Le groupe CME lance la première offre de futures Crypto/EUR

Partager l’article
EN BREF
  • Le groupe CME dévoile une nouvelle offre de contrats à termes qui questionne la relation entre crypto et bourse.

  • Une telle initiative témoigne de la présence persistante de la spéculation, qui n'est pas sans conséquences pour le secteur crypto.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le groupe CME démontre à nouveau son intérêt avec une offre de futures destinée à l’Europe, avec toutefois un léger ajustement.

Crypto et bourse : un passage obligé ?

Les futures sont l’une des solutions privilégiées pour les investisseurs souhaitant spéculer sur le cours des cryptomonnaies. Grâce à des contrats à termes, de nombreux passionnés peuvent empocher quelques bénéfices sur le cours du Bitcoin.

Le groupe américain CME, principale bourse d’échange des contrats à termes s’intéresse depuis quelques temps aux actifs numériques en proposant plusieurs offres ou indices basés sur différents jetons. L’entreprise vient de lancer une offre de contrats alliant Bitcoin, Ethereum et en monnaie fiduciaire. Proposés par paire BTC/Euro ou ETH/Euro, ces derniers se veulent comme un dérivé des possibilités déjà existantes en dollar.

L’incertitude persistante sur les marchés de la crypto-monnaie, ainsi que la croissance robuste et la liquidité profonde de nos contrats à terme Bitcoin et Ether existants créent une demande accrue de solutions de gestion des risques par les investisseurs institutionnels en dehors des États-Unis. Nos contrats à terme Bitcoin Euro et Ether Euro offriront aux clients des outils précis pour négocier et couvrir l’exposition aux deux plus grandes crypto-monnaies par capitalisation boursière.

Déclaration de Tim McCourt, responsable du groupe CME dans un communiqué
Source : compte Twitter du groupe CME

Limités à une cinquantaine d’ETH et à 5 BTC par contrat, les futures proposés par CME pourraient ouvrir la voie à d’autres offres alliant crypto et capitalisation boursière. Il semblerait donc que, pour être acceptée, la cryptomonnaie doive s’allier avec le système plus traditionnel.

Enfin, force est de ne pas oublier le risque qu’encourent ceux qui investissent dans les futures. Leurs actifs sont bloqués tout au long du contrat avec, à la clé, une faible probabilité de gagner de l’argent.

Le retour de la spéculation sur le marché ?

Malgré les efforts qui semblent déployés tant du côté de l’industrie que des marchés traditionnels pour cohabiter, l’offre du groupe CME témoigne d’un phénomène irritant pour la crypto. En effet, ces contrats à terme démontrent la présence persistante de la spéculation.

Cette dernière avait fait beaucoup de tort lors de l’hiver crypto et revient plus forte alors que l’économie des actifs numériques commence seulement à se remettre de la crise. L’épuration ne semble donc pas tout à fait terminée. Quant à la spéculation, il semblerait qu’elle reste le fléau subsistant du secteur crypto. L’apparition d’une nouvelle bulle semble donc inévitable à l’avenir, à moins qu’un nouvel électrochoc ne vienne secouer la communauté à nouveau. Tout ce que les acteurs et passionnés peuvent faire est de se préparer au mieux à de futurs rebondissements.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, elle compte plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues. Elle se consacre désormais à informer le public des dernières nouvelles du secteur.

SUIVRE CET AUTEUR