répondu aux allégations, déclarant que l’armée américaine n’avait effectué aucun paiement à Binance.

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rahul Nambiampurath is an India-based Digital Marketer who got attracted to Bitcoin and the blockchain in 2014. Ever since, he's been an active member of the community. He has a Masters degree in Finance. <a href="mailto:editorinchief@beincrypto.com">Email me!</a>

SUIVRE CET AUTEUR