10 scams courants dans le monde des cryptomonnaies

Partager l’article
EN BREF
  • Focus sur plusieurs types de scams très en verve en cette année 2022, et plusieurs façons de s'en protéger.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les scams, ou fraudes, ont toujours existé dans le but de soutirer de l’argent à des individus, visant de préférence ceux qui sont peu informés sur un sujet défini. Par la suite, les cryptomonnaies ont fait leur apparition et avec celles-ci, les arnaqueurs ont trouvé un nouveau champ d’action pour nuire et s’enrichir.

Dans cet article, faisons un focus sur plusieurs types de scams très en verve en cette année 2022, et plusieurs façons de s’en protéger. En effet, les cryptomonnaies sont un secteur encore très jeune et où les investisseurs se lancent parfois sans avoir reçu “l’éducation” nécessaire leur permettant de démêler le vrai du faux et de se prémunir correctement des fraudes.

Parfois, la crypto sphère n’inspire pas confiance, du fait que certains investisseurs qui ont perdu des fonds ou ont été arnaqués semblent suggérer indirectement que la cryptomonnaie est une arnaque. Ce n’est bien évidement pas le cas, mais dans l’industrie crypto, il est clair que les arnaques pour nous soutirer nos fonds sont de mises.

Alors qu’en période de bull run les investisseurs euphoriques baissent leur garde et tombent souvent dans de nombreux pièges, ils sont davantage méfiants en bear market, alors qu’ils ont vu leur portefeuille chuter considérablement par la chute des marchés.

Table des matières :

  • Des chiffres alarmants
  • 10 scams dans la crypto sphère
  1. Les schémas d’investissement
  2. Phishing scams ou arnaques par hameçonnage
  3. Les réseaux sociaux et les giveaways scams
  4. Schéma de Ponzi
  5. Fraude à travers les ICOs (Initial Coin Offerings)
  6. Les faux sites internet et les fausses plateformes
  7. Employés et offres d’emplois frauduleux
  8. Blackmail et les scams d’extorsion
  9. Connexion aux réseaux publics
  10. Romance scams
  • Recommandations finales
Scams crypto

Des chiffres alarmants

Alors que la crypto sphère rassemble davantage d’argent qu’auparavant, les hacks et arnaques sont en constantes augmentation depuis plusieurs années. Aux Etats-Unis, ce ne sont pas moins d’un milliard de dollars qui ont été reportés comme dérobés à près de 46 000 investisseurs sur l’année 2021.

En France, les scams liés aux cryptomonnaies représentent également des pertes de dizaines de millions d’euros pour les investisseurs, et deviennent un fait de plus en plus récurrent. Mais encore, certains pays comme la Corée du Nord se spécialisent sur le hackage en cryptomonnaies pour exploiter certaines failles des plateformes et dérobés des fonds. Le pays nord-coréen est désormais un hub des hacks crypto.

Les différents scams dans la crypto sphère

1-Les schémas d’investissement

Certaines stratégies d’escroqueries “régnant” au sein de la crypto sphère sont similaires à des escroqueries classiques. Les arnaqueurs cherchent à attirer les investisseurs dans leurs filets avec des promesses de gains considérables. Ces personnes se définissent comme des spécialistes d’un secteur et préconisent aux investisseurs de leur prêter leurs fonds et d’investir à leur place. Malheureusement, ils dérobent l’argent des investisseurs et ne procèdent à aucun investissement.

De même, ces fraudeurs se décrivent comme des investisseurs chevronnés qui ont déjà fait fortune dans le milieu et continuent à s’enrichir jour après jour. Au-delà d’un montant ou de frais réclamés, ils peuvent également demander des informations personnelles aux investisseurs de façon à pouvoir accéder à leurs wallets et les fonds détenus sur ces derniers.

  • Précautions : Ne pas faire confiance aux personnes qui vous promettent des gains considérables, qui feraient de vous des millionnaires en quelques mois avec un investissement moindre et supposément sans risques. Le risque 0 n’existe pas avec l’argent et l’investissement. Même un Livret A auprès de notre banque possède ses propres risques, bien qu’extrêmement réduits.

2-Phishing scams ou arnaques par hameçonnage

L’investisseur reçoit un email dont l’objectif sera d’obtenir l’accès à ses portefeuilles et aux cryptomonnaies qu’il détient dans ses wallets. Le procédé est simple ; les arnaqueurs envoient des liens frauduleux par email, avec souvent des faux prétextes pour donner un motif aux investisseurs de cliquer dessus. Ce lien vous redirige vers un site qui vous volera des informations liées à votre identification (par exemple, notre code de connexion à un wallet Metamask).

Les mots de passes stockés sur ordinateur et les cryptomonnaies préservées sur les wallets sont les cibles de prédilection de ces arnaqueurs par hameçonnage. Les tokens non fongibles ou NFT sont également susceptibles d’être dérobés avec préférence notamment en raison de la haute valeur qu’ils peuvent avoir au moment d’être échangés.

  • Précautions : Il est fortement déconseillé de visiter des sites webs non vérifiés ou d’ouvrir ces emails d’expéditeurs inconnus ainsi que les pièces jointes qui peuvent être adossées à ces emails. Il est important de rester à l’écart de ces emails et des offres parfois alléchantes qui sont utilisées comme prétexte pour cliquer sur le lien. Il est également recommandé d’activer dans les options de sécurité de notre exchange crypto un code d’anti-hameçonnage pour vérifier l’identité de l’expéditeur du courrier électronique pour différencier par exemple un vrai contact Binance d’un faux.
  • Vous voulez en discuter avec d’autres passionnés de crypto ? N’hésitez pas à rejoindre notre groupe Telegram en français !

3-Les réseaux sociaux et les giveaways scams

Sur les réseaux sociaux les offrent frauduleuses sont légions. Les messages privés sont constant sur certaines applications (Instagram, Telegram ou encore Facebook et Tik-Tok).

Les arnaqueurs nous contactent, et ils le feront davantage si nous “likons” des pages en relations avec le monde crypto ou si notre activité de navigation et d’interactions sur nos réseaux sociaux a un rapport avec l’industrie crypto. Dans ce cas de figure, nous sommes propices à recevoir davantage de messages directs. Il peut s’agir d’offres d’investissement comme évoqué précédemment, de supposés intérêts amoureux ou encore des promesses de faux cadeaux en BTC. De même, l’usage fake de célébrités pour en faire la pub est monnaie courante.

Les liens partagés sont dangereux pour plusieurs raisons : il peut s’agir de sites malveillants et frauduleux qui consistent à de l’hameçonnage ou encore de payer un frais pour participer au giveaway (cet argent sera perdu).

  • Précautions : Systématiquement bloquer les personnes qui nous contactent avec des offres trop belles pour être vraies, ou qui nous demande de payer pour recevoir une récompense. Aucune personne fiable ne vous demandera de payer en avance et d’envoyer de vos propre fonds, notamment dans le but de recevoir une récompense.

4-Schéma de Ponzi

Les stratagèmes de Ponzi ont eu leur heure de gloire à plusieurs reprises. L’intention des créateurs est de rassembler le plus d’investisseurs possible. Les premiers investisseurs (dont les créateurs de la pyramide) ou les anciens investisseurs sont payés grâce à l’arrivée de nouveaux investisseurs. Les premiers investisseurs (sauf les créateurs de la pyramide) sont par la suite à nouveau attirés par l’appât du gain et du fait que dans un premier temps, ils peuvent effectivement gagner de l’argent.

Il n’y a pas de réel investissement de base, donc le stratagème tourne en rond et finit par s’écrouler lorsque de moins en moins de nouveaux investisseurs “entrent” dans la pyramide de Ponzi. Le leurre est la promesse de profits énormes et le peu de risques existants. Les créateur du schéma de Ponzi gagnent de l’argent de deux façons : avec l’arrivée de nouveaux investisseurs ou par le réinvestissement de la part des premiers investisseurs. En effet, ces derniers ayant vu que ce système semble fonctionner (ils ont bel et bien reçu de l’argent), ils souhaitent réinvestir l’argent gagné et parfois même placer une somme plus onéreuse, ayant désormais confiance en cet investissement. Cependant, il s’agit-là d’une erreur fatale à ne pas commettre. Lorsque l’on identifie un système pyramidal, il est important de quitter le navire lorsqu’il en est encore temps ou de sécuriser ses profits une fois l’investissement de base récupéré.

  • Précautions : Faire ses propres recherches lorsque l’on investit des fonds qui nous sont propres et ne pas avoir confiance dans des offres trop belles pour être vraies.
faux giveaway

5-Fraude à travers les ICOs (Initial Coin Offerings)

Les arnaques sur les ICOs sont nombreuses au sein de l’industrie crypto et comptent notamment sur les promesses de gains considérables et l’avidité des investisseurs. En effet, ces derniers sont (parfois) décidés à mettre le paquet sur une nouvelle pièce, ou coin en anglais, en espérant les fameuse croissances X10, X100 ou X1000, et devenir millionnaire grâce à un nouveau token dont le succès est grandement escompté.

Au-delà des arnaques en lien avec le projet et qui peuvent s’identifier en multipliant les recherches sur divers éléments liés au projet : le Whitepaper, l’équipe, l’objectif, le problème dont se charge de résoudre le projet, les partenaires ou encore la vente de token…

Il existe d’autres manières d’arnaquer un investisseur. L’exit scam est l’une d’entre elles, à travers un procédé simple : les investisseurs placent leur argent dans un projet qui peut sembler intéressant en apparence, mais il est monté de toute pièce par les “créateurs” du token pour appâter les investisseurs. Une fois l’argent récolté à travers un ou plusieurs rounds d’investissement, les fondateurs disparaissent avec les liquidités.

Mais encore, lorsque l’on suit un vrai projet et que l’on intègre un groupe Telegram, les scammers nous contactent parfois en privé, prétendant faire partie de l’équipe du projet et nous envoyant un lien pour acheter le token avant même la date officielle de lancement.

Parfois, les informations sont également envoyées sur le groupe officiel du projet en arguant des promotions ou des exclusivités pour les “followers de la première heure”. Cependant, l’adresse de contrat du token qui est partagée est fausse et ne correspond pas à l’adresse que les administrateurs du vrai projet partageront ou ont déjà partagés.

Bien entendu, d’autres pratiques sont courantes dans le monde des ICOs et les investisseurs se doivent de prendre leur temps et de discerner correctement les informations officielles des informations frauduleuses.

  • Précautions : Il est important de rester prudent et de ne pas se précipiter par peur de rater une occasion (ce qu’on appelle la FOMO). Sur Telegram, les administrateurs et autres membres officiels des équipes de travail ne nous contactent jamais en privé en premier. Aussi, même si les noms des administrateurs peuvent être copiés et usurpés par des arnaqueurs, lorsque le véritable “admin” ou modérateur partage un message sur Telegram, cette mention apparaît sur le message. De plus, l’ID est différent entre deux utilisateurs. Pour l’adresse de contrat du token, l’authenticité peut également être démontrée grâce à CoinMarketCap, la BSC Scan ou EtherScan, ou encore sur le site officiel du projet en question.
  • Vous voulez en discuter avec d’autres passionnés de crypto ? N’hésitez pas à rejoindre notre groupe Telegram en français !

6-Les faux sites internet et fausses plateformes

Peu importe la façon dont les scammers rentreront en contact avec l’investisseur, l’objectif est à nouveau de nous soutirer de l’argent. Généralement, le procédé n’est pas très complexe.

L’arnaqueur nous abordera pour investir dans une cryptomonnaie, ou du moins de le faire sur une plateforme dont il ventera les intérêts. Etrangement, cette plateforme n’est pas connue, et il ne vous recommandera pas d’utiliser Binance, FTX ou encore Kucoin ou Coinbase, les exchanges les plus populaires du secteur, leur préférant des plateformes inconnues. Il s’agit-là du premier signe alarmant à prendre en considération.

Pour attirer les investisseurs, des fausses promesses peuvent être utilisées afin d’orienter l’investisseur en question vers cette plateforme, et non vers une autre. Les sites internet en questions, bien qu’ayant une apparence quelque peu réelle, peuvent posséder des fautes d’orthographes, des erreurs illogiques ou même certaines fonctions non-habilitées (sans redirection après un click).

La fonction des dépôts est rendue possible, mais l’investisseur se rendra rapidement compte que celle des retraits est impossible. En effet, l’objectif étant que les investisseurs multiplient les dépôts et ne puissent jamais retirer leurs fonds.

En parallèle, si l’on contacte le service client, il est fort probable que ce dernier vous recommande par chat de verser des sommes supplémentaires pour pouvoir réaliser des retraits, arguant des problèmes de sécurité et une nécessitée de prouver votre identité. À titre de comparaison, les vrais exchanges légitimes nous demanderons une photocopie de notre pièce d’identité plutôt que de leur envoyer une somme d’argent considérable pour vérifier notre identité.

Curieusement, lorsque le motif est lié à des frais de transactions, la plateforme est incapable de les prélever sur notre capital disponible sur le site, comme le font généralement les exchanges traditionnels mais nous demande à nouveau de leur faire parvenir une nouvelle somme d’argent.

  • Précautions : S’en tenir aux exchanges traditionnels comme Binance ou FTX, de façon à éviter ces plateformes douteuses. À nouveau : s’éloigner des conseils étrangers, ne faire confiance à personne qui nous contacte directement sur nos réseaux sociaux et nous promet des gains incroyables. Il est également important de faire ses propres recherches au moment d’investir sur un projet ou sur une plateforme pour avoir la certitude que tout est légitime.

7-Employés frauduleux et offres d’emplois frauduleuses

Certains “employeurs” ou “employés” – bien évidemment frauduleux – existent au sein de la crypto sphère. À plusieurs reprises, les scammers se font passer pour des entreprises connues du grand public comme Amazon ou encore Microsoft.

Les méthodes pour soustraire de l’argent aux particuliers sont diverses, et prennent des formes différentes. Les escrocs qui se font passer pour des entreprises établies proposent l’achat de jetons frauduleux en affirmant que l’entreprise fait son entrée dans le secteur des cryptomonnaies et proposera sous peu son propre jeton.

L’information frauduleuse est partagée à travers des publicités sponsorisées ou des faux sites internet, le tout dans l’optique que les gens finissent par acheter. Les propositions d’emplois elles, sont toujours “monnayées” à travers un investissement de la part du futur employé. Celui-ci, se devant d’accéder à certaines formations payantes requises pour prendre place dans sa nouvelle structure professionnelle, se trouve obligé de suivre cette formation et de payer pour celle-ci. Une fois que le futur employé procède au paiement via cryptomonnaie, il ne recevra plus de nouvelles de la part de son futur employeur.

  • Précautions : Si une grande entreprise se lance dans la cryptomonnaie, l’information est facilement vérifiable sur internet, sur les médias ou à travers la communication officielle de l’entreprise en question. Par ailleurs, à nouveau, même dans le monde hors des cryptomonnaies, seules des personnes ayant de mauvaises intentions demanderaient de l’argent pour accéder à une formation professionnelle alors que le poste nous a été octroyé.

8-Blackmail et les scams d’extorsion

Cette technique est pour le moins déconcertante. En effet, elle peut également s’étendre à d’autres secteurs de la finance au-delà des seules cryptomonnaies. Le principe est simple, mais inquiétant pour le destinataire du courrier électronique.

Ce dernier reçoit un email du scammer sur une adresse personnelle. Le contenu de cet email est alarmant, affirmant que l’individu concerné aurait été tracé par son historique internet et qu’il visiterait des sites pour adultes. Pire encore, il s’agirait par exemple de contenus hautement illégaux, impliquant par exemple des enfants, et que des interactions compromettantes aurait eu lieu entre ces sites et l’utilisateur.

Parfois, l’argumentation est encore plus conséquente, en affirmant que le récepteur de l’email détiendrait/échangerait lui-même du contenu mettant en scène des mineurs. Au-delà des menaces de rendre l’affaire publique si l’on ne procède pas à un paiement rapide, les arnaqueurs se font de temps à autres passer pour la police nationale.

Dans les situations propres à la crypto sphère, la différence est mince ; il s’agit simplement du mode de paiement, qui est préconisé de se faire via cryptomonnaies. Les arnaqueurs exercent une pression sur les destinataires du courriel pour que ces derniers réalisent rapidement le paiement plutôt que de vérifier en premier lieu la véracité des faits et de l’accusation.

  • Précautions : Ne pas répondre, car par la même occasion nous confirmons que notre adresse email est valide est nous sommes donc sujets à recevoir des relances ou des emails similaires à l’avenir. Il est très important d’ignorer ces emails, notamment lorsque on a rien à se reprocher, même si le contenu du mail est déconcertant aux premiers abords. Ne pas cliquer sur les pièces jointes qui peuvent éventuellement être adossées à l’email ; elles pourraient nous exposer davantage à l’arnaqueur. Surtout, ne pas payer et ne pas se laisser envahir par la peur non plus. En cas de doute, n’est-il pas préférable de contacter la police (la police réelle) pour en savoir davantage et confirmer les accusations ou bien de s’informer sur les types arnaques par email fréquentes qui circulent sur internet ?
Scam crypto

9-Connexion dans un lieu public

Certaines pratiques liées aux cryptomonnaies sont déconseillées, et la connexion à vos wallets à travers un réseau public en fait partie. En effet, il est recommandé de seulement accéder à vos applications crypto et à vos fonds à travers un réseau privé (wifi personnel ou de confiance) ou les données mobiles (la 4-5g).

Dans le cas contraire, des escrocs compétents peuvent réussir à voler nos informations privées et nos clés privées. Si l’on entre nos mots de passe et autres informations sensibles, l’escroc en question peut intercepter toutes ces informations via le réseau public.

  • Précautions : Au-delà de la recommandation initiale de ne se connecter que sur des réseaux privés ou de grande confiance (tout en évitant les réseaux publics), il est également préférable d’utiliser un VPN (Réseau virtuel privé) pour crypter les données transmises et éviter que les arnaqueurs accèdent à nos informations sensibles qui donnent accès à nos fonds.

10-Romance scams

Une autre stratégie en verve, et qui fait généralement recourt aux applications et sites de rencontres. Toutefois, le procédé peut également faire recourt aux réseaux sociaux avec le même dessein : escroquer en cryptomonnaies par des relations à distance.

Une personne prend contact avec une autre puis cherche à établir un degré de confiance, de proximité et d’affection. Feignant un intérêt “amoureux” l’arnaqueur convainc son interlocuteur de lui donner de l’argent sous forme de cryptomonnaies ou d’investir dans une monnaie numérique recommandée. L’issue est simple : l’arnaqueur disparait une fois l’argent reçu et son supposé “intérêt amoureux” également ; il ou elle ne vous écrira plus.

  • Précautions : Ne faire confiance à personne dans le monde des cryptomonnaies, d’autant plus quand quelqu’un vous demande de l’argent. Les sites de rencontres ne sont à la base pas l’endroit privilégié pour vous voir proposer des services financiers ou promettre des gains incroyables. Ne mélangez pas investissement personnels et sites de rencontres pour une motivation qui n’a rien à voir avec l’argent.

Recommandations finales :

Pour mieux vous accompagner lors de vos investissements, voici une courte liste non exhaustive de recommandations afin de vous aider à rester sur vos gardes. Un investissement dans les cryptomonnaies peut être rentable, mais il est important de savoir rester à l’écart des arnaqueurs.

  • S’éloigner des folles promesses de gains.
  • Rester loin des promesses d’argent gratuit.
  • Si on souhaite nous faire un cadeau, n’est il pas étrange de nous demander d’abord d’envoyer de l’argent ?
  • Faire ses propres recherches lorsqu’il s’agit de notre argent personnel, et ne pas investir sans recherches dans un secteur ou un projet dont le potentiel succès est venté par autrui.
  • S’éloigner et ignorer les inconnus qui nous contactent ou souhaitent investir en votre nom.
  • Faire attention aux faux profils, aux faux influenceurs ou aux fausses célébrités ainsi qu’aux faux “gagnants” en cryptomonnaies. Des traders avisés ne parleraient-ils pas davantage de graphique et d’évolution du prix de Bitcoin plutôt que partager sans cesse sur Instagram des voitures de luxes, des vacances paradisiaques ou des photos de montres de luxes… dont les photos sont facilement disponible sur Internet ?
  • Faire attention aux erreurs d’orthographes généralement présentes dans les emails usurpant l’identité d’une compagnie ou sur les fausses plateformes.
  • Faire attention au chantage et aux fausses accusations sans preuves dont les extorqueurs vous accusent.
  • Avoir en tête les détails sur où notre argent peut aller ; les scammers restent souvent vagues sur l’utilisation de votre argent lors de ces soit-disants investissements miracles.
  • Renforcer la sécurité de nos actifs sur nos wallets (notamment à travers une clé Ledger ou un portefeuille à froid), de nos fonds sur nos exchanges (2FA, liste d’adresses de retrait autorisées ou encore des clés de sécurité comme les Yubikey).
  • Se méfier des “contrats” qui vous empêchent de retirer à n’importe quel moment votre argent placé.
  • Préserver ses codes de sécurités divers (ex : phrase de récupération de notre hotwallet) hors d’internet et de son ordinateur ou de son smartphone (qui sont régulièrement ou continuellement connectés à Internet). De même, ne jamais les transmettre à quiconque.
  • Ne pas faire confiance aveuglément.
  • Vérifier les URLs.
  • Multiplier les recherches sur les plateformes, sur les cryptomonnaies et sur les Apps.

Pour d’autres recommandations, principalement liées à un projet un question et l’investissement sur des ICOs ou des cryptos prometteuses, nous vous recommandons une lecture de l’article suivant, dont les recommandations peuvent également aider à éviter certains scams et discerner les projets à fort potentiel de ceux qui ne seront pas forcément des fraudes, mais qui auront moins de succès à l’avenir.

Pour en connaître davantage sur les principaux scams NFTs qui sévissent actuellement sur le secteur, cet article consitue également un bon point de départ :

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations contenues sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations figurant sur notre site web est strictement faite à ses propres risques. Dans la section S'instruire, notre priorité est de fournir des informations de haute qualité. Nous prenons le temps d'identifier, rechercher et créer un contenu éducatif qui sera utile à nos lecteurs. Afin de maintenir ce niveau de qualité et continuer à créer un contenu valable, nos partenaires sont susceptibles de nous verser une commission pour des placements figurant dans nos articles. Toutefois, ces commissions n'affectent pas nos processus de création de contenu objectif, honnête et pertinent.
Share Article

SUJETS LIÉS

Matias est un globe-trotteur qui a profité de diverses expériences à travers le monde. Porté par sa vision innovante et transdisciplinaire, il a commencé à s'intéresser aux Cryptomonnaies et à la technologie de la blockchain. Dès lors, il est devenu un fervent croyant de l'adoption progressive des cryptomonnaies dans nos sociétés et suit avec engouement chaque actualités sur comment les monnaies numériques peuvent influencer les affaires sociales, politiques et financières.

SUIVRE CET AUTEUR