En quoi le shopping sur le Web3 est une révolution pour les acheteurs et les commerçants ?

Partager l’article

Selon Kurt Ivy, le remplacement des cartes de crédit par les cryptomonnaies et le shopping sur le Web3 est déjà en cours. Voici pourquoi cette transition est bénéfique à la fois pour les acheteurs et les commerçants.

2021 a été l’année où la technologie crypto et blockchain s’est généralisée pour la première fois de son histoire. Ce succès était en grande partie dû à la popularité croissante des jetons non fongibles (NFT) et du concept du Web3.

Les réseaux sociaux (également connus sous le nom de Web 2.0) étaient au cœur de la dernière décennie de croissance d’Internet. Cependant, beaucoup de projets se sont donnés pour mission de déclencher une nouvelle révolution d’Internet. Ce, en donnant aux utilisateurs plus de contrôle sur leurs données et en tirant parti des réseaux blockchain qui offrent des fonctionnalités innovantes et de nouveaux modèles économiques sur le Web.

Le Web3 se veut comme un tout nouveau mode d’interaction entre les utilisateurs. Ses partisans le considèrent comme la solution idéale à tous les problèmes actuels d’Internet, que ce soit sur les réseaux sociaux, lors des achats en ligne, etc.

Qu’est-ce que le Web 3.0 ?

Pour le moment, le Web 3.0 est plus un mot à la mode qu’autre chose. En effet, même ses plus grands partisans ont encore du mal à expliquer clairement comment cette nouvelle ère d’Internet se manifestera dans les années à venir.

Ceci dit, il existe des éléments communs dans quasiment toutes les descriptions du Web3. L’idée de base de ce concept est de tirer parti de la technologie blockchain et d’autres outils liés à la cryptographie. L’objectif est de créer une nouvelle base structurelle pour les applications Web axées sur la décentralisation.

En d’autres termes, le Web3 est un moyen de lutter contre le pouvoir démesuré qu’exercent les Big Tech comme Facebook et Google sur leurs utilisateurs et sur l’ensemble d’Internet.

Shopping sur le Web3

Shopping sur le Web3 : comment ça marche ?

L’utilisation des applications du Web3 se fera probablement via des portefeuilles crypto. Ceux-ci permettront aux utilisateurs de tout faire, du paiement à la connexion, le tout avec une identité numérique décentralisée. Ces portefeuilles contiennent les clés privées associées aux actifs numériques des utilisateurs, aux identités en ligne, aux certifications et bien d’autres choses.

Aujourd’hui, MetaMask est le portefeuille le plus populaire sur le marché. Il s’agit d’un wallet Ethereum compatible avec d’autres réseaux crypto qui utilisent la machine virtuelle Ethereum (EVM).

Actuellement, ce type de portefeuille crypto sert principalement à se connecter aux applications basées sur Ethereum et axées sur la finance décentralisée (DeFi) ou sur les NFT. Cependant, de nombreux spécialistes en technologie estiment que ce modèle d’interaction avec les applications s’étendra à tous les autres domaines du Web.

À l’heure actuelle, les portefeuilles crypto peuvent sembler un peu trop compliqués pour les personnes lambda. C’est pourquoi de nombreux acteurs de la crypto-sphère espèrent que leur utilisation deviendra plus simple avec le temps.

Shopping sur le Web3 : qu’est-ce qui pourrait changer ?

Le shopping en ligne et le commerce électronique font partie des domaines du Web3 qui ont attiré l’attention des adeptes de la crypto. En effet, même Bitcoin, qui est la première cryptomonnaie du marché, avait pour objectif de révolutionner les paiements en ligne.

Cependant, le potentiel du Web3 va bien au-delà du changement de la façon dont les gens paient pour les biens et services en ligne.

La bonne nouvelle est qu’une fois que vous installez un portefeuille crypto dans le navigateur de votre ordinateur ou sur votre téléphone portable, l’expérience du shopping sur le Web3 ne sera pas si différente de celle d’aujourd’hui. En effet, vous pouvez facilement connecter des applications Web3 aux plateformes d’e-commerce traditionnelles comme Shopify et WooCommerce. Le passage de l’ère des cartes de crédit à celle des cryptomonnaies et du shopping sur le Web3 est déjà en cours.

Les NFT pourraient également jouer un rôle crucial dans le développement de ce secteur. Pour rappel, les NFT sont des jetons numériques uniques, détenus dans les portefeuilles crypto des utilisateurs. Ils peuvent représenter plusieurs éléments du monde physique ou numérique.

Shopping sur le Web3 : les NFT

Prenons l’exemple de la plateforme SHOPX, qui permet aux commerçants d’offrir une large variété de jetons non fongibles à leurs utilisateurs.

SHOPX dispose d’une fonctionnalité NFT appelée ReserveX, qui agit comme un système de billetterie pour les nouveaux produits des boutiques en ligne. En effet, certains développeurs programment des robots pour explorer le Web, trouver les nouveaux produits dont la quantité est limitée, puis les acheter dès qu’ils sont disponibles.

Ensuite, le créateur du bot revend le nouveau produit sur une autre plateforme pour générer des bénéfices. Cela signifie que les fans de la marque se retrouvent obligés de payer un prix plus élevé que le prix réel du produit, ce simplement que parce que certaines personnes ont pu acheter l’intégralité du stock grâce aux bots.

Avec ReserveX, les marques peuvent vendre ou offrir des bons numériques de leurs nouveaux produits. Ensuite, elles peuvent exiger que les participants aux préventes de ces produits disposent de leurs bons. Cela signifie que le client doit obligatoirement avoir un NFT ReserveX pour effectuer l’achat. L’objectif est de créer un système plus équitable qui récompense les clients fidèles plutôt que des personnes opportunistes.

Les NFT d’e-commerce

SHOPX propose d’autres NFT un peu plus connus, appelés “MintX”. Ces jetons d’e-commerce représentent les actifs physiques ou numériques vendus par le commerçant. En d’autres termes, à chaque fois que le client effectue un achat sur la boutique en ligne du commerçant, ce dernier lui donne un NFT associé au produit acheté.

Ces jetons non fongibles peuvent être considérés comme une sorte de certificat d’authenticité numérique que le client peut stocker dans son portefeuille crypto. Par exemple, si l’utilisateur achète un nouveau produit exclusif, il peut facilement prouver cryptographiquement sa propriété à d’autres personnes sur Internet.

Si le produit est revendu, son NFT peut facilement être transféré à quelqu’un d’autre. Ceci permet également d’empêcher la contrefaçon des produits de marques de luxe.

Shopping sur le Web3 : un monde qui change

Les paiements en Bitcoin ont déclenché une série de changement dans le domaine de l’e-commerce. Les nouvelles blockchains axées sur les NFT et le Web3 pourraient permettre un degré d’expérimentation beaucoup plus élevé. Au cours des prochaines années, les commerçants devront prêter une attention toute particulière à la façon dont ils peuvent utiliser cette nouvelle technologie pour améliorer la fidélité de leurs clients, réduire la fraude et bien plus encore.

À propos de l’auteur

Kurt Ivy est rédacteur de contenu pour SHOPX et Gamerse, conseiller marketing chez Altar, responsable du contenu chez Crypto PR Labs et PDG de Coffee Nova. Ivy est philosophe, futuriste, écrivain et entrepreneur.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article